[RP] L'Hôtel Particulier de Ponsardin-Nansac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP] L'Hôtel Particulier de Ponsardin-Nansac

Message  Julia Ponsardin de Nansac le Dim 28 Sep - 21:40

Hiver 1663, des trombes d'eau, des mines sombres et graves, des silhouettes de noir vêtues, dans un décor anthracite où résonnaient les gouttes de la pluie ruisselant sur les pavés froids qui menaient au cimetière de Veyrac avec en tête de cortège une jeune femme cachée sous son long voile de dentelle. Le visage impassible, elle se tenait immobile, figée au--dessus du cercueil que la terre mouillée engloutissait. Tous les notables de la région s'étaient pressés autour d'elle, elle la jeune et jolie veuve du baron de Nansac.
Qui était cette mystérieuse brune arrivée quelques mois plus tôt à Veyrac en compagnie du Baron ? Personne ne l'avait vraiment su. Le vieil homme, veuf depuis la mort de sa chère épouse dix-huit années auparavant, n'avait jamais eu coeur de se remarier. Et puis un jour...

L'on disait la belle Julia jeune héritière du Comte du Berry, mort avec les honneurs, les honneurs tu parles, elle riait intérieurement chaque fois de cette ineptie. Quel honneur pouvait-il y avoir à perdre un duel face à au premier blanc-bec venu qui lui servait d'amant pour ne pas dire d'échappatoire à ce mariage ennuyeux ?

Mais les titres et fortunes vont et viennent, et ce poltron de Comte n'avait pas trouvé mieux que d'engrosser la première Comtesse dont la progéniture, une petite dinde mariée au notaire de la famille, avait tôt fait de déposséder la pauvre épouse volage de son dût.
Quand certaines retrouvent rapidement l'amour après une déception sentimentale, d'autres retrouvent la fortune, et sans avoir à faire dans le sentiment. Le Baron avait un fils, jeune, séduisant mais tellement influençable, qu'il ne lui fallut pas longtemps pour tomber sous le charme de sa nouvelle belle-mère qui savait le mener par le bout du nez pour parvenir à ses fins. Elle avait pu conserver demeure, titres et privilèges sans la moindre difficulté.

Mais la vie à Veyrac était d'un ennui mortel et l'argent commençait à se fait rare, sans parler que le caractère fort peu commode de la belle veuve prêtait à divers ragots. Il était donc temps de plier bagage et de se remarier.
Oh bien sûr le jeune Baron de Nansac voulait l'épouser mais elle avait refusé. A quoi bon épouser un Baron sans le sou ? N'était-elle pas Comtesse de naissance et de mariage ? Elle descendait de la lignée des Ponsardin, qui devait leur fortune et leur réputation à leur vin de Champagne et leurs exploits héroïques lors de diverses batailles. Elle avait un infime sang princier d'une tante italienne éloignée à qui elle devait son prénom.Tout cet héritage faisait sa fierté, son orgueil et devait faire sa gloire. Hélas, une mauvaise saison de trop avait eu raison des Ponsardin qui s'était alors retrouvés ruinés. L'union entre Julia et un Prince Belge avait alors été avortée, les plongeant dans une honte supplémentaire. Après de nombreuses malversations et autres chantages, le Comte du Barry avait fini par accepter d'épouser la fille sans dot, dont la beauté et l'intelligence avaient ensuite charmé le Baron.

Automne 1664,  Paris. Une diligence s'était stoppée devant un hôtel particulier à la façade de pierres claires. Un valet s'était précipité pour ouvrir la porte sous le regard curieux de la cuisinière et de la femme de chambre de la Baronne engagés quelques semaines après l'achat de cette demeure. Pour l'acquérir elle avait dû vendre le manoir de Veyrac pour une somme conséquente qui lui permettrait, d'outre se loger à la Capitale, de vivre convenablement quelques mois. Mais en parfaite femme d'affaire qu'elle était, elle savait qu'il lui fallait se remarier rapidement. Il était hors de question pour elle de vivre si "modestement". Quel scandale pour une Ponsardin qu'habiter dans si petit lieu et avoir si peu de gens à son service. Il lui fallait remédier à cela et Paris était la ville de toutes les occasions !

A peine installée, elle s'était empressée d'écrire à la Duchesse de Rochechouard qui avait ses entrées à la Cour et qui devait un service à cette "amie" de longue date.En réalité elle avait appris un bien encombrant secret qui déplairait fortement à l'époux de cette dernière, aussi elle ferait de son mieux et plus encore pour que cette involontaire confidente puisse se faire inviter à Versailles. Elle espérait pouvoir à son tour s'y montrer et s'y faire remarquer. Elle s'arrangerait également pour que son beau-fils et amant, le Baron de Nansac fils rejoigne les rangs de la garde royal. Elle savait d'expérience qu'avoir Chevalier dans la famille était des plus honorables, plus encore quand celui-ci est au service du Roi de France.
avatar
Julia Ponsardin de Nansac

Messages : 28
Points : 39
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] L'Hôtel Particulier de Ponsardin-Nansac

Message  Romain de Nansac le Lun 29 Sep - 20:54

Une histoire à la fois triste et banale, c'était là celle de la famille de Nansac. Nansac père, baron de Veyrac avait eu la chance d'épouser une femme qu'il aimait. Quelques temps plus tard, celle-ci lui offrit un héritier, l'on pouvait dire que tout allait pour le mieux...Sauf que voilà, tout n'est pas tout rose même chez les nobles et cet accouchement difficile fut fatale à la jeune femme. De désespoir, le baron refusa de longues années durant de se marier jusqu'à ce qu'arrive dans sa vie une jeune noble désargentée que son premier époux avait laissée sans rien.

La demoiselle sut séduire père et fils, elle épousa le premier et prit le second comme amant. Leur liaison secrète n'avait pour but qu'une énième manipulation de la jeune femme, celle-ci n'ayant que faire de l'un et de l'autre. Romain, naïf au possible et ne sachant refuser quoi que ce soit à sa belle, faisait tout ce qu'il fallait pour que celle-ci soit heureuse, du moins le croyait-il. Bêtement, il croyait que Julia l'aimait, il la voyait comme une petite chose fragile et inoffensive qu'il fallait protéger de tout et de tout le monde...Même de son propre père...

Un soir, celle-ci était venue le rejoindre en larme, se plaignant de la façon dont la traitait son époux, racontant à Romain tout ce qu'elle subissait depuis son mariage, ou du moins...Tout ce qu'elle voulait faire croire qu'il lui arrivait...Sans doute trop crédule, le jeune homme prit parti pour elle et l'aida à se débarrasser de son baron de père, devenant ainsi le dernier possesseur du titre et du domaine de Veyrac. Maintenant qu'ils étaient débarrassés de son père, Romain pensait que rien ne pouvait plus le séparer de son aimée et qu'enfin il pourrait l'épouser...Mais celle-ci trouva excuse sur excuse que le jeune homme goba sans mal même si tout cela lui déplaisait.

Le temps passa, Julia trouva une autre idée : monter à Paris dans l'idée de refaire leur fortune. Elle entraîna avec elle le jeune de Nansac qui la suivait et lui obéissait comme un brave petit chien aux ordres de sa cruelle maîtresse. Elle lui avait dit de s’enrôler dans la garde dans l'espoir que le Roi le remarque et lui redonne titres, terres et argent pendant que de son côté elle comptait entrer au service de la Reine et lui avait parlé d'épouser un grand noble pour récupérer leur train de vie. Autant dire que cette idée lui déplaisait grandement et il n'avait de cesse que de lui répéter qu'il espérait la voir changer d'avis, qu'il ferait tout pour être digne d'elle et qu'elle n'ait pas à se donner à n'importe qui...Mais les choses ne semblaient pas vouloir aller comme lui l'espérait...


Dernière édition par Romain de Nansac le Mer 5 Nov - 19:17, édité 1 fois
avatar
Romain de Nansac

Messages : 58
Points : 79
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] L'Hôtel Particulier de Ponsardin-Nansac

Message  Julia Ponsardin de Nansac le Mar 30 Sep - 20:59

Ces débuts à Paris semblaient plutôt prometteurs. Alors qu'elle buvait tranquillement un verre en compagnie de son beau-fils dans une taverne des beaux quartiers, Julia avait eu l'agréable surprise de faire la connaissance d'un homme, jeune, plutôt séduisant et détail non négligeable Marquis de surcroît. Et attendez le meilleur, il ne s'agissait pas d'un simple Marquis, mais d'un important conseiller du Roi en personne ! Autant vous dire que pour la belle, ce Robert Starque était la proie idéale !

Il lui faudrait procéder néanmoins d'une manière différente qu'avec ses précédents époux. Ils étaient âgés, courtiser et se faire courtiser par une belle jeune femme était flatteur, mais celui-là ne devait pas manquer de choix, surtout vu sa position.  Il lui faudrait manoeuvrer avec beaucoup de stratégie et de délicatesse. Il n'était pas marié, voilà déjà un point positif, il n'y aurait pas d'obstacle à écarter.
Elle devait aussi manipuler Romain pour qu'il l'aide dans son entreprise et qu'il ne pose pas de problème. Il était fou d'elle, elle savait s'y prendre pour l'amadouer mais ses réactions puériles avaient don de l'agacer, surtout quand il mettait ses affaires en péril. Il était fidèle, aussi fidèle que peut l'être un gentil petit chien, sa loyauté n'avait pas d'égale, et tant que cela serait, elle le garderait auprès d'elle. Si ses plans se déroulaient comme elle l'espérait, il pourrait devenir quelqu'un de très important, la seule condition pour qu'elle l'accepte de l'épouser comme il le désirait tant. Mais chaque chose en son temps.

Le Marquis l'avait déposée devant la porte de son Hôtel et après quelques sourires charmeurs, elle l'avait salué. Il était temps d'aller se coucher, une longue journée l'attendait demain. Elle avait envoyé son beau-fils au lit un moment auparavant pour être seule avec le séduisant Robert, et c'est là qu'elle le rejoignit, se glissant à ses côtés, le réveillant par de tendres baisers avant de torrides ébats.

Au petit matin, c'est une Julia d'une excellente humeur, chantonnant alors qu'elle brossait ses longs cheveux noirs, s'admirant dans le miroir. Elle portait sa plus belle robe, du moins jusqu'à ses prochaines emplettes,une touche de poudre et d'eau parfumée plus tard, elle serait parfaite pour se rendre au château de Versailles où sa "très chère amie" Marguerite de Rochechouard l'attendrait "impatiemment". Si tout se passait bien, elle serait prochainement Marquise de Genlis, Dame d'Honneur de la Reine et qui sait, favorite du Roi.
Elle se pencha sur Romain, un sourire aimable aux lèvres, alors que sa main gantée caressait délicatement son visage. Encore un peu on pourrait croire qu'elle l'aimait sincèrement.


Allez dépêchez-vous de vous lever mon ami, il ne faudrait pas que nous soyons en retard.
avatar
Julia Ponsardin de Nansac

Messages : 28
Points : 39
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] L'Hôtel Particulier de Ponsardin-Nansac

Message  Romain de Nansac le Ven 3 Oct - 20:02

Ce qu'il ne fallait pas faire pour les beaux yeux d'une femme..Elle lui avait laissé entendre qu'elle l'épouserait une fois qu'elle aurait récupéré des titres et que de son côté il se serait élevé dans la société et aurait renfloué leurs caisses bien vides. Autant dire que ses raisons, à ses yeux, étaient futiles. Elle voulait redevenir ce qu'elle avait été par le passé, à savoir comtesse...au minimum ! Il en allait de l'honneur de la famille et autres bêtises du genre.

S'il ne s'était agit que de ça, il aurait approuvé et l'aurait soutenue, bien que la soutenir il le faisait néanmoins mais sa façon de voir les choses et d'imaginer comment retrouver l'éclat d'antan ne lui plaisaient guère. Elle avait parlé d'épouser un homme de haute-noblesse auquel elle parviendrait à soutirer le maximum de choses avant de s'assurer d'être la seule "héritière" et de devenir de nouveau veuve par un malencontreux accident...Mais avant qu'il ne meure d'avoir fait confiance à la mauvaise personne, le noble en question aurait dans son lit celle qu'il aimait, et c'est cela qui, dans l'histoire, le dégoûtait. Il tentait de ne pas y penser mais la chose n'était pas aisée et plus le temps passait, plus elle ferait de rencontres dans la haute-noblesse comme ce serait le cas ce jour, plus ce mariage s'approcherait.

La seule chose qu'il pouvait à présent espérer, c'était de parvenir à monter les échelons rapidement pour que cela n'arrive pas et qu'elle l'épouse directement. Il ne voulait pas la voir avec un autre, il ne voulait même pas imaginer cela tant ça le rendait malade, alors, bien que cela ne lui plaise guère, il avait suivi ses conseils et il irait ce matin là à Vincennes où ils avaient appris qu'un recrutement pour la garde royale devait avoir lieu. Ayant reçu un enseignement adapté du fait de sa noblesse, il pouvait y prétendre, mais parviendrait-il à suffisamment se démarquer ?

Il fut bientôt extirpé de ses rêves ou plutôt de ces cauchemars incessants qui le hantaient depuis un an à présent entre la mort de son père et ces manigances par la douceur de ses doigts sur sa peau, de son souffle lorsqu'elle lui murmura quelques mots afin qu'il s'éveille. Il esquissa un sourire et se redressa pour l'embrasser avant de se préparer afin de se rendre à Vincennes...
avatar
Romain de Nansac

Messages : 58
Points : 79
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] L'Hôtel Particulier de Ponsardin-Nansac

Message  Romain de Nansac le Lun 17 Nov - 22:37

Quelques temps plus tard...

Il avait croisé une jeune demoiselle en deuil à l'auberge, il semblerait qu'elle ait perdu son père depuis peu. Peu de temps après entra dans cette même salle la dame d'honneur de la Reine qui s'installa avec eux. La conversation démarra sur des banalités, chacun ne connaissant pas l'autre ou peu. Au fil de la conversation, Romain finit par confier que la garde royale dans laquelle il était entré depuis peu ne lui convenait absolument pas.

C'était là une des volontés de sa belle-mère que de le voir devenir, si cela était possible, mousquetaire, à minima. Il avait bien sûr reçu une formation militaire comme tout noble mais il n'avait jamais vu d'intérêt à cela. Il était plutôt de ceux qui se plongeaient dans les livres et prenaient plaisir en étant assis devant un clavecin.

Alors, quand le sujet vint là-dessus, alors qu'il pensait que Mariana se moquerait de lui comme ça lui était déjà arrivé bien souvent, elle le soutint au contraire là-dedans et lui laissa entendre qu'il ferait mieux d'abandonner l'armée et de se diriger dans cette autre voie qu'était la musique, ajoutant que dans ce domaine également, on pouvait grimper les échelons et devenir quelqu'un.

Fort peu convaincu et n'ayant guère grande confiance en lui et en ses talents, la conversation s'acheva sur une invitation pour que les deux jeunes femmes viennent un après-midi lui dire ce qu'elles en pensaient. Il fut rapidement refroidi quand Mariana lui expliqua qu'elle devait avoir l'aval de la Reine pour venir car chez lui c'était également chez la nouvelle favorite royale...Et comme il l'entendait bien souvent depuis quelques temps elle lui dit : "Ce n'est pas contre vous". Ce qu'il pouvait détester cette phrase à force !

L'heure approchait, sans doute en tarderaient-elles par à arriver. Il avait demandé à Mariana s'il lui était possible d'aller chercher la jeune Harmonie en venant afin de lui éviter à la fois de se perdre mais aussi de venir jusque là seule, ce qui pourrait être dangereux pour une si jeune fille.


avatar
Romain de Nansac

Messages : 58
Points : 79
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] L'Hôtel Particulier de Ponsardin-Nansac

Message  Mariana. le Mar 18 Nov - 16:29

Elle espérait ne pas être en retard, impatiente qu'elle était pour ce rendez-vous. Elle s'était hâtée après son travail, de prendre la route en direction de la demeure des Ponsardin. Non sa loyauté n'était pas remise en cause, elle n'avait soudainement retourné sa cape comme certains à Versailles, elle restait fidèle à sa Reine et leur amitié n'était nullement entachée. Elle avait reçu son autorisation pour être là.

Mariana appréciait beaucoup le Baron de Veyrac et regrettait leur première rencontre. Elle était en colère contre le Roi et la Baronne pour le mal fait à la Reine et aux enfants, elle était en colère de voir sa famille modèle, celle sur qui elle mettait tous ses espoirs de réussite avec Gregory s'envoler en fumée. Et son caractère bouillonnant n'avait pu se retenir et elle s'en était injustement prise à la mauvaise personne, elle aussi victime de la Baronne. Mais victime de quoi ? Après tout elle ne la connaissait pas réellement cette Julia, mais en bonne amie, elle soutenait Athénaïs quoiqu'il arrive.

Elle s'était excusée auprès de Romain et avait même fini par oublier sa parenté avec celle que l'on nommait à juste titre ou non "la garce royale". Il s'était confié sur le fait qu'il n'aimait pas faire parti de la garde mais que ses rêves à lui se faisaient de littérature et d'arts en particulier la musique, principalement le clavecin. Mariana n'avait pu que l'encourager à suivre cette voie où il s'épanouirait bien davantage mais il ne semblait guère convaincu par l'idée.

En attendant de le voir briller sur la magnifique scène de l'Opéra ou encore  en représentation à Versailles, elle irait l'écouter chez lui après qu'il les eut invitées Harmonie et elle. Le cocher avait fait un léger détour vers la demeure de la jeune fille et c'est donc ensemble, qu'elles arrivaient chez le Baron. où les attendrait une excellente après-midi.


     
avatar
Mariana.

Messages : 110
Points : 125
Date d'inscription : 06/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] L'Hôtel Particulier de Ponsardin-Nansac

Message  Harmonie le Jeu 27 Nov - 15:24

La jeune Harmonie avait besoin de se changer les idées, elle arriva donc à l'hôtel dit, accompagnée par l'espagnole Mariana. Vêtue non plus de noir, mais d'un sombre bleu moiré, elle porter toujours de la dentelle noir dans la coiffure et ses gants en étaient toujours aussi. Elles étaient deux, impatientes l'une comme l'autre surement d'entendre de la musique, de s'occuper l'esprit à autre chose, pour un après-midi au moins. Il était bien agréable d'entendre des notes harmonieuses entre elles. Le prénom de la Leroy, lui avait été donner par sa mère, qui aimer la musique et elle attendait de cette après midi, en compagnie de Mariana et du baron, une certaine Harmonie.


avatar
Harmonie

Messages : 17
Points : 23
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] L'Hôtel Particulier de Ponsardin-Nansac

Message  Romain de Nansac le Dim 30 Nov - 13:48

Il attendait leur arrivée avec une certaine appréhension. Romain n'était pas de ceux qui se vantaient à tous va et étaient d'une confiance inébranlable, alors, quand la dame d'honneur de la Reine lui avait dit qu'elle viendrait, il était pris entre un certain soulagement de voir que sa parenté avec Julia n'avait finalement rien empêché, la nervosité à l'idée de leur faire écouter de la musique sans être sûr que cela leur plairait et paradoxalement, un certain apaisement à l'idée de jouer car la musique était son échappatoire quand plus rien n'allait.

L'un des domestiques vint lui annoncer que ses invitées étaient arrivées, il lui demanda de les faire entrer dans la bibliothèque, là où se trouvaient les instruments, car s'il était plus porté sur le clavecin, il en jouait d'autres même si beaucoup moins souvent. Son père l'avait poussé à s'y intéresser mais le jeune homme s'était toujours laissé vivre et ne se concentrait que sur ce qui lui plaisait vraiment. Elle lui semblait loin cette époque d'insouciance.

Il se leva à l'arrivée des deux jeunes femmes et s'avança vers elles pour les accueillir.


Bonjour mesdames et bienvenue chez moi. Je vous en prie installez-vous, vous désirez peut-être boire quelque chose ?


avatar
Romain de Nansac

Messages : 58
Points : 79
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] L'Hôtel Particulier de Ponsardin-Nansac

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum