[RP] Anna et le Roi...et les autres !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP] Anna et le Roi...et les autres !

Message  Anna le Jeu 9 Oct - 20:28

L'air se rafraîchissait  et de gros nuages gris pointaient dans le ciel laiteux, menaçant à chaque instant de surprendre les promeneurs des Jardins de Versailles. Je profitais de mon jour de repos dominical pour passer du temps avec Robert dans ce magnifique décor, au grand damne de mes collègues valets et servantes qui en ces temps devaient me traiter avec davantage d'égard qu'habituellement où ils prenaient plaisir à me faire payer mon "amitié" avec le beau Marquis. J'étais selon eux qu'une maîtresse de plus de celui qui aurait entretenu de très brèves relations avec la moitié du personnel royal féminin, ils ne comprenaient pas que nos sentiments étaient sincères et je dois avouer que je ne m'étendais pas sur le sujet au vue des obstacles qu'il comporte, sans parler que ma vie privée ne regardait que moi. De cela j'avais tort mais je l'ignorais encore alors que j'évoluais doucement dans ces allées jonchées de feuilles mortes aux chatoyantes couleurs.

Robert avait dû m'abandonner un instant, le Roi l'avait fait demander. Il avait beaucoup de travail et ses responsabilités étaient importantes, aussi j'attendrais donc patiemment son retour dans ce cadre à la fois vertigineux et féerique. Quelques gens de la Haute-Noblesse avaient eu la même idée que nous et je me contentais d'un sourire et d'une révérence courte et aimable, bien qu'aucun d'entre-eux ne prenaient la peine d'y répondre. En dehors de Mariana, je n'avais guère de contact et de personne à qui parler ici, mais au fond quelle importance, seul comptait Robert et s'il aimait cette vie je l'aimerais à mon tour.

Dans quelques semaines à peine, je passerais mon diplôme et alors je ne serais plus la petite blonde ignorante, stupide et naïve qu'ils ont l'air de croire. Je commençais à avoir froid à attendre ainsi, finalement je vais rentrer et revoir un peu mes leçons, Robert saura toujours où me trouver. Mais à peine je venais de refermer la porte de ma chambre et de feuilleter l'un de mes livres, qu'elle s'ouvrit vivement.


Ses Majestés te demandent !

Je le regardais avec stupéfaction. Que me voulaient-ils ? Je n'étais pas de service aujourd'hui et puis d'ailleurs je ne suis pas au leur directement. Il ne me laissa pas le temps de me changer, le matin je m'étais rendue au premier office de Kaeran et je portais encore ma belle robe. On me fit entrer dans le petit Salon où je m'étais inclinée avant de voir la mine abattue de Robert, celle contrite de la Reine et enfin celle fermée du Roi. Que se passait-il ? Je le compris vite en voyant cette charmante journée voler en éclats. Il était question de ma relation avec Robert et de notre mariage. Mais comment le Roi avait pu l'apprendre ? Je n'en avais parlé à personne en dehors de la famille et je doute que Mariana soit le genre à trahir les secrets. Nous nous disions fiancés il est vrai mais rien encore n'était officialisé tant que nous étions dans l'incertitude que j'obtienne un titre.

Les reproches fusaient, clairement le Roi était opposé à cette union. Je ne savais plus répondre tant j'étais décomposée et au bord des larmes. Les activités de ma mère étaient aussi le problème mais qu'y pouvais-je ? Elle m'avait toujours rejetée je n'ai rien à voir dans ses affaires mais d'un autre côté je pouvais comprendre que cela risquait de compromettre la réputation de Robert et celle de la famille royale. Je finis par fondre en larmes en voyant mon beau rêve s'évanouir sous mes yeux.

La Reine essayait d'intercéder en ma faveur mais vainement, le Roi avait pris sa décision. Il s'était radouci en précisant que  si je méritais un titre je l'aurais mais je n'étais pas aussi candide que j'en avais l'air et si réellement il cédait à force de travail, jamais il n'approuverait cette union et sa rancune rejaillirait sur Robert. Ce n'est pas juste pour lui, il ne mérite pas cela, il travaille si durement.
Je me sentais piégée et décontenancée. Quand cet épouvantable entretien s'acheva avec le départ du couple royal, je pris à regret le chemin de ma chambre afin d'y rassembler mes affaires. J'étais en larmes quand Robert me rejoignit et il ne semblait pas au mieux de sa forme non plus. Je fis un effort surhumain pour ne pas me jeter dans ses bras mais je ne devais pas. Il était déjà si dur de le quitter mais si je flanchais maintenant cela deviendrait impossible et à mon grand désarroi je n'avais pas le choix. Je ne voulais pas abandonner, je l'aime plus que tout, mais je ne peux aller contre la volonté royale. Il me faudrait gagner la confiance du Souverain si je voulais qu'il me donne une infime chance mais pour cela je devais partir, réfléchir à tout cela, trouver une solution. Il fallait se rendre à l'évidence, jamais je ne gagnerais son estime en restant à ma place de servante, je devais réussir ma vie pour espérer un avenir avec l'homme que j'aime.

Je ne pouvais le lui expliquer tant tout était  confus dans ma tête, les émotions s'entrechoquant les unes aux autres sans ménagement. Il me fallait y faire le vide, recouvrer un semblant de sérénité si je ne voulais pas m'écrouler davantage. Robert voyait mon départ d'un très mauvais oeil, il se mit en colère faisant rejaillir mes larmes à peine arrêtées. Ma dernière vision de lui s'acheva sur le claquement de la porte de ce qui était jusqu'à présent ma chambre. Les perles sur mon visage furent noyées sous les trombes d'eau, la pluie s'était finalement manifestée assombrissant Versailles comme l'était alors mon coeur.


avatar
Anna

Messages : 44
Points : 52
Date d'inscription : 12/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum