[RP/Anim] Le bal d'automne

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Robert Starque le Mer 29 Oct - 22:32

Voilà plusieurs jours que Robert et Julia se retrouvaient, dans la plus grande discrétion, afin de peaufiner leur plan de bataille. Ils avaient prévu un bal, mais pas n'importe lequel. En cet fin octobre, et connaissant les goûts du Roi en la matière, ils avaient décidé de le faire en un lieu bien précis : le domaine de feu le baron John Hasting de Malborough.

On dit que de son vivant le baron avait des loisirs peu ordinaires, bien entendu les rumeurs et autres inventions des gens eurent tôt fait d'amplifier tout cela. Aussi, à ce jour, on disait que le baron torturait ses domestiques, qu'il les attachait dans sa cave où il leur faisait subir les pires souffrances au point qu'on les entendait hurler dans les villages voisins. D'autres dirent qu'après s'être ainsi amusé avec eux, il les découpait en morceaux, dans le meilleur des cas, et dans le pire, les faisait cuire encore vivants dans le grand chaudron de cuivre qui se trouvait dans la cuisine. Il avait la réputation de se délecter de la viande de ses victimes mais tout cela n'était qu'une partie de l'histoire.

Il aurait été fiancé à une ravissante noble, une comtesse. On le disait fou d'elle mais la demoiselle ne semblait pas partager son désir de se marier. La veille du mariage, la demoiselle aurait tenté de rompre ses fiançailles pour pouvoir épouser un autre homme qui lui plaisait bien davantage mais ce jour n'arriva jamais. Le jour de leur mariage, alors qu'elle s'était apprêtée et sur le point de se mettre en route pour rejoindre le baron, le jeune homme qu'elle avait espéré épouser réellement débarqua et lui proposa de l'emmener loin de tout ça.

Hésitante, elle finit par accepter, il prit la route et lui donna une adresse où se retrouver. La baron fut alerté de cette intrusion, il se dirigea vers la chambre de la jeune femme qu'il vit en train de préparer une légère malle dans le but de rejoindre l'homme qu'elle aimait. Fou de rage, le baron se rua sur elle et posa ses mains autour de son cou qu'il resserra jusqu'à ce que le dernier souffle de vie qu'il restait en elle finisse par la quitter.

On dit que depuis, l'esprit de la demoiselle hantait les lieux de même que celui de son geôlier qui finit par mourir assassiné par ses propres domestiques, ne supportant plus de vivre ainsi avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, se demandant quand ce serait leur tour.

L'endroit, depuis la mort du baron, était totalement à l'abandon et les lieux déjà fort peu avenants de son vivant étaient devenus d'autant plus glauques les années passant. Les derniers préparatifs étaient en cours pour la soirée du 31 où toute la noblesse de la région allait se déplacer expressément pour cette soirée qui promettait surprises et frissons.


avatar
Robert Starque
Marquis de Genlis

Messages : 138
Points : 164
Date d'inscription : 10/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Romain de Nansac le Mer 5 Nov - 18:14

Tout cela ne lui plaisait absolument pas, cette soirée, il n’avait franchement pas envie d’y aller mais avait-il le choix ? Julia lui avait fortement « conseillé » de s’y rendre, lui disant qu’il y avait quelqu’un qu’il devait absolument rencontrer. Elle avait déjà tout prévu, et ce soir, c’est habillé en amiral de la marine qu’il devait faire la connaissance de sa future épouse qui n’était autre que la rivale de sa belle-mère : la comtesse de Bigorre.

Celle-ci avait des vues sur le Marquis de Genlis et espérait qu’il l’épouserait, Romain quant à lui, n’était pas ravi à la perspective de se marier avec une pimbêche dans le but d’évincer une rivale en espérant ainsi que Julia épouserait le marquis et qu’on oublierait leur parenté. Car le but de tout cela, au final, c’était de permettre leur propre mariage à Julia et lui, c’est pourquoi, bon gré mal gré, il avait fini par accepter cette situation et ses contraintes.

C'est donc avec fort peu d'entrain qu'il s'était rendu sur le domaine du baron Hasting pour la soirée. Dès leur arrivée, il furent immergés dans le décor sombre et glauque de l'endroit. Des valets venaient à la rencontre des gens pour faire avancer les carrosses, leur ouvrir la porte et prendre leurs affaires. Il laissa son manteau à l'un d'eux et pénétra dans la salle qui, bien que richement décorée, avait un aspect lugubre. On leur avait promis des surprises lors de cette soirée et il espérait qu'elles soient bonnes bien qu'il en doutait. Il s'avança, cherchant une personne qu'il connaissait du regard, mais hormis Julia, rares étaient les personnes de la noblesse qu'il avait eu l'occasion de rencontrer.
avatar
Romain de Nansac

Messages : 58
Points : 79
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Gregory Sandre le Jeu 6 Nov - 18:27

    Je me retrouve encore une fois embarqué dans une drôle d'histoire. A la base, je devais venir à ce bal pour Mariana et finalement j'y viens pour une autre personne que je ne connais même pas. Depuis un peu plus d'une semaine, Robert Starque me donne rendez-vous à l'écart du Louvre pour m'apprendre à me comporter et à parler comme un Roi...Oui, moi, Gregory Sandre, je vais jouer les Rois...Et pourquoi ? Parce qu'une femme a su détourner le Roi de France.

    Ridicule non ? Pas tant que ça quand on voit la somme que ça va me rapporter alors s'il me suffit de me faire passer pour un autre et de la séduire, je ne crache pas dessus. Mariana et Robert semblent penser que cette femme n'est qu'une garce manipulatrice à la recherche de pouvoir, titres et gloires. Elle aurait séduit le roi pour avoir des avantages, rien de bien surprenant en réalité mais là où j'interviens c'est en jouant les rois d'Angleterre (quelle horreur !) dont la pauvre épouse risque de se faire répudier parce qu'incapable de lui donner un fils.

    J'arrive donc, habillé comme un véritable noble, en espérant que Robert a fait sa part du boulot qui est de laisser entendre à cette "Julia" que le Roi d'Angleterre, d'ailleurs très ambitieux au point d'avoir annexé l'Ecosse et l'Irlande et prêt à s'attaquer à la Hollande, était présent. Comme elle était à la Cour, elle connaissait déjà la plupart des nobles et avec mon accent irlandais, si on commençait à se parler, elle ne risquait pas de me louper.

    J'arrive là et donne mon manteau à un valet tout en regardant autour de moi. Alors, où est-elle celle qui va me rapporter beaucoup mais va aussi m'empêcher de passer la soirée avec ma fiancée ?!


avatar
Gregory Sandre

Messages : 169
Points : 183
Date d'inscription : 05/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Mariana. le Ven 7 Nov - 20:32

Le jour du bal d'automne annuel était arrivé. Mariana avait pour l'occasion revêtu un costume de pirate des plus sexy. Et oui elle avait envie de faire plaisir à son fiancé et elle ne doutait pas que cette tenue lui plairait. 

Un long manteau de cuir recouvrait ses épaules dénudées et un jupon mi-long laissait quant à lui apparaitre l'une de ses jambes jusqu'au bas de sa cuisse protégée du froid de ce jour d'octobre par un bas de soie, alors qu'un bustier se chargeait de ressortir sa généreuse poitrine, avantage d'un début de grossesse. Elle ne passerait certainement pas inaperçue dans cette provocante tenue, mais étrangement elle s'en moquait. Ce soir n'était pas un soir comme les autres, ce soir elle avait le droit d'être qui elle voulait, sans se préoccuper du qu'en dira t-on.

Un chapeau, des bottes et des accessoires complétaient le déguisement. Elle avait foncé ses yeux noirs et rougit sa bouche, mais bien que le maquillage soit prononcé, il ne l'était pas tant, et elle y tenait, que la fois où les filles d'Elise s'en étaient chargées avant qu'elle ne se rende à la Cour des Miracles.

La soirée promettait d'être parfaite et pourtant ce ne serait pas le cas. Une ignoble garce avait mis le grappin sur le Roi, et Mariana en bonne amie et Dame de Compagnie de la Reine, s'était empressée de se joindre à elle et au Marquis de Genlis dans un complot visant à renvoyer cette sorcière comme l'appelait les enfants royaux, loin de Versailles, très très loin de la couche royale !

Et pour cela ils avaient échafaudé un plan destiné à montrer au Roi la vénalité de sa maîtresse entre autre. Un Roi étranger venu au bal dans l'espoir d'y trouver une autre épouse en remplacement de l'actuelle, stérile... Et qui mieux que Gregory, le canon fiancé de notre belle espagnole, pour interpréter le Roi d'Angleterre ? Et bien personne ! 

La jolie pirate allait donc passer une bien mauvaise soirée en voyant SON fiancé à ELLE, tenter de séduire et de se faire séduire par la garce du Roi. Il allait lui falloir réprimer sa grande jalousie pour éviter tout esclandre susceptible de faire échouer le plan. Mais elle le devait à sa Reine, sa meilleure amie, et au Roi ainsi qu'à leurs enfants. Cette famille était si unie et fusionnelle qu'il était inconcevable pour Mariana ou leurs proches qu'elle éclate de cette façon.

Elle espérait toutefois récupérer son homme dans la soirée, mais pour l'heure elle observait le terrifiant décor, les mines glauques des serviteurs eux aussi grimés et se remplissait l'estomac de petites douceurs.

Spoiler:





     
avatar
Mariana.

Messages : 110
Points : 125
Date d'inscription : 06/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Elisabeth d'Averny le Sam 8 Nov - 14:00

Sa sœur lui avait demandé de venir la rejoindre à Versailles, elle s'était donc exécutée, pensant au premier abord à une simple visite de ces lieux enchanteurs dont elle avait tant entendu parler mais la réalité fut toute autre...Certes elle s'était bien rendue en ce magnifique palais, elle avait pu voir ces décors plus somptueux les uns que les autres mais ce n'était pas pour une visite de courtoisie que sa sœur l'avait fait venir. Elle savait bien que jamais elle ne la changerait et elle n'essayait même plus de le faire mais lorsqu'elle compris la raison de cette rencontre, elle en resta sans voix.

Sa sœur venait de lui annoncer lui avoir trouvé un fiancé ! Autant dire qu'Elisabeth était loin d'être ravie à cette idée, les deux sœurs, bien que relativement proches étaient très opposées sur de nombreux points. Gwen ressemblait beaucoup à leur père, du moins au niveau du caractère, et avait une ambition certaine qu'elle espérait voir naître chez sa cadette mais Elisabeth restait de marbre face à tout cela. Sa petite baronnie en Béarn lui suffisait largement et le faste de la Cour, bien qu'impressionnant, ne la tentait guère. Elle était, malgré sa noble naissance, restée quelqu'un d'assez simple, trop sans doute au goût de feu son père et de sa sœur.

Elle accueillit donc cette nouvelle assez mal même si elle savait bien que cela arriverait probablement un jour ou l'autre. Elle avait espéré qu'elle rencontrerait quelqu'un qui lui plairait assez pour, si ce n'est faire un mariage d'amour, au moins en faire un avec une personne qu'elle-même aurait choisie. Connaissant les goûts de sa sœur, ce devait encore être un grand noble prétentieux et arriviste et cela ne lui convenait absolument pas. La jeune fille, qui n'avait sans doute pas assez de caractère pour se rebeller ou ne savait peut-être tout simplement pas dire non avait bien dit à son aînée que cela ne l'intéressait guère mais n'avait pas protesté outre mesure, se rendant bien compte que face à l’intransigeance de sa sœur, elle ne ferait pas le poids quoi qu'elle dise.

C'est donc sans grande envie qu'elle se rendit à cette soirée dans le manoir Hastings où, disait-on, s'étaient passées les pires horreurs. Elle n'y connaissait personne à part sa sœur et bientôt, cet homme qu'elle voulait lui faire rencontrer. Elle espérait que la soirée serait meilleure qu'elle ne se l'imaginait, pensant déjà qu'elle n'apprécierait sans doute pas celui qu'elle lui avait choisi. C'est dans une robe rouge, de type médiéval, avec un loup assorti qu'elle se rendit donc à cette soirée. Un valet vint la débarrasser et la fit entrer par un côté, lui expliquant que les hommes et les femmes devaient être séparés et que les couples seraient formés par le hasard pour débuter cette soirée. Avec qui allait-elle tomber ?


Spoiler:


avatar
Elisabeth d'Averny

Messages : 8
Points : 10
Date d'inscription : 12/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Julia Ponsardin de Nansac le Sam 8 Nov - 23:29

Laissez passer la Reine ! Poussez-vous infâmes petits cafards, inclinez-vous devant votre Reine, rampez à ses pieds ! Julia s'y voyait déjà, en haut de l'affiche, non, mais sur le trône de France oui ! Elle était belle, plus belle que cette pseudo reine à peine bonne à pondre, elle était de noble naissance elle, c'est elle qui aurait dû gouverner, pas la rouquine.

En attendant que ne vienne ce grand jour, elle serait reine de la soirée. Elle arborait pour cela une robe qu'aurait très bien pu porter la mythique Cléopâtre. Ce déguisement avait encore coûté une fortune à la dépensière Julia, mais rien n'était trop beau ou trop cher pour la nouvelle favorite du Roi. Il saurait apprécier l'investissement tant ses formes étaient mises en lumières dans cette robe d'or moulante, au vertigineux décolleté.

Elle, si fière habituellement, l'était plus encore maintenant qu'elle était reconnue, et vêtue en Reine d'Egypte, rien ne semblait pouvoir l'arrêter. Elle gravit les quelques marches de pierres qui menaient à l'entrée du manoir, précédée par un serviteur. L'air parisien, trop frisquet pour son habit oriental, la fit frissonner, et elle rabattit sur elle sa longue cape de plumes de paon. Elle avait toujours aimé ces oiseaux, non pas pour les admirer et apprécier leur étrange chant de séduction, mais tout simplement pour les plumer ! 

Elle ne savait combien d'oiseaux avaient pu se faire ainsi déshabiller pour la fabrication de la cape et de sa traîne et elle s'en foutait royalement ! Tellement que son loup en était également chargé. Si les bals, plus encore à la Cour, n'avaient pour objectif que celui de se faire remarquer et faire étalage de ses richesses, Julia pouvait prétendre en toute modestie bien entendu, au titre de Reine de la fête !

Les Ponsardin allaient retrouver leurs lettres de noblesse et brilleraient dorénavant à Versailles, sa revanche touchait au but. Elle leur octroierait les meilleures fonctions, ils seraient de nouveau respectés et enviés dans tout le Royaume. Les heures sombres de la ruine et de la disgrâce étaient derrière eux.

Et si elle ne devenait pas Reine de France, elle serait Reine d'Angleterre ! Dans les deux cas elle aurait la couronne sur la tête et la main sur le pays. Elle avait travaillé avec le Marquis sur cette soirée et il avait malencontreusement laissé échapper que le Roi d'Angleterre leur ferait l'honneur de sa présence. Cette information n'était pas tombée dans l'oreille d'une sourde,surtout que l'on disait sa femme frigide ou stérile, si non les deux et qu'il se chercherait une autre épouse.

Il ne restait plus qu'à débusquer cette royale proie et user de ses charmes pour le séduire, tout cela sans éveiller les soupçons et la jalousie de son amant actuel. Il ne faudrait pas risquer de perdre l'un sans être certaine de se faire épouser de l'autre...

Spoiler:

(costume de Julia)

avatar
Julia Ponsardin de Nansac

Messages : 28
Points : 39
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Charles.Ponsardin-Vouzier le Dim 9 Nov - 0:47

Charles était ravi. Oh oui...


Le temps avait passé, et la petite cousine maigrichonne qu'il avait troussé entre deux portes n'était plus. Les années avaient passés sans que Julia ne cherche à le contacter, mais en homme avisé jamais il n'avait cesser de garder un oeil sur elle. Et il était l'heure maintenant de venir cueillir le fruit bien mure qui paradait à la cour. Comme elle devait savourer sa victoire, alors même que Charles l'avait abandonné comme une moins que rien pour lui préféré une dinde sans attrait, mais riche et malléable... Il ne comptait cependant pas la laisser profiter seul de son trône acquis avec un talent inné pour la cruauté et mépris. Une véritable petite perle... Comme avant....


Il fallait au Vicomte s'informer sur les projets futurs de sa petite pouliche, et s'y intégrer avant qu'une sottise de Julia ne foute en l'air des années de préparation. Il la connaissait, avec son sang chaud et ses manières brusques que l’expérience avait probablement à peine policé. Et il savait exactement quoi faire pour la mettre à genoux en victime consentante, Comme avant...


Appuyé sur une canne renfermant une épée, un objet qu'il ne quittait jamais, une cravache coincé dans la ceinture et un loup de velours camouflant son regard, le Vicomte traversa la salle de bal sans un regard pour les invités pour venir se poser dans le dos de sa délectable petite cousine. Comme il s'y était attendu, Julia n'avait daigné jouer le jeu que pour mettre en valeur ses courbes. Reconnaissable entre toutes, avec ses seins galbés et sa taille si fine qu'il pouvait la cercler d'une seule main... Tout en elle hurlait son désir d'être regardée, désirée... Une vrai gamine en mal d'attention finalement... Comme avant...  


Un sourire au coin des lèvres, Charles se fraya un chemin à travers la foule d'imbéciles qui collaient à SA créature et se pencha dans son dos pour souffler tout contre son oreille, du haut de son impressionnante stature et de ses épaules sculptées par l'exercice.

Elle était fort déshabillée
    Et de grands arbres indiscrets
      Aux vitres jetaient leur feuillée
         Malinement, tout près, tout près.



Charles termina en flattant la croupe ferme du revers de la main, assez discrètement pour n'être vu de personne.
avatar
Charles.Ponsardin-Vouzier

Messages : 22
Points : 22
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Marie-Gwendoline le Dim 9 Nov - 12:41

Avant le bal, Gwen avait eu une excellente nouvelle : Le Marquis de Genlis serait non seulement présent, mais en plus dans l'obligation de lui offrir une danse. Et il s'agissait là d'une occasion unique : Inratable.


Elle jeta un dernier regard à son image avant de partir et fut satisfaite de ce qu'elle y vit. Elle portait une robe de satin rouge étroitement corseter dont le profond décolleté montrait plus de chaire qu'elle n'aurait osé en montrer si elle n'avait pas été déguisée en Gitan. Exception faite des petites manches ballon rebrodées de perle, sa tenue était d'une grande simplicité dans sa coupe et dévoilait fort à propos ses jolies petits mollets. La silouhette de celle qui la portait en faisait tout le cachet : Gwen savait se mettre en valeur à la perfection, sans jamais tomber dans la vulgarité propre à Julia. Une étole noir lui enveloppait les épaules et ses cheveux retombaient en boucles d'or sur ses épaules étroites.


Tout comme sa soeur, Gwen avait hérité d'immenses yeux de chats d'un bleu translucide et d'un teint de porcelaine. Avec ses larges pommettes et ses lèvres pleines, Gwen se savait belle : Prétendre le contraire aurait été fausse modestie. Et ce soir était le moment idéal pour envoûter le beau Rob et obtenir de lui un baiser, à défaut d'un mariage. L'important étant de l'éloigner de la trainée de Ponsardin.


Se marier vite pour s'assurer richesse et position. Puis prendre la douce Elisabeth sous son aile et lui trouver un époux digne de son adorable caractère. Sa soeur était ce qui permettait à Marie-Gwendoline de se démarquer des autres intriguantes. Ambitieuse et peu farouche, elle l'était. Mais jamais cruelle : Son coeur se briserait de faire souffrir sa douce cadette. C'était tout autant sa force que sa faiblesse.


Le visage caché sous un magnifique loup rebrodé de fils d'or, la jeune femme fit son apparition dans la salle de bal et porta un regard méprisant sur les autres dames présentes. Il y avait fort à parier que la silhouette boudiné à l'autre bout appartenait à la Catin du roi. Quand à Elisabeth, elle était toujours terriblement sage dans une robe qui camouflait un peu trop de sa chaire à son gout. Les lèvres vermeilles de l'ainée s'étirèrent dans un sourire carnassier.


En piste.
avatar
Marie-Gwendoline

Messages : 11
Points : 13
Date d'inscription : 09/10/2014
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Anna le Dim 9 Nov - 16:09

En retard, voici que moi toujours si ponctuelle, j'étais en retard au bal ! Cette année, les festivités avaient été organisées par celle que j'aurais pu croire mon amie avant que Robert ne soulève la possibilité qu'elle soit à l'origine de notre séparation et de l'épouvantable convocation du Roi. Mais elle n'était pas seule, le principal organisateur de la soirée n'était autre que Robert, et bien qu'elle ne soit réservée qu'aux membres de la noblesse, il m'avait invitée.

Il avait fallu s'arranger car jusqu'à demain je restais servante et j'avais été recrutée pour ce soir comme employée et non comme invitée. Mais cet état allait changer, du moins je l'espérais. J'avais pu passer mon diplôme et j'étais reçue haut la main semble t-il, et comme promis par la Reine, je pourrais enseigner aux enfants royaux. D'abord sous l'égide d'un autre précepteur, mais plus tard je prendrais mon envol pour occuper pleinement la fonction. 

Je devais commencer à la mi-novembre mais je ne savais pas ce qu'il en était au vu de l'état actuel de la famille royale. Il me faudrait donc me renseigner à mon retour de Genlis, car oui, c'était mon projet de voyage sur les terres de mon fiancé qui m'avait retardée ce soir. Il y a quelques semaines Robert s'était lancé dans une magnifique déclaration avant de passer à mon doigt une superbe bague d'un bleu translucide très pur. Elle ne ressemblait pas à une bague de fiançailles classique et pour cause, tout cela devait rester secret.

Si le Roi et ma famille apprenaient notre mariage, nous serions perdus. Robert risquait sa vie pour avoir désobéit et je n'étais d'ailleurs pas encore tout à fait majeure, bien que mes 21 ans étaient pour bientôt, et que je n'avais pas le consentement de ma mère qui détestait mon fiancé.

Kaeran, mon plus proche ami, diacre de fonction, avait accepté de nous marier et nous avions prévu de partir aussitôt le bal pour mettre à bien notre projet. Alors depuis cette demande, je passais tout mon temps libre et toutes mes soirées jusqu'à tard dans la nuit, à me confectionner une robe pour ce grand jour.

Certes tout ne serait pas comme je l'avais rêvé, je n'aurais pas ma mère près de moi, ni mon père hélas parti trop loin de nous ou oncle Greg pour me conduire à l'autel à sa place, mais qu'importe, je sais que j'ai choisi la bonne personne. Alors à défaut de tout cela, je voulais une robe plus jolie que les autres. Elle serait blanche, et passerait volontiers pour une robe du dimanche, personne ne soupçonnerait rien si l'on me voit en plein ouvrage, rares sont les gens à se marier en blanc de nos jours, d'où le choix de cette couleur.

Et toute à ma couture j'en avais perdu la notion du temps. Je m'étais hâtée d'enfiler ma robe bleue pâle, de forme moyenâgeuse, et par-dessus un long capuchon rouge. Mes cheveux resteraient lâchés et un simple panier d'osier ferait office d'accessoire, de même qu'un loup noir serait complice de ma capuche pour me fondre dans la foule.

Je balayais la salle du regard à la recherche de Robert, non sans admirer la décoration qui se voulait effrayante et le moins que l'on puisse dire c'est que c'était très réussi.

Spoiler:



                                 


avatar
Anna

Messages : 44
Points : 52
Date d'inscription : 12/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Robert Starque le Dim 9 Nov - 16:20

Le "hasard" avait créé les couples, si cela est mis entre guillemets ce n'était pas sans raisons. Si Robert avait joué le jeu pour la plupart, il y avait pourtant un couple qu'il avait créé lui même. Comme la coïncidence est troublante ! Il se trouve que la garce du roi va se retrouver avec, pour cavalier, leur roi d'Angleterre qu'il avait entraîné toute la semaine durant à tenir son rôle. Parce que contrairement à ce qu'elle croyait, ce n'était pas le véritable roi d'Angleterre qui viendrait mais ce pouilleux de mercenaire dont la dame d'honneur de la Reine s'était entichée. Les deux hommes ne pouvaient pas se voir et la seule fois où ils avaient su se supporter, à peu près, c'est quand Anna s'était retrouvée en danger. Que ne ferait-on pas pour une femme...

Robert savait donc parfaitement qui serait sa première cavalière et cela ne l'enchantait pas spécialement. La comtesse de Bigorre, bien que fort jolie, était aussi trop ennuyeuse à son goût. Le jeune marquis dont les origines étaient modestes avant qu'il ne parvienne à s'élever à force de subterfuges divers et variés avait fort peu d'amis à la Cour, en réalité, si ce n'est le Roi qui semblait l'apprécier, il ne fréquentait pas vraiment les gens qui vivaient à Versailles. La seule personne pour qui il avait eu un tant soit peu d'intérêt était Mariana, ladite dame d'honneur à laquelle il fut fiancé un temps. Non pas qu'il appréciait spécialement la jeune femme mais il l'avait repérée depuis le départ et s'était dit, à raison, que parvenir à la séduire lui permettrait de grimper les échelons plus vite.

Il avait échafaudé tout un plan, sachant qu'il était convenu que si elle épousait un noble, elle obtiendrait le titre de duchesse que le Roi lui avait proposé quelques temps plus tôt et qu'elle avait osé décliner en pensant que son bon à rien de mercenaire reviendrait...Ce qui finit par arriver...Autant dire que depuis lors, la relation entre Robert et Mariana s'était bien dégradée puisqu'elle avait rompu leurs fiançailles pour retourner avec ce pauvre gueux.

Sa haine envers ce Gregory Sandre qui avait fait foirer tous ses plans n'avait pour limite que ce qui lui tomba dessus bien plus tard. Pour se venger, il avait décidé de s'en prendre à sa "nièce", Annabelle Orsini. Ce n'était pas sa nièce de sang mais elle avait une telle importance à ses yeux que jouer avec elle lui aurait sans doute fait bien du mal et outre cela, il avait manigancé quelque chose pour parvenir à le tuer. Mais ses plans tombèrent à l'eau quand, en jouant au jeu de la séduction sur la jolie blonde afin de la mettre dans son lit, il se mit à l'apprécier un peu trop. Le temps passant et à force de se fréquenter il en vint même à en tomber amoureux, chose qu'il ne connaissait guère jusqu'alors et qu'il ne comprit pas lorsque cela lui arriva.

Il abandonna donc son idée de vengeance, d'autant plus lorsque les deux hommes durent s'allier. La présence d'Anna à ses côtés l'avait changé, du moins en partie. Cet homme manipulateur et brutal, prêt à tout pour parvenir à ses fins sous ce masque de gentillesse et de courtoisie, s'était réellement adouci mais n'avait pas perdu son ambition pour autant. C'est pourquoi, même s'il souhaitait réellement l'épouser, il ne voulait pas pour autant abandonner sa place et ses titres, chose qu'il serait forcé de faire pour se marier à une roturière.

Ils avaient donc décidé qu'après le bal, ils se rendraient en son domaine de Genlis pour se marier en secret, Anna connaissant un prêtre qui était également son ami et en qui elle avait toute confiance. Il espérait que le jeune homme saurait tenir sa langue car si cela se savait, ce n'étaient pas que ses titres que Robert perdrait, mentir ainsi à son souverain lui vaudrait la peine capitale, et parvenir à faire acquérir à Anna un titre de noblesse risquait de prendre des années même s'il avait réussis à faire en sorte qu'elle ait une bonne place au sein du palais.

C'était pure folie que de faire cela, mais avait-il encore toute sa tête ? Jamais auparavant il n'avait aimé quelqu'un et jamais personne ne l'avait aimé non plus d'ailleurs, pas même sa propre famille qui ne faisait que ramper devant le patriarche qui le méprisait quoi qu'il fasse. Pour la première fois de sa vie, il se sentait bien mais tout cela était sans compter sur la garce royale dont il ne doutait pas qu'elle parviendrait à lui mettre des bâtons dans les roues. S'il avait pu l'apprécier fut un temps, il avait rapidement compris quel genre de femme elle était, d'autant plus quand elle lui avait joué le rôle de l'amoureuse transie avant de le faire avec le Roi. Lui même avait donc joué son rôle en lui faisant croire qu'il n'était pas fermé à l'idée de l'épouser mais si le Roi avait jeté son dévolu sur elle, alors, il ne la toucherait pas. Encore une fois, elle avait su tirer son épingle du jeu et argumenter de façon presque crédible s'il avait été dupe de ses manigances.

Toujours est-il que son but, à présent, était de faire tomber ce masque, que le Roi se rende compte de qui elle était. Était-il devenu subitement fou pour se laisser ainsi embobiner au point de rejeter femme et enfants et surtout le Dauphin et sa préférée ? Il y avait quelque chose de pas net dans tout cela, le Roi était fou de ses gosses et d'un coup il leur préférait une traînée tout juste bonne à écarter les cuisses ? Qu'avait-elle donc pu dire ou faire pour qu'il en arrive là ? Tant de questionnements qui restaient sans réponse alors que la salle de bal se remplissait et que la musique commençait. On lui indiqua une jeune femme blonde habillée comme une gitane qu'il alla rejoindre. Le marquis avait quant à lui revêtu des vêtements riches bien que d'un temps ancien et recouvert ses épaules d'une fourrure animale - à la Robb Stark quoi - il s'inclina légèrement devant la demoiselle.


Bonsoir damoiselle, il semblerait que le sort ait voulu que nous commencions cette soirée ensemble.




avatar
Robert Starque
Marquis de Genlis

Messages : 138
Points : 164
Date d'inscription : 10/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Gregory Sandre le Dim 9 Nov - 23:52

    Voilà, on y est. On m'a fait entrer et on m'a indiqué la dame en question que je dois rencontrer. Misère...Quand je la vois je n'ai qu'une pensée : Non mais c'est quoi cette prétentieuse aux allures de garce ? Un costume de reine égyptienne, bien trop échancré pour passer inaperçu et un mont de plumes sur les épaules...Ça donne envie...Elle a l'air d'être absolument tout ce que j'aime !

    Je commence à m'avancer quand un homme me passe devant et va la rejoindre, pendant une seconde je me dis que ça doit être le roi qui veut profiter de sa nouvelle maîtresse mais ça ne semble finalement pas être lui. Je m'approche un peu plus et viens déranger ce "couple" sans aucun scrupule. J'ai un travail à faire et Robert s'est arrangé pour que je tombe sur elle, alors autant en profiter.


    Pardonnez-moi, il me semble que vous vous soyez trompé de cavalière monsieur. Cette ravissante jeune femme, semble t-il, m'appartient pour la soirée.

    Que ne faut-il pas dire ! Bon j'avoue qu'elle n'est pas laide à regarder mais je déteste ce genre m'as-tu-vu. Je tends la main vers elle pour lui signifier de me suivre et si Robert a tout fait comme convenu, elle ne se fera pas prier pour ça.

    Si vous voulez bien, mademoiselle...


avatar
Gregory Sandre

Messages : 169
Points : 183
Date d'inscription : 05/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Julia Ponsardin de Nansac le Lun 10 Nov - 11:37

Une fois encore elle avait parfaitement réussi son entrée. Toutes les têtes s'étaient retournées sur elle, et elle évoluait, gracieuse vers ce qui serait sa future cour. Les valets s'empressaient de lui présenter leurs plateaux chargés, et les invités mâles se collaient à elle telles des abeilles sur un alléchant pot de miel. Outre cela, ce qui offrait au visage de Julia ce large sourire jubilatoire, c'étaient les mines défaites de leurs compagnes jalouses et délaissées. N'ayez crainte mesdames, ce soir elle n'était là que pour son royal amant tout en espérant se faire remarquer du monarque anglais.

Or, elle allait très vite déchanter avec l'apparition d'un fantôme du passé. Elle ne réagissait pas sur le moment, mais cette voix, ces mots, non cela ne se pouvait, pas lui, pas ici ! Pour la première fois depuis fort longtemps, le visage de la Baronne se décontenança. Elle prit sur elle de se retourner vivement et de lui faire face, les yeux emplis de haine et d'un lointain désir. 

Bien qu'ayant quelque-peu vieilli, il n'avait pas changé. Toujours d'une élégance étudiée, d'un charme indéniable, de ce charisme envoûtant, tout ce qui faisait sa personnalité et qui jadis avait poussé la trop naïve Julia dans ses filets. Il avait été le premier, il avait été le seul qu'elle avait aimé, il serait le dernier à la trahir. Elle n'avait pas encore quatorze ans quand Charles avait décidé qu'elle lui appartiendrait. Lui, beaucoup plus âgé, séducteur et bourreau des coeurs, vil manipulateur et destructeur d'âmes, elle, adolescente solitaire, naïve et déjà fière de ses origines, allaient vivre une passion des plus tumultueuses et scandaleuses.

De cette liaison dangereuse, ne restait plus aujourd'hui qu'une haine farouche d'une élève envers son maître. Les Ponsardin, en particulier le père de Julia s'était retrouvé ruiné à la suite de récoltes infructueuses et de mauvais placements. De la gloire à la déchéance, ils n'étaient plus personne, gravant une profonde blessure dans la fierté meurtrie de celle promise à un beau mariage avec un prince belge, grand amateur du vin de Champagne.

Désargentée, la belle espérait trouver refuge dans les bras de son très cher cousin, le ténébreux Charles Ponsardin Vouzier. Mais le seul secours qu'elle reçut, fut celui de ce couvent répugnant où elle fut cachée pour mettre au monde l'objet de la honte, pendant que Charles épousait la poule aux oeufs d'or, une petite cruche sans cervelle ni beauté mais si riche qu'il fut le seul épargné de la faillite.

Elle chassa tant bien que mal ces noirs souvenirs en plongeant ses yeux azurs dans les siens, sans sourcilier comme pour lui montrer qu'elle était aujourd'hui libérée de son emprise destructrice, avant de frapper violemment sa main qui se permettait encore de la toucher après l'avoir poignardée dans le passé.

Vous ici ?! J'espérais ne vous revoir que lors de vos funérailles où je ne serais venue que pour cracher sur votre cadavre avant de danser sur votre tombe ! 

Elle avait beau être surprise pour ne pas dire choquée de le revoir après toutes ces années alors qu'elle avait toujours pris soin de l'éviter lors des réunions de famille où elle ne se rendait qu'en de très rares occasions, elle n'en avait pour autant pas perdu de sa superbe et de sa verve. Certes elle n'était pas la Reine d'Egypte, non, mais elle était une femme importante et regardée, elle était celle "choisie" par l'homme le plus puissant du Royaume, et Charles qui lui avait tant pris à une époque, ne lui prendrait plus rien dorénavant. Elle avait l'assurance, la gloire et le pouvoir, elle se ferait donc une joie de prendre sa revanche en le rabaissant au même titre que les autres.

Elle allait lui jeter son verre au visage et le laissait coi au milieu de la salle, quand elle fut une fois de plus sollicitée. Au vu de l'accent et de ce que lui dit l'homme, il semblerait qu'il soit celui qu'elle espérait voir ce soir. Elle lui sourit quand il s'adressa à Charles, et glissant la main dans la sienne, elle le suivit avec un plaisir non dissimulé.

Pas que pour la soirée j'espère... 

Elle se serra contre lui durant la danse, la rendant presque torride, s'assurant de temps à autre que Charles n'en perde pas une miette.

Alors mon chevalier servant qui n'a pas hésité à venir au secours de la demoiselle en détresse, comment dois-je vous nommer ?

Elle n'ignorait pas qu'il s'agisse du Roi d'Angleterre, venu incognito. Elle avait manigancé avec le Marquis de Genlis pour qu'elle soit sa cavalière, espérant ainsi le charmer. Mais il lui fallait jouer la carte de l'ignorance pour ne pas risquer de lui paraître intéressée.
avatar
Julia Ponsardin de Nansac

Messages : 28
Points : 39
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Charles.Ponsardin-Vouzier le Lun 10 Nov - 12:45

Quel délicieux souvenirs  lorsque le visage de Julia lui fait enfin face, qu’elle jouissance de voir une telle beauté façonnée par ses propres mains depuis sa plus tendre enfance. Les flammes de la haine illuminent ce visage si délicieux, au point même que Charles frissonne de ce plaisir insondable. Une véritable parure …
 
Les souvenirs affluent de tous ses sens. L’odeur envoûtante de cette peau si fine et tendre qu’il se plaisait à baiser, le regard avide qui se plonge sur le corps de cette Dame, le gout de sa chair lorsque ses dents s’enfoncèrent sans vergogne dans le creu de son cou,  sans oublier les caresses se promenant aussi sauvagement que délicatement, étouffant parfois les murmures gémissant de ce fruit défendu.
 
Un rictus se dessine sur ses lèvres alors même que leur main se rencontre, s’étirant d’avantage lorsque les mots si doux résonnèrent de ses lèvres rougeoyantes.
 

Madame, j’espère que vous accorderez une danse à votre cousin si bien-aimé.
 

Avait-il tenu compte de l’échange qui venait de se dérouler devant lui, nullement. Après tout qu’elle intérêt que les mots courroucés d’une maîtresse depuis longtemps oubliée. Enfin jusqu’à ce qu’elle se retrouve à la cours dans la couche du roi. Avant même qu’elle ne l’ignore pour rejoindre l’étranger, il agrippa la main de Julia, plia le genoux et laissé ses lèvres effleuré le dos de la main, relevant son regard plongeant dans le sien, comme une nouvelle provocation.


Ne m’oubliez pas trop vite, je risquerais de m’ennuyer et de conter des histoires de ma jeunesse dans d’auguste oreille …  ~dit-il avec un clin d’œil~


Alors qu’elle rejoignit son compagnon de danse, Charles lui détourna son regard montrant une certaine indifférence à la belle Julia, provocante et aguicheuse. Laissant malgré tout sa dernière phrase plus lourde de sens se révéler à la délicieuse Julia.
 

Où est donc la comtesse de Bigorre ?
avatar
Charles.Ponsardin-Vouzier

Messages : 22
Points : 22
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Marie-Gwendoline le Lun 10 Nov - 15:20

Oh.


Le marquis semblait enchanté. Tout, de sa courbette au son de sa voix, en passant par le vide dans son regard démontrait qu'il voyait dans cette danse partagée une corvée dont il lui fallait se débarrasser le plus vite possible. A son indifférence, Gwen aurait préféré la colère, le mépris, l'amusement. C'était une chose de déclencher la passion, même la plus sombre. Mais le désintérêt...


Pour un peu, et si la Comtesse avait eu quelques années de moins et quelques scrupules de plus, Rob l'aurait blessé suffisamment pour qu'elle plante là cavalier, déguisement et rivales pour retourner s'enfermer dans ses appartements et se gaver de biscuits au miel. Mais Gwen ne s'était pas faite toute seule à la force de ses beaux yeux pour se laisser désarçonner si facilement. Le menton relevé pour mettre en valeur le galbe de sa gorge, elle adressa au Marquis un sourire qui dévoila ses petites quenottes blanches et glissa l'une des mains dans la sienne.

- En quoi donc êtes vous déguisé, votre Magnificence? Je vous vois aussi beau et élégant qu'à l'accoutumé, et j'avoue rester perplexe. Suis je censée complimenter votre imagination ou votre raffinement?

Un nouveau sourire éclaira son visage avant qu'elle ne se laisse porter par la musique, le regard à l’affût. Non, Robert ne dévorait pas Julia des yeux. Son attention semblait se porter ailleurs, parmi la foule présente ce soir. En fait, il semblait même fasciné par quelque chose qui n'était pas palpable, les yeux rêveurs. Et cette expression lunaire, étrangement, ne faisait que raffermir sa séduction. Comme il aurait été agréable d'avoir un homme à la fois puissant et beau pour veiller sur sa sœur et elle... Pouvoir doter Elisabeth de façon à lui trouver un partit inégalable, puis se retirer de la vie mondaine et mener une existence paisible en province...


Faisant mine de trébucher sur les petites mules qui lui tenaient les pieds, Gwen s'écrasa sur le torse puissant du Marquis et releva le menton vers lui, une moue désolée aux lèvres. Moue au combien sensuelle bien sur, ayant surtout vocation à mettre en valeur, une fois de plus, la courbe pleine de sa bouche. Un homme restait un homme, et Gwen était l'un des meilleurs partit à marier de la cour. L'un des plus séduisants aussi. Ses excuses ne tardèrent pas, accompagnée d'un regard désarmant, par en dessous ses interminables cils.

- Mes excuses, Marquis.
avatar
Marie-Gwendoline

Messages : 11
Points : 13
Date d'inscription : 09/10/2014
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Louis-Philippe le Lun 10 Nov - 23:48

Comme d'habitude, le roi arrive en retard...Enfin, non, on dit que la ponctualité est la politesse des rois, ce sont donc les autres qui sont en avance, lui, il est pile à l'heure ! Depuis quelques temps, sa vie partait à vau l'eau, sa femme était partie, ses enfants commençaient à le détester, en tous cas les plus grands qui comprenaient un tant soit peu ce qu'il se passait, il devenait détestable avec son entourage, bref, on ne le reconnaissait plus.

Depuis quand ce changement opérait-il ? Et bien...Peu après sa rencontre avec la baronne Julia Ponsardin de Nansac. Elle avait commencé par réussir à lui monter la tête en disant au Roi d'empêcher à Robert d'épouser Anna et le pire c'est que ses arguments tenaient la route. Mais ça, ce n'était que le début. A force de drogues et diverses formes de persuasion, car la demoiselle était fort habile de sa langue et de bien des façons, elle avait su le rendre malléable ou presque.

Toujours est-il que ce changement était suffisamment visible pour que son entourage s'interroge. En entrant dans la salle de bal on lui indiqua qu'il avait une cavalière attitrée mais qu'elle n'était point arrivée. Voilà qui méritait une place en bastille, oser poser un lapin au Roi ! Il s'avança dans la salle, observant les gens lorsqu'il remarqua Julia qui dansait déjà avec le cavalier qu'on lui avait attitré...Et d'un peu trop près à son goût.

Il ne bougea cependant pas et continua d'observer le reste de la salle à la recherche de ses enfants qu'il pensait voir en cette soirée, du moins, les deux aînés. Il épousseta sa chemise qui avait reçu de la poussière dans ce château qu'ils avaient laissé dans son état d'abandon spécifiquement pour les immerger dans le thème de la soirée. Il prit alors une coupe qu'un valet lui tendait en se demandant ce que son ministre et sa nouvelle favorite avaient concocté.


avatar
Louis-Philippe
Roi de France & de Navarre

Messages : 114
Points : 165
Date d'inscription : 04/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Romain de Nansac le Mar 11 Nov - 12:56

Il était un peu perdu dans tout ce monde. Les gens affluaient d'un coup et si les valets n'avaient pas été là pour les guider il n'aurait pas vraiment su où aller. Les couples commençaient à se former et il comprit que chacun d'eux avait été créé pour faciliter les rencontres. Il espérait juste ne pas tomber sur la comtesse en question, plus il pouvait repousser cette rencontre, mieux il se porterait même s'il savait pertinemment que ce n'était que reculer pour mieux sauter.

On lui indiqua une jeune femme habillée en rouge, quand il vit qu'elle était blonde il se dit qu'avec sa chance c'était effectivement la comtesse...Il s'approcha d'elle doucement, ne sachant pas vraiment comment l'aborder. Il faut dire que Romain n'est pas très doué pour parler, encore moins à une femme. Lui, il sortait de sa petite baronnie perdue en pleine campagne Limousine où il se laissait vivre avec un père qui était loin d'être exigeant et le laissait faire ce qu'il voulait. Enfin ça, c'était avant l'arrivée de Julia dans leur vie.

Timidement, il s'approcha de la jeune femme, ne sachant même pas s'il devait directement l'inviter à danser ou à boire un verre en discutant...Mais pour parler de quoi ? "Bonjour, vous allez bien ? Je connais personne et je ne sais pas comment faire pour qu'on arrive à tenir une conversation pas trop ennuyeuse !", parce qu'on lui faisait souvent sentir qu'il l'était, ennuyeux. Alors qu'il se torturait l'esprit pour savoir quoi dire, il ne se rendit pas compte qu'il était arrivé à la hauteur de la jeune femme.


Bon...Bonsoir...

Voilà qu'il commençait à bégayer, il n'était pas sorti de l'auberge !

Je crois que...Qu'on m'a désigné comme étant votre cavalier pour ce soir.


Dernière édition par Romain de Nansac le Dim 16 Nov - 12:01, édité 1 fois


avatar
Romain de Nansac

Messages : 58
Points : 79
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Athénaïs le Mar 11 Nov - 13:10

Elle était là, bien présente contrairement à ce que l'on aurait pu penser. Elle avait quitté le palais et refusait tout contact avec son mari, encore blessée et en colère. Elle se serait bien abstenue de cette nouvelle épreuve mais c'était sans compter sur ses aînés qui refusaient d'y aller sans elle.
Ils étaient tristes eux aussi de cette situation et tout comme Athénaïs, ils ne reconnaissaient plus leur père, lui toujours si prévenant et disponible pour eux.

Malgré la haine qu'elle vouait à Julia Ponsardin, organisatrice de la soirée, elle n'avait pas voulu faire subir une déception supplémentaire à Gabriel et Louisa, qui des semaines auparavant se faisaient une joie de participer à cette fête pour les grands, narguant leurs cadets, trop jeunes pour y participer.

Elle était là c'était déjà un gros effort, mais il ne fallait pas lui demander plus. Elle avait refusé de se déguiser, le coeur n'étant pas à la fête. Elle avait tout au plus dissimulé son triste visage derrière un loup qu'elle ne comptait pas lâcher durant sa présence. 

Athénaïs prenait sur elle pour ne pas s'écrouler devant toutes ces mines réjouies. Chaque année elle se chargeait des préparatifs mais pas cette fois. Elle venait de mettre au monde un mois plus tôt le dernier petit Prince de la famille et ne pouvait donc pas organiser un tel événement. Elle se sentait pourtant une fois de plus spoiler par cette même femme qui lui avait ravit son époux.

Elle se tenait à l'écart, les enfants près d'elle, attendant qu'ils aperçoivent leur père pour aller le saluer. Une fois qu'ils se seront suffisamment amusés, ils rentreraient tous trois au Manoir des Mésanges, leur actuel refuge.

Ses yeux se posèrent sur un attroupement masculin puis sur l'objet de leur sollicitude, une brune en robe dorée et à la cape des moins discrètes qui soient. Une grimace de dégoût se dessinait sur le visage caché de la Reine qui dû détourner le regard afin degarder assez de force en elle pour l'empêcher de se jeter sur cette Cléopâtre du dimanche.
Gregory ne tarderait sûrement pas à entrer en scène et tenterait de séduire cette horrible femme, lui faisant espérer monts et merveilles afin qu'elle reparte comme elle était venue. Au fond Athénaïs savait que cela serait probablement inutile. Comment pourrait-elle pardonner à Louis-Philippe cette autre trahison, lui qui lui avait fait le serment que jamais plus il ne lui infligerait cette souffrance déjà ressentie quand il l'avait jetée comme une malpropre lorsque la femme qu'il convoitait alors s'était enfin offerte à lui ? Il avait tant regretté que depuis leurs retrouvailles, il passait son temps à se racheter auprès d'elle et de Louisa à qui il passait tous ses caprices.

Et voici que treize ans plus tard, elle revivait cette situation. Elle se serait sans doute effondrée comme à l'époque si elle n'avait pas leurs enfants qui avaient besoin d'elle. Pourtant cette apparente force ne tenait qu'à un fil qui menaçait de se couper à tout moment. Elle passait ses jours et ses nuits à pleurer, malgré les sourires forcés qu'elle affichait pour rassurer les enfants. Elle l'aimait toujours mais que dire et que faire, elle avait beau être la femme la plus "puissante" du Royaume, elle n'avait pas le pouvoir de revenir en arrière. Et qu'aurait-elle pu changer à tout cela de toutes façons ?


 
avatar
Athénaïs
Reine de France & de Navarre

Messages : 231
Points : 245
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Elisabeth d'Averny le Mer 12 Nov - 16:06

Elle observait les invités qui se pressaient dans la grande salle de bal, détaillant chacun d'eux, du moins les hommes, à l'abri de son loup. Parmi ces messieurs se trouvait son futur fiancé, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle était bien loin d'approuver l'idée.
Mais elle était ce que l'on pouvait qualifier de bonne fille et probablement qu'elle obtempérerait.

Elles avaient beau être totalement différentes et ne pas se comprendre, Elisabeth et sa soeur s'aimaient, c'était indéniable et l'une ne souhaitait que le bonheur de l'autre. Sauf que si ce qu'il faisait le bonheur de Marie-Gwendoline se trouvait dans un beau mariage avec le meilleur parti du royaume et évoluer au sein de la Cour, celui de la cadette d'Averny était ailleurs.

Ce dont elle rêvait elle c'était une grande et belle histoire d'amour comme elle lisait dans ses romans qu'elle dévorait sans cesse, quand elle ne passait pas son temps libre à s'occuper de ses nombreux animaux ou à faire d'interminables balades à cheval dans les campagnes béarnaises. Si elle aspirait à une vie riche, ce n'était pas à à une vie matérielle, non elle ce qu'elle voulait c'était un mariage d'amour et vivre tranquillement loin de ce grand monde emplit de manigances et de tricheries en tous genres.

Alors oui Elisabeth aimait sa soeur et sa mère plus encore, mais elle refusait d'abandonner ses rêves au prix des leurs. Au fond elle savait que sa mère s'était simplement laissée convaincre que tout ceci était mieux pour elle, mais elle-même aspirait à la tranquillité et coulait en marge de ce "Monde", des jours plus paisibles.

Son plan était simple, elle rencontrerait cet homme s'il le fallait, jouerait les parfaites petite fille modèle mais s'enfuirait le jour du mariage. Marie-Gwendoline entrerait certainement dans une colère noire mais tant pis, elle devra bien finir par comprendre ! Pourtant au fond d'elle, elle savait que tout ceci ne resterait que dans son imaginaire et que jamais elle ne pourrait aller en l'encontre de ce qui avait été choisi pour elle. Elle était Baronne et quel autre choix que de tenir ce rang ? Mais elle avait besoin de croire malgré tout que c'était possible, il était encore temps de revenir à la raison plus tard.

Alors qu'elle était à se demander pour la énième fois en ce début de soirée ce qu'elle faisait là, un homme visiblement jeune au son de sa voix, vint timidement l'aborder.

Un sourire naquit sur le visage d'Elisabeth, quand en le détaillant elle le vit presque tout aussi perdu qu'elle et pas plus à sa place. A moins qu'il ne soit réellement bègue auquel cas la conversation ne serait pas des plus faciles.
Elle lui répondit dans une petite révérence polie.


Bonsoir Monsieur mon cavalier de la soirée. Remercions le hasard si c'est bien de son fait, de vous avoir désigné pour me faire passer une agréable soirée.

Elle ne savait pas vraiment quoi lui dire, n'étant pas habituée à ce genre de bal.

Il y a du monde ce soir. Vous aimez danser ? J'aime beaucoup votre costume. Oh euh vous n'avez pas soif ? Ils servent du très bon vin, oh mais si vous n'aimez pas cela il y a d'autres choses. Vous avez peut-être faim, je n'ai pas faim mais si vous voulez je peux vous attendre ici le temps que vous vous restauriez...

Elle s'arrêta soudainement pour reprendre son souffle, une chose est sûre, ce garçon allait soit la prendre pour une folle avant de prendre ses jambes à son cou, soit pour une véritable idiote avant...de prendre également ses jambes à son cou.

Excusez-moi vous  devez me trouver bien sotte c'est que je ne suis guère habituée à tout cela pour tout vous dire, et avant votre arrivée je n'avais qu'une envie c'était de m'en aller. Je crois que le hasard, Monsieur, vous aura joué un bien mauvais tour en vous désignant pareille cavalière.

Elle était gênée mais d'un autre côté s'il s'avère que ce soit lui son fiancé, elle devrait être tranquille jusqu'à la prochaine lubie de sa soeur.


avatar
Elisabeth d'Averny

Messages : 8
Points : 10
Date d'inscription : 12/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Robert Starque le Mer 12 Nov - 21:57

Il esquissa un sourire alors qu’elle prenait sa main et qu’il l’emmenait sur la piste pour leur première danse. Ailleurs, oui, on pouvait dire qu’il l’était. Après cette soirée, il était prévu qu’il parte à Genlis, mais pas seul. Il devait partir avec celle que beaucoup considéraient comme une simple servante mais à ses yeux elle était bien plus que cela. Quelle surprise cela aurait été s’il avait su que la jeune femme avec laquelle il dansait en cet instant était la demi-sœur de celle qu’il comptait épouser.

Le roi lui avait conseillé d’oublier Anna et de se tourner plutôt soit vers la comtesse de Bigorre soit la baronne de Veyrac et un conseil du Roi équivalait à un ordre mais pour cette affaire, Robert avait décidé de jouer à l’idiot et de ne pas comprendre qu’il le poussait à choisir l’une des deux. Enfin, ça, c’était valable avant que la Ponsardin finisse dans son lit, depuis, il n’entendait plus parler de ce pseudo mariage qui n’avait aucun intérêt pour lui si ce n’est d’avoir, en toute logique, des héritiers.

Il regarda la jeune femme qui se trouvait face à lui se disant que si véritablement il avait dû choisir, au départ il aurait sans doute dit la Ponsardin mais à présent qu’il avait compris comment elle était, c’était tout autre. S’il trouvait Marie-Gwendoline peu intéressante, c’était toujours mieux qu’avoir à faire à une garce de la trempe de Julia même si celle-ci ne devait pas donner sa part au chien non plus.

Il ne savait pas trop quoi lui dire, en vérité, à part pour parler travail à la Cour il causait peu et connaissait d’ailleurs mal les gens qui y vivaient. Lorsqu’elle lui adressa la parole, son sourire s’étira sur son visage.


Ce n’était que pour faire ressortir mon côté animal que j’ai choisis cette tenue.

Il sourit légèrement avant de reprendre : Plus sérieusement, je ne suis pas sûr que l’on puisse parler d’une grande imagination pour le coup, ce n’est qu’une tenue similaire à ce que portaient des nobles dans les pays froids il y a de cela quelques siècles. Vous avez vous-même un fort joli costume…Très décolleté, pensa-t-il. Il avait beau ne pas s’intéresser à Gwen, il restait un homme et avec une telle vue juste sous le nez, c’était difficile de ne pas regarder !

La danse se poursuivit quelques instants lorsque la demoiselle trébucha et lui tomba dessus. Il la retint de justesse – manquerait plus qu’il la laisse choir au sol…Encore que ça aurait pu être drôle ! – et l’aida à se redresser. Décidément, elle lui aura tout fait, il n’avait jamais vu une femme aussi maladroite et de constitution si fragile.*


Vous ne vous êtes pas fait mal j’espère.

À en croire son sourire, il semblerait que non. Avait-elle réellement trébuché ou n’était-ce qu’un petit jeu de plus comme il avait tant l’habitude d’en voir ? Il ne savait, en réalité, il finissait par avoir du mal à discerner le vrai du faux et était, de ce fait, devenu méfiant.




*Pour l’explication, on avait fait dans le tchat un petit RP avec Julia et ljd Elisabeth qui avait le perso de Gwen. Comme Julia cherchait à accaparer Robert, Gwen avait joué la carte de la faiblesse et s’était sentie mal. Robert avait donc dû la raccompagner à ses appartements. (ce que les femmes sont tordues !)


avatar
Robert Starque
Marquis de Genlis

Messages : 138
Points : 164
Date d'inscription : 10/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Gregory Sandre le Mer 12 Nov - 22:09

    Ça commence bien, quand je lui propose de m’accompagner pour la soirée elle me laisse sous-entendre qu’elle veut plus que ça. On dirait que pour une fois Robert a eu du flair, enfin…Du flair il en a peut-être tout le temps mais pour une fois il fait quelque chose d’intelligent on dira. Vous l’aurez compris, Robert et moi c’est loin d’être le grand amour.

    En voilà des flatteries et des belles paroles, alors c’est comme ça qu’elle l’a eu le Roi ? Il faut croire qu’il devait vraiment en avoir marre de sa rouquine. Je pose une de mes mains sur sa taille et la tiens fermement alors que dans l’autre se glisse la main de la baronne.


    Appelez-moi donc comme il vous plaira madame, car ce soir il semblerait que vous ayez tout pouvoir sur ma personne.

    Me voilà à balancer le genre de phrases toutes faites que Robert m’a apprises. C’est bien loin de moi ces trucs-là. Je lui souris et la serre un peu plus contre moi, allez, il faut la jouer charmeur à fond.

    En détresse ? Vraiment ? Je suis heureux d’être arrivé à temps en ce cas. Je m’en serais voulu que votre soirée soit gâchée par un malotru bien que cela ne me surprenne pas que vous soyez ainsi sollicitée. J’ai eu de la chance, on dirait bien que j’ai eu pour cavalière la plus jolie femme et la plus convoitée de cette soirée.

    Voilà qui me ramène plus de dix ans en arrière quand je baratinais les femmes pour les mettre dans mon lit, à la différence que je ne faisais pas aussi attention à mon langage. Là, il faut donner le change et si elle a des doutes sur mon identité, ça risque de mal finir. Je m’éloigne d’elle pour la faire tourner et l’attire à nouveau contre moi en n’hésitant pas à resserrer mon étreinte davantage.

    Mais pardonnez-moi, vous allez vous dire que je ne suis qu'un beau parleur comme vous devez en croiser bien souvent, seulement il m'est difficile de cacher ce que je pense, en bien ou en mal. Je vais donc tâcher de me contenir, je ne voudrais pas vous importuner.



avatar
Gregory Sandre

Messages : 169
Points : 183
Date d'inscription : 05/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Julia Ponsardin de Nansac le Jeu 13 Nov - 11:55

Ce qu'elle le haïssait; tellement que jamais l'on aurait pu imaginer une seconde que des années plus tôt elle avait pu être si éprise de lui. Elle le foudroyait du regard alors qu'il osait encore s'adresser à elle. N'avait-elle donc pas été suffisamment claire ? Elle ne voulait plus jamais le revoir.

Les années avaient passé et pourtant elle n'avait jamais pu oublier le dédain avec lequel il l'avait traitée quand elle avait eu besoin de lui. L'avait-il seulement aimé ou n'avait-elle été qu'un jeu comme tant d'autres ? Cette question elle se l'était répétée encore et encore puis avec la froideur qui la caractérisait, elle avait clos ce chapitre, tourné définitivement la page.

Elle s'était mariée par deux fois et par deux fois elle s'était contentée de mépriser ces hommes. Qui ne méprisait-elle pas ? Certainement pas Charles à qui elle mourrait d'envie de coller la monumentale gifle qu'il mérite depuis maintenant très longtemps.

Et voilà qu'il eut le culot de lui demander une danse ? Si elle avait pu le tuer là maintenant, elle serait déjà à laisser les charognes se repaître de ses restes.  


J'aimerais mieux que l'on me brise les deux jambes !

Elle s'apprêtait à partir en direction de la piste de danse avec le "Roi d'Angleterre" quand elle fut entraînée dans la direction opposée par son goujat de cousin. Elle s'empressa de s'en libérer et cette fois il était bon pour recevoir sa baffe !
Elle fut stoppée dans son élan par ses menaces et son sourire narquois. Et dire que la gamine idiote qu'elle était, était en totale admiration pour ces mêmes manières à la fois galantes et courtoises, et répugnantes !

Vous n'oseriez pas ?!

Bien sûr qu'il oserait, mais il serait lui-même touché par le scandale si l'on apprenait leur effroyable secret. Pourtant à n'en point douter ce genre de révélations entacherait la réputation de la nouvelle maîtresse royale qui avait davantage à perdre que lui.

Attendez-moi dehors le temps que je termine ce que j'ai à faire. Et puis qui sait, avec un peu de chance vous crèverez de froid avant la fin de la danse.

Elle lui lança un regard mauvais alors qu'elle le laissait pour rejoindre son cavalier. Elle devait se reprendre, en aucun cas il ne devait lire la moindre colère ou contrariété sur son visage. Elle souffla doucement avant d'arborer son charmant sourire de façade. Elle était là pour le séduire ce soir, et elle ne manquerait aucune occasion de se montrer à lui sous ses meilleurs atouts. Et avec une robe aussi moulante que l'on croirait cousue sur elle telle une seconde peau, ils ne pouvaient qu'être mis en avant.

Elle se serrait contre lui et le moins que l'on puisse dire c'est que la bienséance n'approuverait pas une telle proximité en public et plus encore avec un parfait inconnu ! Mais elle ne serait pas Julia si elle s'arrêtait à pareils détails.


Et bien comme vous m'avez sauvée, je dirais que vous êtes mon chevalier servant, mais puisque vous êtes davantage charmant je crois que c'est véritablement le nom qui vous correspond le mieux, cher Charmant.

Elle lui sourit avant de glousser dans un éclat de voix sonore, quand il la fit tourner pour l'attirer contre lui. Elle était en pleine séduction là et ne manquait pas de lui agiter sa poitrine outrageuse sous le nez.

S'il est vrai que je suis très sollicitée, je n'aurais d'yeux que pour vous ce soir. Le "hasard" a une fois de plus bien fait les choses en nous réunissant, je crois que vous êtes l'homme le mieux fait de ce royaume. Après le Roi il va s'en dire. Quel mauvais sujet ferais-je sinon.

Elle jetait divers coups d'oeil dans la salle pour s'assurer que Charles ne manque rien de la scène et au contraire que son précieux amant, le Roi de France, lui n'en voit rien.

Je ne doute pas que vous soyez un beau parleur, Monsieur, car si beau vous l'êtes, vous maîtrisez également à la perfection le verbe, qui plus est dans un magnifique et très attirant accent. Puis-je vous demander d'où il vous vient ?

Elle le savait bien entendu, elle avait un complice de premier choix en la personne du Premier Ministre et ami du Roi. Mais elle devait continuer à jouer les ignorantes afin que le Roi des anglais voit en elle une prétendante aussi charmante que sincère.
avatar
Julia Ponsardin de Nansac

Messages : 28
Points : 39
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Charles.Ponsardin-Vouzier le Jeu 13 Nov - 13:56

Ce qu’il pouvait aimer cette porcelaine, façonnée de ses propres mains. Comment ne pas se souvenir de cette fille si douce et fragile, éprise de lui, soumise à une véritable passion aussi charnelle  que dévorante. Alors qu’à présent, c’est elle qui menait la danse, attirant les regards avides des hommes de la cours autant que celui méprisant des femmes jalouses de ses attraits.
 
Aurait-il eu un cœur, aurait-il été capable d’éprouver le moindre attachement, qu’elle serait sans nul doute la maîtresse de ses tourments. Heureusement  – comme le dis si bien Charles – l’amour n’est rien d’autre qu’une passion éphémère, aucun besoin de la prolongée au-delà d’une seule nuit.  
 
Néanmoins, les mots touchèrent Julia comme il l’avait espérer, obtenant d’elle ce qu’il désirait, comme cela avait toujours été.  Le sourire pour seule réponse, le silence plus violent que le moindre mot.
 
Bien sûr, la première pensée devait concerner « ça » … alors qu’il s’agissait de toute autre chose, bien plus subtil et moins entachant pour lui ! Les rumeurs ont un pouvoir destructeurs, surtout lorsqu’elle touche celle qui est déjà haï par la cour, en y ajoutant quelque témoins grassement payé, et tout une vie devient aussi funeste que la mort elle-même. Quelle délicate pensée.
 
Un dernier regard en direction de Julia. Voulu ou non, mais leur regard se croise durant une fraction de seconde. Si le visage de Charles n’était pas si impassible, ce serait sans doute une certaine fierté qu’elle aurait pu y lire.
 
Mais pour l’heure, la danse … et lui n’avait que pour seule compagnie le fantôme de sa femme.  Et c’était bien fâcheux en soi, Charles n’avait aucune intention d’obéir si facilement à la douce Julia, mais bien au contraire, la faire frémir, ressentir d’avantage la tension de la peur, sentir chaque partie de son corps frémir d’émoi et laissé son imagination prendre le pas sur la réalité.
 
Quoi qu’il en soit, il se devait de trouver pour cette danse, la cavalière. Et c’est bien à ce moment-là qu’il aperçut une jeune femme, seule avec pour déguisement un simple masque. Avait-il idée qu’il s’agissait de la reine - comme une ultime provocation à l'attention de sa cousine, ou n’est ce qu’une illusion. En tout cas le voilà devant la reine … 
 

Madame, auriez-vous la bonté de m’accorder cette danse ?
 

Le genou droit qui se plie, la main ouverte tendue en direction de la femme, et le regard derrière son loup venant impunément provoquer le regard dissimulée derrière le second loup. 
avatar
Charles.Ponsardin-Vouzier

Messages : 22
Points : 22
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Marie-Gwendoline le Ven 14 Nov - 1:39

- Je crains, mon beau seigneur, d'être d'une constitution excessivement fragile. Mais je ne vous ferais pas l'affront d'un malaise alors que j'ai l'honneur de vos bras ce soir, soyez rassuré.

La main de Gwen retrouva celle du Marquis sans qu'elle n'esquisse le moindre geste pour rompre leur proximité. Et parcequ'elle ne serait pas parvenue si haut sans un minimum d'instinct, la belle devina l’intérêt de Robert pour sa gorge et releva légèrement le menton pour lui dégager la vue. Un homme comme le marquis avait vu défiler des dizaines d’intrigantes et ne se laisserait pas berner par quelques minauderies. Il lui fallait donc user de ses charmes les plus primaires et faire appel au sang bouillonnant qu'on prétait au premier Ministre.


Le front plissé, elle décida donc de rebondir sur la dernière remarque qu'il lui avait fait avant sa chute et lui adressa un nouveau sourire mutin, sa seconde main venant se poser fort à propos sur son torse.

- Votre coté animal dites vous? Je n'en crois pas un mot. Un homme de votre prestance ne saurait cacher la moindre sauvagerie en lui. Le marquis de Genlis est un homme sage et pondéré, n'est ce pas? Bien trop admirable pour s'abaisser à écouter la chaire et à s'amuser le temps d'une nuit, ou même d'une heure.

Gwen avait ce talent remarquable de paraître fraîche et innocente, quand bien même ses lèvres modulaient ce qui ressembler férocement à une invitation. Sa canine vint se planter dans sa lippe et elle se rapprocha au mépris de l'étiquette pour que son corps épouse celui de Robert. Qu'il soit hermétique à ses charmes était probable, mais il n'en restait pas moins un homme célibataire, et son costume, si il était remarquablement couvrant en comparaison de celui de Julia, n'excluait pas moins le port d'un corset et laissait deviner, sous le fin tissus, les courbes charnues de la blonde.

Qu'il la prenne, même comme maitresse, la sauverait immédiatement. Avec un protecteur de ce rang, il lui serait aisé ensuite de régler tous les problèmes d'Elisabeth en lui trouvant un époux, de se débarrasser de cet imbécile de Baronnet qu'on prétendait lui faire épouser, et d'éponger les quelques dettes -Certes modérées- qu'elle avait contracté en fournissant à sa cadette un trousseau digne de Versailles. Eli était sa vie. Eli était sa faiblesse.


Advienne que pourra.
avatar
Marie-Gwendoline

Messages : 11
Points : 13
Date d'inscription : 09/10/2014
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Athénaïs le Dim 16 Nov - 14:25

Elle était loin d'avoir le coeur à la fête la jeune femme en noir , cachée derrière son masque.
On pouvait aisément deviner un regard triste sur son visage sombre. Elle restait en retrait alors que sa fille avait rejoint son père, heureuse de le retrouver. Pour Athénaïs les choses étaient bien différentes, elle n'avait pas envie de le voir mais elle ne pouvait priver les enfants. Qui plus est quand il s'agit du Roi. Elle avait demandé à avoir un peu de temps loin de Versailles, seule avec eux, et il avait accepté qu'ils s'installent aux Mésanges. Le temps passait mais la colère et le chagrin de la bafouée ne retombaient pas
.

Elle sortit de ses pensées quand un homme vint à sa rencontre pour l'inviter à danser. Elle ne pouvait refuser mais n'aurait cependant pas su danser. Elle ne voulait pas que Louis-Philippe la sache là. Ils avaient depuis leur mariage, coutume d'ouvrir chaque bal ensemble, et si elle dansait bien avec d'autres, elle lui réservait toujours sa première danse.
Mais pas cette fois. Il n'y aurait plus de première danse.


Veuillez me pardonner Monsieur, croyez bien que cela aurait été avec plaisir, mais je crains hélas de devoir décliner pour ce soir. Toutefois je ne voudrais vous empêcher de danser et tout comme vous, la jolie pirate là-bas, se retrouve également privée de cavalier.

Athénaïs lui indiqua alors sa belle Dame de Compagnie non loin d'elle. Elle aurait peut-être davantage envie de danser qu'elle et surtout la rouquine connaissait assez son amie pour savoir qu'elle devait bouillir en voyant la garce du Roi, coller à son fiancé. Il n'aurait plus manqué qu'elle fasse un esclandre et que le plan échoue. Peu importait le résultat maintenant, mais elle savait le risque encouru pour Mariana, Robert et Gregory, peut-être elle-même, si Louis-Philippe apprenait leur petit complot pour démasquer la Ponsardin.

Elle dévisageait l'homme tant bien que mal, se demandant de qui il s'agissait. Elle était reconnaissable en absence de costume, aussi quel noble aurait osé l'inviter en ces circonstances connues de tous à Versailles ? Probablement qu'elle faisait pitié à certains et ce sentiment la dérangeait profondément.  Nerveusement, elle esquissa un sourire, sourire de courte durée quand elle vit sa fille arriver en larmes dans sa direction.

Excusez-moi...


Elle abandonna l'homme à Mariana et se précipita vers Louisa qu'elle prit dans ses bras, l'emmenant à l'écart pour savoir ce qui avait pu se passer et essayer de la consoler.


 
avatar
Athénaïs
Reine de France & de Navarre

Messages : 231
Points : 245
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Louis-Philippe le Dim 16 Nov - 15:50

Abandonné par sa cavalière d'un soir, il en vit arriver une autre qui lui plu bien davantage et qui n'était autre que sa plus grande fille : Louisa. Il s'inclina devant sa charmante cavalière et prit sa main pour une danse. Tout semblait se passer pour le mieux...au début...C'était sans compter sur le fait que Louisa fasse ce que Louis-Philippe considéra comme un énième caprice. Si habituellement il s'en amusait et cédait à tout, il n'était à présent plus le même depuis que Julia était entrée dans sa vie.

La jeune fille commença à comparer Julia à une sorcière, non, pas à la comparer, à dire qu'elle en était une et qu'elle souhaitait qu'elle disparaisse et que tout redevienne comme avant. Si Louis-Philippe pouvait comprendre son vœu, il ne pouvait accepter ses propos à l'encontre de Julia et lui expliqua que cela ne se faisait pas, que des gens étaient morts pour de telles accusations et que, même si c'était devenu plus rare, cela arrivait encore à présent.

Il fut dur avec sa fille mais il fallait qu'elle comprenne également qu'il y avait certaines limites à ne pas dépasser. C'est donc une Louisa en pleurs qui le quitta en lui lançant qu'elle le détestait, chose qui n'était encore jamais arrivée. Habituellement, il lui passait tout, Louisa était sa préférée et jamais il ne l'avait fait pleurer de la sorte ni ne s'était entendu dire ça.


avatar
Louis-Philippe
Roi de France & de Navarre

Messages : 114
Points : 165
Date d'inscription : 04/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum