[RP/Anim] Le bal d'automne

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Marie-Gwendoline le Ven 14 Nov - 1:39

- Je crains, mon beau seigneur, d'être d'une constitution excessivement fragile. Mais je ne vous ferais pas l'affront d'un malaise alors que j'ai l'honneur de vos bras ce soir, soyez rassuré.

La main de Gwen retrouva celle du Marquis sans qu'elle n'esquisse le moindre geste pour rompre leur proximité. Et parcequ'elle ne serait pas parvenue si haut sans un minimum d'instinct, la belle devina l’intérêt de Robert pour sa gorge et releva légèrement le menton pour lui dégager la vue. Un homme comme le marquis avait vu défiler des dizaines d’intrigantes et ne se laisserait pas berner par quelques minauderies. Il lui fallait donc user de ses charmes les plus primaires et faire appel au sang bouillonnant qu'on prétait au premier Ministre.


Le front plissé, elle décida donc de rebondir sur la dernière remarque qu'il lui avait fait avant sa chute et lui adressa un nouveau sourire mutin, sa seconde main venant se poser fort à propos sur son torse.

- Votre coté animal dites vous? Je n'en crois pas un mot. Un homme de votre prestance ne saurait cacher la moindre sauvagerie en lui. Le marquis de Genlis est un homme sage et pondéré, n'est ce pas? Bien trop admirable pour s'abaisser à écouter la chaire et à s'amuser le temps d'une nuit, ou même d'une heure.

Gwen avait ce talent remarquable de paraître fraîche et innocente, quand bien même ses lèvres modulaient ce qui ressembler férocement à une invitation. Sa canine vint se planter dans sa lippe et elle se rapprocha au mépris de l'étiquette pour que son corps épouse celui de Robert. Qu'il soit hermétique à ses charmes était probable, mais il n'en restait pas moins un homme célibataire, et son costume, si il était remarquablement couvrant en comparaison de celui de Julia, n'excluait pas moins le port d'un corset et laissait deviner, sous le fin tissus, les courbes charnues de la blonde.

Qu'il la prenne, même comme maitresse, la sauverait immédiatement. Avec un protecteur de ce rang, il lui serait aisé ensuite de régler tous les problèmes d'Elisabeth en lui trouvant un époux, de se débarrasser de cet imbécile de Baronnet qu'on prétendait lui faire épouser, et d'éponger les quelques dettes -Certes modérées- qu'elle avait contracté en fournissant à sa cadette un trousseau digne de Versailles. Eli était sa vie. Eli était sa faiblesse.


Advienne que pourra.

Marie-Gwendoline

Messages : 11
Date d'inscription : 09/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Athénaïs le Dim 16 Nov - 14:25

Elle était loin d'avoir le coeur à la fête la jeune femme en noir , cachée derrière son masque.
On pouvait aisément deviner un regard triste sur son visage sombre. Elle restait en retrait alors que sa fille avait rejoint son père, heureuse de le retrouver. Pour Athénaïs les choses étaient bien différentes, elle n'avait pas envie de le voir mais elle ne pouvait priver les enfants. Qui plus est quand il s'agit du Roi. Elle avait demandé à avoir un peu de temps loin de Versailles, seule avec eux, et il avait accepté qu'ils s'installent aux Mésanges. Le temps passait mais la colère et le chagrin de la bafouée ne retombaient pas
.

Elle sortit de ses pensées quand un homme vint à sa rencontre pour l'inviter à danser. Elle ne pouvait refuser mais n'aurait cependant pas su danser. Elle ne voulait pas que Louis-Philippe la sache là. Ils avaient depuis leur mariage, coutume d'ouvrir chaque bal ensemble, et si elle dansait bien avec d'autres, elle lui réservait toujours sa première danse.
Mais pas cette fois. Il n'y aurait plus de première danse.


Veuillez me pardonner Monsieur, croyez bien que cela aurait été avec plaisir, mais je crains hélas de devoir décliner pour ce soir. Toutefois je ne voudrais vous empêcher de danser et tout comme vous, la jolie pirate là-bas, se retrouve également privée de cavalier.

Athénaïs lui indiqua alors sa belle Dame de Compagnie non loin d'elle. Elle aurait peut-être davantage envie de danser qu'elle et surtout la rouquine connaissait assez son amie pour savoir qu'elle devait bouillir en voyant la garce du Roi, coller à son fiancé. Il n'aurait plus manqué qu'elle fasse un esclandre et que le plan échoue. Peu importait le résultat maintenant, mais elle savait le risque encouru pour Mariana, Robert et Gregory, peut-être elle-même, si Louis-Philippe apprenait leur petit complot pour démasquer la Ponsardin.

Elle dévisageait l'homme tant bien que mal, se demandant de qui il s'agissait. Elle était reconnaissable en absence de costume, aussi quel noble aurait osé l'inviter en ces circonstances connues de tous à Versailles ? Probablement qu'elle faisait pitié à certains et ce sentiment la dérangeait profondément.  Nerveusement, elle esquissa un sourire, sourire de courte durée quand elle vit sa fille arriver en larmes dans sa direction.

Excusez-moi...


Elle abandonna l'homme à Mariana et se précipita vers Louisa qu'elle prit dans ses bras, l'emmenant à l'écart pour savoir ce qui avait pu se passer et essayer de la consoler.

Athénaïs
Reine de France & de Navarre

Messages : 231
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Louis-Philippe le Dim 16 Nov - 15:50

Abandonné par sa cavalière d'un soir, il en vit arriver une autre qui lui plu bien davantage et qui n'était autre que sa plus grande fille : Louisa. Il s'inclina devant sa charmante cavalière et prit sa main pour une danse. Tout semblait se passer pour le mieux...au début...C'était sans compter sur le fait que Louisa fasse ce que Louis-Philippe considéra comme un énième caprice. Si habituellement il s'en amusait et cédait à tout, il n'était à présent plus le même depuis que Julia était entrée dans sa vie.

La jeune fille commença à comparer Julia à une sorcière, non, pas à la comparer, à dire qu'elle en était une et qu'elle souhaitait qu'elle disparaisse et que tout redevienne comme avant. Si Louis-Philippe pouvait comprendre son vœu, il ne pouvait accepter ses propos à l'encontre de Julia et lui expliqua que cela ne se faisait pas, que des gens étaient morts pour de telles accusations et que, même si c'était devenu plus rare, cela arrivait encore à présent.

Il fut dur avec sa fille mais il fallait qu'elle comprenne également qu'il y avait certaines limites à ne pas dépasser. C'est donc une Louisa en pleurs qui le quitta en lui lançant qu'elle le détestait, chose qui n'était encore jamais arrivée. Habituellement, il lui passait tout, Louisa était sa préférée et jamais il ne l'avait fait pleurer de la sorte ni ne s'était entendu dire ça.

Louis-Philippe
Roi de France & de Navarre

Messages : 114
Date d'inscription : 04/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Robert Starque le Dim 16 Nov - 16:56

Je l'espère, il serait dommage que la soirée s'arrête de cette façon et je ne suis pas sûr que cela soit très plaisant pour vous de passer la nuit icelieu. Pour avoir visité ce domaine en plein jour je puis vous dire que les autres pièces ne sont pas plus avenantes que celles-ci...Les chambres sont sans doute les pires même.

La danse se poursuivit, il ne manqua pas de remarquer son rapprochement au fil des pas mais n'en dit rien. Il sentit une de ses mains se poser sur lui et ses manières n'auraient surement eu que peu d'effet s'il n'avait pas fait ceinture depuis des mois...Il tâcha d'oublier aussitôt cette lubrique et fugace pensée en se rappelant qu'il devait, après ce bal, partir à Genlis avec Anna.

Il esquissa un sourire, il était évident que la comtesse n'avait aucune idée de qui il était, ce qu'elle en savait n'était que ce qu'il voulait bien montrer, comme la plupart des gens. En réalité, si ce n'est Anna, personne ne s'imaginait ce dont il était capable et ce qu'il avait pu faire par le passé. Il se pencha légèrement vers elle et murmura à peine :


Il ne faut pas toujours se fier aux apparences...

Il se redressa quelque peu, affichant un sourire amusé. En d'autres temps, et s'il n'avait pas rencontré Anna, sans doute aurait-il fait ce qui semblait être raisonnable dans ce monde et aurait-il épousé ce qui était un des meilleurs partis de la Cour mais les choses avaient changées et il s'était mis en tête d'épouser celle qui, aux yeux de beaucoup, n'était qu'une bonniche. Sans doute était-il tombé sur la tête pour oublier tout ce pour quoi il était monté à la capitale.

Il avait réussis à avoir la meilleure place auprès du Roi, mais il n'était encore "que" marquis et il s'était fixé un objectif bien plus élevé au départ, pensant épouser une duchesse sur laquelle il avait finalement fait une croix. De la même façon, sans aller jusqu'au mariage, il ne se gênait pas pour prendre du bon temps avec certaines femmes de la Cour ou même des domestiques d'où cette réputation sulfureuse même s'il niait tout cela, disant que ce n'étaient que rumeurs...


avatar
Robert Starque
Marquis de Genlis

Messages : 138
Points : 164
Date d'inscription : 10/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Marie-Gwendoline le Lun 17 Nov - 2:02

Gwen planta une canine songeuse dans sa lèvre inférieur. De deux choses l'une... Soit ses charmes commençaient à sérieusement s’affadir -Ce qui aurait été le comble à presque 22 ans- soit Robert était préoccupé et n'avait aucun gout pour la bagatelle. Des plus aguerrit que lui l'aurait déjà emporté dans une autre salle pour lui rabattre le caquet sur un bureau quelconque. Et si le mouvement que le marquis fit pour lui répondre à l'oreille était un rien sensuel, Gwen le vit se redresser bien trop vite à son gout.


A sa grande honte, ses joues rosirent et son cœur, lui qui ne battait que pour sa soeur depuis longtemps, s'emballa. Par le créateur, pourquoi ne voulait il pas d'elle? Etait ce due à ces rumeurs qui lui prêtaient une liaison avec la perceptrice des enfants royaux? Une paure petite ingénue comme Elisabeth, trop fragile pour les eaux tumultueuses de Versailles. La comtesse ne pouvait imaginer que le premier ministre comptait pousser sa relation jusqu'au mariage, au mépris de ce qui avait été prévu par le roi. Et à cet instant, la comtesse songea à son prétendu fiancé, désespérément jeune et insipide. Terriblement pauvre surtout. Incapable de hisser les Averny vers le haut.


Sur le coup de l'inquiétude, ses lèvres laissèrent échapper sa dernière chance. Il lui fallait jouer carte sur table : A lui de comprendre le message.

- Les apparences sont souvent trompeuses. Imaginez donc que j'aspire à une vie maritale ennuyeuse. Celui à qui j'offrirais ma main sera tout à fait libre de disposer de mon titre et de mes écus, et même d'entretenir une maîtresse -quelle qu'elle soit- pour peu qu'il me permette de mener ma propre vie comme je l'entend.

Et de protéger Elisabeth des hommes comme vous et des femmes comme moi. Mais cela, elle s'abstint de l'ajouter et ses prunelles d'un bleu limpide cherchèrent celles de Robert, presque suppliante, mais il ne le remarquerait sans doute pas, tant son âme paraissait détachée du moment présent.


Tout, même la honte d'être cocue, pour peu que Julia n'obtienne pas gain de cause en lui faisant épouser son pantin, ou en la renvoyant à la campagne, abandonnant dans le même temps sa précieuse Perle au milieu des fauves. Si cela devait arriver... Elle brûlerait Versailles et sa putain avec ! 
avatar
Marie-Gwendoline

Messages : 11
Points : 13
Date d'inscription : 09/10/2014
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Romain de Nansac le Lun 17 Nov - 21:56

Il était suffisamment gêné d'avoir bafouillé, il espérait juste qu'elle ne lui en ferait pas la réflexion comme beaucoup de nobles avaient l'habitude de faire dès lors qu'il y avait quelque chose qui n'était pas "parfait". En réalité, sa réponse le rassura rapidement, soit elle n'avait pas toute sa tête, soit elle était aussi nerveuse que lui et il espérait que ce soit la seconde solution, il n'aurait plus manqué qu'il passe la soirée avec une folle !

Il n'eut guère besoin de s'interroger plus longuement ni de la questionner elle-même qu'elle lui donnât une réponse qui lui extirpa un sourire. Il s'approcha davantage lorsqu'elle lui dit que le hasard lui avait joué un tour étrange, ce à quoi il répondit :

Aucunement. Je me sens ainsi moins seul, puisque vous semblez toute aussi perdue que moi. Pour tout vous dire, je ne connais presque personne ici et il a également fallu me pousser pour que je vienne.

Il s'avança encore quelque peu et osa lui tendre la main pour l'inviter à danser, un peu plus à l'aise en voyant qu'elle ne l'était pas plus que lui finalement. Au moins, pendant une danse, on s'occupe et on a pas forcément besoin de parler, il ne dira pas de bêtises comme ça et ne se ridiculisera pas...Sauf s'il trébuche...Mais on ne peut avoir tous les défauts et le jeune homme avait appris à danser suffisamment bien pour ne pas se ridiculiser davantage.

Me ferez-vous l'honneur de cette danse mademoiselle...Comment dois-je vous appeler au juste ?


avatar
Romain de Nansac

Messages : 58
Points : 79
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Elisabeth d'Averny le Mar 18 Nov - 16:43

Elisabeth lui sourit, visiblement rassurée quant à son cavalier pour la soirée. Il ne ressemblait pas aux autres hommes qu'elle avait pu croiser depuis sa récente arrivée à Versailles. Elle se contentait avec eux de salutations de politesse et de sourires aimables mais ne cherchait pas leur compagnie qu'elle imaginait ennuyeuse. Même en ayant grandit avec Gwen, elles ne parvenaient guère à se trouver un sujet de conversation qui les passionne toutes deux. Quand l'une ne jurait que par le faste et la ville, l'autre ne voyait que par le sobre et la nature.

Elisabeth n'avait pas encore rencontré le fiancé qu'elle lui avait choisi que déjà elle n'avait qu'une envie, se sauver.

Et il y avait ce garçon, nerveux, perdu, et tellement pas à sa place ici. Pour la première fois depuis qu'elle avait quitté son Béarn natal, elle se sentait moins seule.


Vous lisez dans mes pensées. J'étais à me dire la même chose. Je viens d'arriver également et en dehors de ma soeur, je ne connais personne.

Elle sourit quand il lui prit la main et se laissa entraîner sur la piste, pour une fois sans rechigner, ni à avoir à se forcer. Elle aimait beaucoup danser, même si depuis la mort de leur père, il n'y avait plus eu de bals à la maison. Leur mère s'était retirée du monde et semblait décider à porter le deuil jusqu'à la fin de ses jours, au grand damne d'Elisabeth. Elle adorait son père, mais elle n'aimait pas voir la tristesse dans le regard de sa mère. Elle n'était pas si âgée, elle pourrait se remarier et elle avait d'ailleurs encore quelques prétendants qui n'attendaient que cela, mais elle restait fermée.

Alors quand Gwen lui avait fait miroiter un bal, Elisabeth s'en était fait une joie démesurée, même si à ce moment-là on avait omis de lui dire qu'il ne serait que le décor d'une rencontre fort peu fortuite avec son futur époux.

Humm voyons... Vu mon costume je crois que vous pouvez m'appeler Juliette, Roméo !

Elle riait alors qu'elle virevoltait dans les bras de ce parfait mais apparemment séduisant, inconnu.

Et d'où venez-vous si ce n'est pas indiscret ?


avatar
Elisabeth d'Averny

Messages : 8
Points : 10
Date d'inscription : 12/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Romain de Nansac le Sam 22 Nov - 21:47

Il parvint enfin à afficher un sourire quand elle accepta de le suivre sur la piste de danse. Il posa sa main libre sur sa taille et se mit doucement en route alors que la conversation se poursuivait sur la question de l'identité de sa cavalière. Il ne réagit pas vraiment lorsqu'elle évoqua le nom de Juliette mais fut surpris quand elle lui attribua celui de Roméo. Il lui fallu quelques instants de réflexion pour faire le rapprochement avec un livre qu'il avait pu lire quelques années auparavant, écrit par un contemporain anglais.

Vous êtes amatrice de littérature on dirait. Je ne peux qu'espérer que cette soirée se terminera mieux pour nous que pour les protagonistes de cette histoire.

Ce n'était pas sa littérature préférée, d'autant qu'il n'était pas féru de la langue anglaise, mais il avait eu l'occasion de lire quelques livres de ce fameux Shakespeare. Il tâchait de guider sa cavalière, se laissant porter par la musique qui contrastait étrangement avec le décor des lieux. La conversation dévia alors sur des banalités, de celles que l'on échange lorsque l'on ne se connait pas comme c'était le cas présentement.

Du Limousin, à côté de Limoges si cela vous aide à situer, et vous ? D'où venez-vous...Juliette ? J'ai cru comprendre que cette soirée ne vous enchantait pas plus que cela, pourquoi donc être venue en ce cas ?


avatar
Romain de Nansac

Messages : 58
Points : 79
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Gregory Sandre le Sam 22 Nov - 23:55

    Vas-y, passes-moi de la pommade et n’hésites pas à en mettre une bonne couche. Quel monde d’hypocrites et de Marie couche toi là Il suffit de voir comment elle se trémousse pour le comprendre, si le Roi la remarque, je crois qu’on est morts tous les deux et j’imagine qu’il doit être dans le coin à chercher son nouveau jouet.

    Je souris, assez amusé lorsqu’elle me dit que je suis sans doute l’homme le mieux fait du royaume après le Roi. Je me penche vers elle et murmure à peine :

    Et encore, vous ne voyez pas grand-chose…


    Je reste penché un instant vers elle, pour lui laisser s’imaginer que je ne suis pas insensible à la vue qu’elle m’offre. Si Mariana nous voit, elle doit être en train de fulminer, mais on savait tous les deux que je devrais être convainquant.  Je me redresse lentement et effleure à peine sa joue de la mienne, juste assez pour qu’il y ait un léger contact, un furtif frisson,  ni plus, ni moins.

    La question de mon identité arrive rapidement comme je m’en doutais. Cette idiote croit avoir le Roi d’Angleterre face à elle, si elle savait que je ne suis qu’un mercenaire qu’elle qualifierait sans doute de biens des noms d’oiseau en temps normal, elle fuirait.


    Je viens des iles britanniques, madame. Avez-vous déjà eu l’occasion de vous y rendre ? Nous sommes en pleine conquête des terres alentours en ce moment, ce n’est peut-être pas l’idéal mais ça n’en reste pas moins un pays magnifique. Peut-être aurais-je un jour le plaisir de vous faire visiter les endroits où j’aime me rendre ? Avec l’extension de nos territoires, vous imaginez bien qu’ils sont nombreux…

    Je l’entraine un peu à l’écart, comme si je ne la voulais que pour moi et l’éloigner des regards même si, vu son costume, il sera difficile de la faire passer totalement inaperçue.

    Je trouve que vous attirez un peu trop les regards et je ne voudrais pas que l’un d’eux ne parvienne à capter le vôtre à mon détriment. J’ai eu une grande chance lors du choix des couples pour être ainsi tombé sur vous madame…Vous ne m’avez pas donné votre nom il me semble ?


avatar
Gregory Sandre

Messages : 169
Points : 183
Date d'inscription : 05/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Robert Starque le Dim 23 Nov - 15:46

Il connaissait parfaitement ce sujet, celui des apparences. C'était une chose dont il usait et abusait depuis des mois et des années pour parvenir à ses fins et pour quoi finalement puisque ses projets avaient changé en cours de route ? Il avait eu ce qu'il voulait ou presque, il avait des titres, du pouvoir et reflétait une image irréprochable alors qu'il était loin de l'être mais tout cela était passé au second plan.

Sans doute, en d'autres temps et ne serait-ce que quelques mois auparavant aurait-il sauté sur l'occasion et la proposition à peine sous-entendue de la Comtesse. Elle avait un haut titre, des possessions, de l'argent. Elle était l'un des meilleurs partis de la Cour et s'il ne lui trouvait pas grand intérêt lors de leurs rapides échanges, elle avait au moins le mérite d'avoir un physique attrayant. Mais, car il y avait un mais, et peut-être qu'à terme il le regretterait, il espérait autre chose à présent qu'il avait rencontré une femme différente, suffisamment exceptionnelle pour le faire changer.

Elle lui parlait d'un mariage arrangé et finalement libre et cela avait, bien évidemment, un intérêt certain mais il avait d'autres projets. Il lui répondit par un sourire et lui dit :


Je suis sûr qu'une femme telle que vous n'aura pas à s'embarrasser d'un tel mariage et qu'elle parviendra bien à trouver celui qui saura se faire aimer d'elle et réciproquement.


La musique changea, il s'arrêta donc un instant et poursuivit :


Voulez-vous continuer ou peut-être préférez-vous prendre un verre ?


Bientôt, il devrait s'éclipser. Ils avaient prévu une petite surprise à leurs invités et il devait s'assurer que tout se déroule comme prévu.


avatar
Robert Starque
Marquis de Genlis

Messages : 138
Points : 164
Date d'inscription : 10/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Marie-Gwendoline le Mer 26 Nov - 17:09

La comtesse ferma les yeux. Il lui paraissait maintenant clair que le Marquis ne voulait pas plus entendre parler d'une liaison que d'un mariage de convenance. Etait il donc épris d'une autre femme? De Julia peut-être? Ou de cette servante à qui on lui prêtait une relation? Ces "promesses" sirupeuses d'un amour réciproque lui flanquèrent la nausée. On aurait cru entendre Elisabeth, du temps de son adolescence.


Ses azurs se plantèrent dans le regard de Robert comme pour fouiller son âme, alors même que son visage ne trahissait rien de la peine et de l'agacement que cela provoquait en elle. D'un mouvement du poignet, elle ouvrit son éventail pour l'agiter devant son visage, tic nerveux qui lui était venu en arrivant à la cour, et recula de quelques pas avec une rage puérile.

- Soit. Je doute que vous soyez capable de me proposer quoi que ce soit à la hauteur de mes attentes, Marquis. Ce bal est d'un ennui certain et les rafraîchissements ne valent pas mieux.

Et elle le planta là, furieuse de s'être laissé aller devant lui à de la colère et de l'amertume. Voir Robert lui échapper, au delà de la blessure d’orgueil, remettait tout en question. Le monde était il devenu fou pour que les roturières et les petites baronnes mènent ces hommes à la baguette? N'avaient ils plus aucune ambition?


Le front soucieux, elle quitta la salle de bal pour se diriger vers un balcon et laisser son regard se perdre dans les bosquets. Cela faisait trop longtemps maintenant qu'elle cherchait un époux pour sa soeur, un homme non pas doux et faible comme le Baron, mais assez fort pour tenir à bout de bras Elisabeth et ses rêveries d'enfant. Un époux capable de la protéger des femmes comme Julia. Des femmes comme elle.


Lasse, elle se laissa aller contre le mur derrière elle, quitte à abîmer sa robe, et offrit son visage à la clarté de la lune. Il lui fallait trouver une solution, très vite. Mais pour l'heure, dans la solitude nocturne, elle pouvait s'autoriser le découragement.
avatar
Marie-Gwendoline

Messages : 11
Points : 13
Date d'inscription : 09/10/2014
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Mariana. le Jeu 27 Nov - 12:21

Mariana regardait les couples danser et...non rectification, Mariana regardait SON fiancé danser et ce qu'elle ne voyait ne lui plaisait pas mais pas du tout. Qui plus est elle s'ennuyait royalement, elle qui se faisait une joie d'enfin venir à un bal en compagnie de Gregory, elle était fort déçue.
Elle finit par détourner le regard avant d'exploser entièrement et de tout gâcher, et son attention se reporta alors sur sa pauvre amie, qui malgré son masque, ne parvenait pas à dissimuler son chagrin. Maudite Julia qui détruisait tout sur son passage !

La Reine n'était pas seule puisqu'elle semblait en grande conversation avec un homme. Il était déguisé bien sûr, mais cependant, Mariana n'avait pas l'air de le connaître. Elle s'approcha alors d'eux quand la Reine la désigna, puis salua d'un sourire aimable et d'une légère révérence l'homme. De temps à autre, Mariana ne pouvait s'empêcher de voir ce que faisait Greg, si elle avait confiance en lui, elle n'en avait pas du tout envers cette coureuse de couronne, et jouer les Rois étrangers en quête de remariage faisant de Greg un appât de premier choix.

Quand elle revint vers la Reine et l'homme, celle-ci avait disparu, entraînant la Princesse à l'écart, non sans laisser sa place de cavalière à Mariana. Elle avait envie de danser bien sûr mais avait espéré le faire avec Greg plutôt. Mais peut-être qu'en allant sur la piste elle pourrait entendre ce qu'il se disait entre son fiancé et l'autre garce.

Et bien dansons alors. Enfin si vous le désirez bien sûr, je sais que je ne suis pas votre choix premier mais il semble que les choses ne se soient pas tout à fait déroulées comme vous l'espériez. Croyez bien que j'en suis la première désolée mais en attendant pourquoi ne pas nous joindre aux autres danseurs ?

Aux autres danseurs, pffff heureusement qu'il ne la connait pas, il aurait vite compris qu'en parlant des autres danseurs elle pensait à...Mais où l'emmène t-il ? Elle suivait Greg du regard qui s'éloignait de la foule pour être seul avec la Cléopâtre de pacotille ! C'était prévu dans le plan ça ? Sans doute, mais ça ne lui plaisait pas à la "pirate" espagnole, mais pas du tout !


     
avatar
Mariana.

Messages : 110
Points : 125
Date d'inscription : 06/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Julia Ponsardin de Nansac le Jeu 27 Nov - 15:13

La beauté était l'apanage des grands de ce monde à n'en point douter ! Il suffisait de voir le Roi de France, et celui d'Angleterre valait également le voyage. Julia ne pouvait être que la Reine de l'un d'eux, il n'en était pas autrement. Et aucun homme de l'assistance n'aurait su dire le contraire, il suffisait de voir comme ils la dévoraient des yeux. Enfin elle en était persuadée en tous cas, il faut dire qu'elle avait tout misé sur sa tenue.
Elle se mit à rire exagérément quand il lui souffla à l'oreille qu'elle n'avait pas vu grand-chose. S'il devait être son époux elle aurait tout le loisir d'en voir plus, là-bas dans son immense lit d'or et de bois précieux. Elle se prit à rêver d'être une grande Reine d'Angleterre, et il n'y a pas à dire, la vie de château c'est pour elle !  


Hélas non je n'ai pas eu l'heur de visiter votre beau pays mais je ne peux que vous croire sur paroles en attendant que vous me le fassiez découvrir. Il me tarde davantage que je le vois au travers de vos yeux magnifiques et de ce que j'en vois, la vue est...époustouflante.

Elle le dévorait du regard en insistant sur la fin de la phrase. Elle le suivit, un large sourire aux lèvres, alors qu'il l'entraînait à l'écart. Elle en était certaine, elle avait réussi à lui plaire. Il ne restait plus qu'à mettre son plan de séduction en marche et à elle la couronne. Mais ne mettons pas la charrue avant les boeufs et encore moins tous ses oeufs dans le même panier. En voilà des expressions bien paysannes pour une future Reine, mais tout ceci l'amusait beaucoup.
Elle devait se montrer extrêmement prudente et tant qu'elle n'avait pas la bague au doigt, elle devait garder ses liens avec Louis-Philippe intactes. Elle userait donc de ses charmes mais n'en abuserait pas pour autant.


Je n'imaginais pas que ce "simple" costume ferait autant d'effet. Peut-être que cela ne vient que de ce qu'il représente rien de plus. Mais je dois vous avouer que je suis heureuse de cette soudaine intimité. Le monde qui nous entoure et la musique nous empêchent de faire réellement connaissance.

Elle lui sourit et bien qu'elle n'avait plus l'excuse de la danse, elle se collait pratiquement à lui, plongeant ses yeux dans les siens sans se départir de son sourire.

Aussi immodeste que cela soit, appelez-moi Cléopâtre mais juste pour cette nuit. A l'aube je redeviendrais...une femme normale. Quant à vous, votre nom pour sûr restera Charmant, je crois que rien ne vous va mieux que cela.

Je suis d'ailleurs à me dire que ce n'était peut-être pas moi qui attirais les regards mais vous. Me concernant aucun risque qu'un autre attire le mien, je ne vois que vous ce soir.


Elle réalisait cependant en affirmant ça qu'elle en avait presque oublié Charles. Elle tenta de rester impassible malgré l'angoisse de le savoir présent à cette fête et qu'il ne la compromette. Elle le cherchait des yeux et le vit en discussion avec une femme, sans doute une prochaine proie. Il lui fallait l'espérer, elle ne serait que sa compagne d'une nuit avant de finir comme les autres aux oubliettes. Il se contenterait juste de la séduire et de la jeter aussitôt l'affaire faite. Elle hésitait toutefois, et si ses menaces étaient réelles ? Mais pouvait-elle abandonner le Roi des anglais au risque de se le faire souffler ?

Elle resta néanmoins en sa compagnie, mais en observant Charles de loin, prête à intervenir dans la minute.


avatar
Julia Ponsardin de Nansac

Messages : 28
Points : 39
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Charles.Ponsardin-Vouzier le Dim 30 Nov - 14:46

Ne vous excusez pas, Madame, j’espère avoir la chance d’un jour pouvoir vous recroisez avec l’espoir de pouvoir un instant vous volez quelque maigre seconde qui pour moi ne seront un trésor pour l’éternité.
 

Charles se relève, avec cette grâce et cette impétuosité qui lui sied à merveille. Portant à présent son attention sur la pirate dont la reine venait de lui parler. Comment de si charmante damoiselle pouvait bien, en une soirée aussi plaisante, se retrouvez sans cavalier. Ce n’était surement pas le vicomte qui s’en plaindrait, le seul ennui était sans doute de ne pouvoir trouver la personne parfaite pour atteindre l’attention et le calme de sa tendre cousine. Espérons que la pirate puisse l’espace d’un instant déstabilisé sa cousine. Après tous les retrouvailles entre Ponsardin devait se faire dans une débauche explosive de haine et de violences, une parfaite œillade à leur passé.
 

J’espère, que vous pourrez retrouver le sourire qui illumine depuis toujours votre visage, votre beauté ne mérite un tel affront. J’espère pouv …
 

Et voilà que la reine l’abandonne, même pas le temps de finir sa phrase. Et bien espérons qu’il ait un jour, cette chance folle de pouvoir lui voler encore un peu de son temps. C’est sans doute par cette circonstance, qu’il observa avec plus d’attention la jeune femme. Comme toujours, et comme dans les règles strict de l’art, l’homme se baisse pour approcher ses lèvres de la main de la jeune femme qu’il soulève avec délicatesse, laissant ses lèvres simplement effleurer le dos de cette main.
 

Madame, il n’est pas question de premier ou de second choix, mais simplement de cette tristesse qui se dessinait sur ce visage. Il est pour moi difficile d’observer ce sentiment, encore plus sur les dames qu’il faut de protéger aux périls de notre propre vie. Alors sachez juste que pour une humble personne comme moi, il le serait des plus agréables de pouvoir partager votre temps l’espace d’une danse, et pourquoi pas d’autre à leur suite ?
 

Toujours cette ambigüité dans laquelle Charles aimait se complaire. Parlait il de la reine qu’il se fallait de protéger car elle n’est autre que la dame la plus importante d’un royaume comme celui-ci, ou parlait il des femmes en générales. Tout du moins, il espérait pouvoir attirer entièrement l’attention de cette dame, qui semblait parfois jeter des œillades en direction de sa cousine. Une autre femme jalouse ou une autre raison.
 
C’est à cet instant, qu’il enlace sa main dans cette de la jaune femme, l’attirant contre lui tout en respectant la distance de vigueur, après tout ils ne se connaissaient pas encore, et chaque étape devait se faire dans leur temps. Et le voilà qu’il mène la pirate sur la piste de danse. Guide certes, mais pas totalement abruti car en voyant les regard de plus en plus intéressé en direction de Julia, il tournoie dans leur direction. 
avatar
Charles.Ponsardin-Vouzier

Messages : 22
Points : 22
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Elisabeth d'Averny le Jeu 4 Déc - 21:54

Elisabeth rosit alors qu'il posait la main sur sa taille et qu'elle se rapprochait de lui, les yeux brillants de curiosité et de satisfaction. Elle s'était maintes fois imaginée ce bal et cet inconnu qui la ferait tournoyer  sur la piste de danse où plus rien n'existerait à part eux.
Et ce soir elle était là dans ces bras étrangers qui la serraient délicatement. Elle qui avait tant appréhendé cette visite à la Cour, était pour la première fois depuis son arrivée, heureuse de cette visite. Elle craignait de ne pas avoir de cavalier bien que cela n'aurait guère eu d'importance au fond, mais sa soeur l'avait rassurée avant de l'exaspérer en lui annonçant le véritable but de sa présence à Versailles, son mariage. Alors Eli s'était persuadée d'une chose, ce bal serait différent de celui de ses rêves et des pages qu'elle tournait inlassablement , mais serait semblable à ces Salons pompeux où elle était allée un jour.


Alors qu'elle ne fut pas sa surprise lorsque ce charmant jeune homme était venue l'aborder.


Oui c'est l'une de mes passions, je peux passer des heures à lire. Je dévore tout ce que je trouve. Vous devez trouver cela bien superficiel j'imagine au moins le Romeo fictif n'a pas eu a écouter les niaiseries de Juliette bien longtemps.


Elle se mit à rire de bon coeur malgré une certaine nervosité. Bien que Baronne, Elisabeth était une fille simple, une jeune femme comme les autres avec ses rêves et ses espoirs, elle vivait une existence paisible comblée de petits bonheurs naïfs.


Je ne connais pas Limoges ni la région hélas, mais peut-être aurais-je un jour le plaisir de la visiter. Pour ma part j'arrive tout droit de mon Béarn natal. Ma soeur vit à Versailles et  elle voulait me faire découvrir son univers et ce qui est sûr c'est qu'il valait le détour. Quel monde étrange que la Cour et ses habitants, enfin sans vouloir paraître irrespectueuse bien sûr.


Elle se mordit la lèvres inférieure en une petite moue embarrassée mais d'une sensualité involontaire.
Pourquoi avait-elle dit cela ? Encore une fois elle avait parlé pour réfléchir certes une seconde plus tard mais néanmoins une seconde trop tard. Elle ne connaissait pas ce jeune homme et sous son masque il pourrait en plus être n'importe qui, le Roi lui-même ! Il paraissait bien jeune pour être le Roi, mais pourquoi pas son fils ? Peut-être un peu trop âgé. Quoiqu'il en soit elle espérait ne pas avoir commis d'impair par sa candeur qui pouvait tantôt amuser tantôt agacer.


Ma langue va souvent plus vite que ma tête, je vous prie de m'excuser si j'ai pu vous offenser.  S'il est vrai que je n'ai pas éprouvé de goût particulier malgré la splendeur du palais, je n'ai pas à donner mon avis de la sorte.


La soirée dans son ensemble est fort agréable mais si elle ne m'enchantait pas jusqu'alors c'est parce-que j'ai appris avant d'y venir, que son objectif pour moi n'était pas seulement de m'y amuser mais d'y rencontrer mon futur fiancé. Ma soeur s'est arrangée pour organiser une rencontre ce soir avec un homme qu'elle m'a choisi et je serais bien ingrate de ne pas la remercier de se soucier de mon avenir, mais j'ai peine à me réjouir d'un mariage que je ne désire pas.

Elle chassa la tristesse de son regard et arbora son plus joli sourire pour l'offrir à son cavalier.

Je suis désolée je vous ennuie avec mes histoires, mais vous parlez-moi un peu de vous.


avatar
Elisabeth d'Averny

Messages : 8
Points : 10
Date d'inscription : 12/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Romain de Nansac le Mer 10 Déc - 21:06

Les choses commençaient à aller mieux, après cette timide et gênante première approche, ils avaient fini par réussir, tous les deux, à décrocher un peu plus de deux mots...Enfin, beaucoup plus de deux mots même la concernant. Il esquissa un sourire quand elle parla bouquins, s'il appréciait cela aussi, il était plus porter par les arts et notamment la musique. Son sourire s'élargit quelque peu quand elle parle des étrangetés de la Cour.

Ce n'est pas moi qui vous blâmerais pour cela, je ne suis pas très à l'aise non plus ici.

Il écoutait ce qu'elle lui disait, tiquant de plus en plus au fur et à mesure qu'elle parlait. Julia lui avait dit vouloir lui faire rencontrer la Comtesse de Bigorre en cette soirée, car elle espérait le voir l'épouser, il faut dire que la demoiselle était riche et bien titrée mais le problème était son caractère bien trempé dont il avait tant entendu parler.

Autant dire que lui non plus n'avait pas été enchanté de venir à cette soirée sachant ce qu'il lui était destiné, mais en entendant la jeune femme qui l'accompagnait, il se mit à s'interroger. Elle était blonde comme on le lui avait dit, elle venait du sud de la France, près de l'Espagne, comme on le lui avait dit...Elle devait rencontrer ce soir même son fiancé, tout comme lui. Toutes ces coïncidences étaient bien étranges !

C'est amusant que vous me disiez cela, car moi-même je dois rencontrer quelqu'un ce soir. J'avoue qu'un mariage arrangé est loin de me plaire d'autant vu le portrait qu'on m'a dépeint de ma promise mais...Se pourrait-il que ce ne soit qu'une coïncidence ? Cela me parait beaucoup pour n'être que cela.

Il l'observait, se demandant si c'était bien elle qu'il devait rencontrer et en ce cas, les rumeurs sur son caractère semblaient bien infondées.


avatar
Romain de Nansac

Messages : 58
Points : 79
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Baronne A A d’Harcourt le Mer 17 Déc - 15:30

La carte disait qu’un bal serait donné, non pas pour festoyer l’arrivée de la doyenne « moi », ni même pour honorer sa présence en tant que Baronne « encore moi », mais pour un évènement annuel, en cette période automnale, où toute la noblesse serait masquée… Une idée saugrenue que la jeunesse ne cesse d’avoir, sans oublier que l’âge qui me pèse, ne se prête pas à l’occasion ! Je dois donc, en plus d’arriver au château, déposer mes malles, me faire vêtir par ces incapables servantes, qui ne rêvent que de me faire prendre un bain, alors que la poudre parfumée suffit, après tout je me suis lavée le mois dernier et cela suffit bien, mais surtout, enfiler une tenue d’apparat chique et époustouflante, sortie de chez un grand couturier, mais me comprimant trop la taille et écrasant le reste, pour paraître encore jeune et désirable ! Il n’est pas d’âge, pour une veuve, de trouver mari, surtout en ayant l’appui d’un Roi, qui obligerait un vigoureux titré, à finir dans ma couche !

L’adresse parlait d’un domaine, appartenant à feu le baron John Hasting de Malborough… Ce nom avait eut son heure de gloire, et peu était de constater la sauvagerie de sa vie, un historique assez effrayant, si l’on en croit les dires, et le sang qu’il avait fait couler durant ses heures de démence. Certains pourtant, le préférant cruel, à dément, et d’autres le jugeant des deux, préféraient même en éviter de prononcer son nom, pour ne pas faire de cauchemars…

Je ne peux pas me considérer aussi cruelle qu’il le fut, même s’il me plait de paraître gentille, profitant de mon statut, autant que de mes printemps. L’ancienneté de mes os, procure un avantage évident, il suffit d’avoir mal, et de feindre bien, pour que la servitude s’étale autour de nous, avec un espoir vénal, autant que s’il était d’une hérédité ! Et croyez le bien, l’héritage visé par la famille, n’est pas des moindres :
La seigneurie d’Harcourt, près de Brionne, avait été attribuée par Rollon à Bernard le Danois, un de ses parents, ancêtre des seigneurs d'Harcourt, qui reçut également le comté de Pont-Audemer. Un bien, qui ne manque pas d’intérêt et qui attise les papilles de bon nombre de cousins !

Pour en revenir au lieu de cette invitation, l’histoire dit aussi, que le fantôme de ce baron, habille les murs, les caves et les toits ! Une haine sans borne qui ne cesse de croitre depuis un au-delà que personne ne voit ! Je crois en Pascal, au très haut qui protège les âmes dispersées en ce bas monde, mais étant donné que mon sang bleu ne se prive pas de mauvaise foi, de méchanceté et de coups bas, je n’attends pas ma place auprès d’eux, à moins de forcer le passage et d’en payer le prix, avec une bourse bien remplie.

Mon voyage ne s’était pas fait sans heurts, autant pour l’entreprendre, que pour le terminer, ma servante en sait quelque chose, vu les cheveux blancs que je lui fait pousser. Je m’amuse même à les lui arracher par inadvertance, pour que sept autres, viennent se renouveler. Et prétendant être sourde ou presque, je hurle pour l’appeler. Constatez mes priorités ? Je ne suis pas la trace de ce Hasting de Malborough, je préfère leur procurer cette frayeur différemment, et faire trembler leurs cœurs au simple son de ma voix, et les domestique que j’emploie le constatent chaque jour durant ! Je puis vous assurer que le salaire en vaut la peine, je ne prends que le juste retour de ceux que je puis leur donner.


Tout le long du trajet, ce furent mes plaintes que l’on entendait, autant pour les secousses, que ce froid glaçant mon sang, la peine à supporter de n’être allongée sur un lit pour caler mes ossements, ainsi que ma chair douillette et fragile, au lieu de cette banquette à peine moelleuse qui soutient mon séant ! La grâce sera accordée qu’à l’arrivée de la berline, où là encore, cœur fébrile et poumons suffocants, je prie l’assemblée de mes gens, à m’aider à tout ce qu’il me plait de faire.

Ce n’est pas tous les jours, que l’on voit une femme de mon état, 76 printemps, à défaut d’hiver, pointer ainsi son nez que je veux croire beau, là où jeunesse se pâme en vestements de peu de qualité, les déguisement, croyez le, ne sont pas de belle facture, ce n’est pas que je veuille tout critiquer, c’est qu’il me plait de le constater, en veillant que mes habits, soit de meilleure couture !


Une robe vieil or, aux dentelles assorties, détronerait la Reine et toutes ses dames de haute compagnie, la perruque ajustée, est de cette même couleur, autant que le masque emplumé qui cache mon visage. Mon mantel, aux fourrures majestueuses, réchauffent mon corps presque tout entier, si cela n’avait été que mes chaussures dorées, étaient si peu chaudes. Mes parures auraient fait mourir d’envies, les jouvencelles de la cour, ainsi que les vieilles rombières qui étalent les rides, ainsi que leurs bijoux ! Je me considère encore potable, et ma richesse souvent en a fait foi, certains galants encore me réclament… Vous ne me croyez pas ?

Ainsi affublée, je me fais emmener à ce lieu, l’endroit est lugubre, jusqu’au portier qui me reçoit, j’entends depuis ma place la musique, et en arrivant les danses semblent avoir commencé, les costumes dévoilent souvent trop, ou encore pas assez, de corsaires en gitanes, me voilà gâtée, j’hausse les épaules, et me présente de manière à abuser de mes privilèges… Ce n’est pas parce que je suis masquée, qu’on ne me doit pas le respect ! Ici je ne reconnais personne, serais je la seule arrivée à maturité ? Oui, enfin… âge mûr ! Des années sans avoir revu Roi, Reine et tous les nobliaux de cette société, j’ai bien peur de ne mettre de nom sur aucun visage, surtout ainsi déguisés ! Pffff


Baronne Ariette Apolline  d’Harcourt… On dirait que l’on ne m’a pas attendue… Serais je en retard ? Humpffff




avatar
Baronne A A d’Harcourt

Messages : 7
Points : 9
Date d'inscription : 11/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Robert Starque le Ven 26 Déc - 23:10

Ou l'art de se faire planter là. Mais comme il s'en moquait le Marquis ! Il avait d'autres chats à fouetter. S'il avait fait cette première danse avec elle, ce n'était que parce que le hasard les avait réunis. A présent venaient donc les choses sérieuses et il se mit alors en quête de celle qui égayerait sa soirée. Elle lui avait dit qu'elle serait vêtue de rouge, aussi, lorsqu'il vit une jolie blonde qui dansait un peu plus loin, il s'en approcha et interrompit avec plaisir leur danse.

Pardonnez-moi de vous interrompre ainsi, puis-je vous voler votre cavalière un instant ? Bien que je ne vous promette pas de vous la rendre...

Persuadé qu'il s'agissait d'Anna avec sa chevelure blonde et ce visage d'ange à moitié dissimulé, il lui tendit la main dans le but de l'emmener quelques mètres plus loin. Il espérait avoir quelques instants de répit et pouvoir emmener sa Belle à l'écart des regards indiscrets car il y avait un sujet très important dont ils devaient parler : ce soir même, après le bal, ils devaient partir à Genlis pour organiser leur mariage. Celui-ci, bien évidemment, devait rester secret au risque que Robert n'en perde la tête au sens propre comme au figuré.

Le grand jour était prévu pour le 3 novembre, très peu de gens avaient été informés et pour cause, Robert n'avait d'une part que bien peu de proches et d'autre part, il ne faisait confiance qu'à un nombre infime de gens. Ses serviteurs n'avaient aucune idée de ce qu'il prévoyait, seul son jeune frère était dans la confidence et se trouvait déjà sur place pour les commander.


avatar
Robert Starque
Marquis de Genlis

Messages : 138
Points : 164
Date d'inscription : 10/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP/Anim] Le bal d'automne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum