[RP ouvert] Cimetière Parisien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP ouvert] Cimetière Parisien

Message  Harmonie le Dim 9 Nov - 16:59

Le cimetière. Les tombes s'alignent doucement, de façon régulière, le regard bleu de l'enfant se pose sur le marbre sombre ou claire de celles-ci, sur la pierre grise, sur les gravures inscrite. Elle porte un chignon haut, avec une anglaise tombant en dessous de son épaule. Un voile de dentelle sombre devant le visage et sur les cheveux, voilant son visage fin et ses grands yeux bleu. Elle porte une robe simple, le corset la fait se tenir droite, lui affiche une taille surnaturelle. Fine de nature, le corset ne fait qu'accentuer sa finesse et lui donne un aspect de maigreur. Sa jeune poitrine écrasée dans celui-ci et la naissance de celle-ci dévoilée à peine par le décolleté carré qu'elle affectionne. La robe de velours noir à de longues manches, fini d'une dentelle tout aussi noir et fine. La jupe fendue laisse voir le jupon moiré noir et surbrodé.

Les mains couvertes de gants noir, fendu au poignet, elle s'arrête enfin devant la tombe. La jeune fille se baisse et dépose le bouquet de Lys blanc sur le marbre. Le ciel est gris, surement pour accompagné son père dans sa nouvelle vie. 

Harmonie, un bien doux prénom, offert par sa mère, qui l'a ensuite laisser à son père. La voilà maintenant sans personne. Son père, le glorieux tailleur parisien. Son père qui avait habiller surement les trois quart des nobles gens de Paris et les plus riche. Il laisser derrière lui une Harmonie, Harmonie et la boutique la plus prestigieuse et réputé ... Il lui laisser son argent, sa réputation. 

Il lui laisser tout, mais elle n'avait rien. Ne rien avoir car l'on est une femme, voilà le triste destin de l'enfant pour cet automne. Dans le paysage gris aux feuilles colorées, elle est comme une tâche sombre, aspirant la lumière et silencieuse devant ce tombeau de marbre noir. Tout Paris savait, pour la mort de son père, tout Paris était invité à rendre hommage à ce tailleur de succès.


avatar
Harmonie

Messages : 17
Points : 23
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP ouvert] Cimetière Parisien

Message  Charles.Ponsardin-Vouzier le Dim 9 Nov - 20:01

Chacun de ses pas résonnent au même rythme que le heurt de la canne sur le gravas grisonnant de ce cimetière. Ainsi donc, le fameux tailleur que tout Pairs ne cessait de s’arracher, est passé de vie trépas. Tristesse … ou simplement ennui.
 
Dans son costume en brocard, chef-œuvre de feu l’artiste, mettant en avant sa musculature avantageuse, et souligne la forme sculpturale de son corps. Entre ses doigts le pommeau d’une canne d’un noir de jais brodée d’or sculpté main, dernier caprice de cet homme. Ses cheveux  en bataille soulignent à merveille chacun des traits du visage de cet homme.
 
Pourquoi était-il en ce lieu, alors que tout son être désirait consumer une passion dévorante, de sentir la … non ce n’était ni le lieu, ni l’heure de tel pensée. Pourquoi alors ? Car le tailleur était un riche commerçant et père d’une fille devenu par cet instant une riche héritière.
 


C’est à cet instant, que d’un geste nonchalant, le vicomte pose à son tour une seule et unique rose rouge si foncée qu’elle aurait pu paraître noire.
avatar
Charles.Ponsardin-Vouzier

Messages : 22
Points : 22
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP ouvert] Cimetière Parisien

Message  Athénaïs le Lun 10 Nov - 18:27

Que les temps étaient difficiles pour tout le monde en ce moment et à divers degrés. Etait-ce les prémices d'un hiver qui s'annonçait rude et interminable ? Les mois à venir ne tarderaient pas à répondre à cette question.

La vie d'Athénaïs était chamboulée, son bonheur piétiné et détruit, il ne lui restait ses enfants auxquels elle s'accrochait désespérément, comme unique ancrage.

Pourtant, si ce jour son visage était grave et son sourire absent, ils n'étaient pas du fait de Louis-Philippe et de ce poison qu'il avait installé à la Cour, non, elle affichait simplement une mine de circonstance.


Le ciel semblait vouloir se montrer solidaire de la peine des gens qui se rendaient ce jour, au grand cimetière parisien. Le carrosse aux couleurs de la royauté s'arrêta devant les grilles et un valet aidait Athénaïs à en descendre, suivie de sa Dame de Compagnie préférée, la seule qu'elle acceptait encore de voir actuellement. Il faut dire que les liens entre Mariana et Athénaïs étaient différents d'avec les autres suivantes qui l'entouraient à Versailles. Elles se connaissaient depuis des années et elles étaient très bonnes amies. C'était donc tout naturellement que la rouquine confiait son désespoir à la jolie espagnole.


Les lourdes cloches de l'église non loin de là, vibraient à tout vent leur tintamarre entêtant, pour signifier aux ignorants la disparition d'un homme que l'on pourrait aisément qualifier de "grand monsieur" ou tout bonnement pour faire presser le pas des retardataires.


Athénaïs, dans sa robe de velours noire aux motifs bleu nuit, s'avançait lentement vers ce qui serait la dernière demeure de Monsieur Leroy, sous la protection d'une petite poignée de gardes disséminés aux alentours et de deux autres officiers près d'elle.

Elle avait tenu à être présente pour accompagner le tailleur une dernière fois. Elle ne le connaissait pas personnellement mais professionnellement, et surtout elle connaissait la valeur de son travail. Elle avait toujours été férue de mode, plus encore en arrivant dans le grand monde. Et depuis son accession au pouvoir, elle se devait de faire davantage d'effort, de paraître encore plus que d'être. Bien souvent ce qu'on lui proposait ne lui plaisait jamais, les toilettes étaient encore trop dans la tendance de l'ancienne Reine, aussi rien ne correspondait à la personnalité de la nouvelle. Elle s'était donc mise à croquer ce qu'elle désirait, ce que son imagination lui dictait, et de fil en aiguille, elle avait fait la connaissance de nombreuses couturières et tailleurs en quête de reconnaissance.


Puis, elle avait eu l'idée d'ouvrir sa propre boutique pour Dames, Les Merveilleuses, où étaient vendus les modèles qu'elle proposait aux meilleurs ouvriers. Elle avait ainsi pu rencontrer Thomas Leroy, celui qui se démarquait entre tous et qui avait la charge des pièces les plus délicates et raffinées.


L'on aurait pu croire qu'il y avait une certaine concurrence entre les deux boutiques et pourtant ce n'était pas le cas, chacun avait du respect pour l'entreprise de l'autre. Certes ils se côtoyaient peu, du moins jamais en dehors du professionnel, mais Athénaïs estimait la qualité et le sérieux du travail de l'homme.

Elle se devait donc de venir lui rendre un dernier hommage aujourd'hui.


 
avatar
Athénaïs
Reine de France & de Navarre

Messages : 231
Points : 245
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP ouvert] Cimetière Parisien

Message  Robert Starque le Mar 11 Nov - 16:37

Votre Magnificence ! Il va bientôt être l'heure d'aller à l'enterrement ! S'écria son jeune valet.

L'enterrement ? Quel enterrement ? Qui ? Où ?

Vous pensez bien que Robert n'a pas fait plus attention que ça quand on lui a annoncé la mort du tailleur le plus renommé de Paris. S'il lui avait commandé plusieurs fois de quoi l'habiller, il ne lui avait jamais réellement parlé et pour lui ce n'était qu'un domestique parmi d'autres.

Celui de Monsieur Leroy, votre tailleur !

Ah lui...Je ne compte pas y aller.

Mais Votre Magnificence...La plupart de la noblesse y sera et vous êtes un exemple pour beaucoup...Les rumeurs courent vite, les gens pourraient dire que vous n'avez que faire de vos gens.

"Et ils auraient raison" pensait Robert sans le dire ouvertement.

Vous avez raison, je peux bien trouver une heure pour faire cela, vous savez à quel point je tiens à ceux qui m'entourent.

Que ne fallait-il pas dire ! Il ne lui restait plus qu'à trouver une tenue qui convienne à ce genre d’événement.

Allez donc me chercher quelque chose à offrir, ne regardez pas à la dépense.

Il donna quelques pièces à son valet pour qu'il prenne quelque chose de beau...Les apparences encore et toujours.
Quelques minutes plus tard il se rendit sur place et son valet alla déposer les fleurs qu'il était allé acheter. Robert remarqua la reine et Mariana un peu plus loin et s'approcha d'elle, les saluant comme il se devait en s'inclinant devant sa royale Majesté.


avatar
Robert Starque
Marquis de Genlis

Messages : 138
Points : 164
Date d'inscription : 10/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP ouvert] Cimetière Parisien

Message  Mariana. le Mer 12 Nov - 20:31

Bien qu'elle ne connaissait pas personnellement le défunt, Mariana avait tenu à accompagner la Reine, outre le fait que ce soit son travail, elle ne voulait pas la laisser seule trop souvent. Elle avait beau faire semblant devant ses enfants, Mariana n'était pas dupe et pouvait lire le chagrin dans les yeux de son amie.

Elle se tenait à ses côtés devant le cercueil, serrant dans ses mains gantés quelques roses rouges qui tranchaient avec le noir de sa robe en dentelle.
De nombreux nobles les entouraient, il faut dire que de son vivant l'homme avait été un tailleur de renom qui avait habillé la majorité des personnes présentes en ce triste jour, dont elle-même.

Le Marquis de Genlis avait aussi fait le déplacement malgré son emploi du temps chargé. Mariana esquissait un léger sourire à son arrivée et après qu'il se soit relevé devant la Reine, elle s'inclina à son tour à son encontre. Bien que leurs relations aient changé, elle n'avait jamais cessé de l'apprécier et de reconnaître son mérite pour son travail rigoureux.

La jeune espagnole tendit à la Reine l'une des roses et attendit son tour pour déposer la sienne. Des valets se chargeraient eux, d'apporter la large couronne de fleurs de Sa Majesté et la gerbe offerte par la brunette.
Elle regardait la jeune fille qui se tenait non loin du cercueil, pensant qu'il devait s'agir de la fille ou de la nièce de l'homme. Elle eut un petit pincement au coeur en la voyant, elle avait l'air si jeune, trop pour ce genre de tragédie.


     
avatar
Mariana.

Messages : 110
Points : 125
Date d'inscription : 06/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP ouvert] Cimetière Parisien

Message  Harmonie le Jeu 13 Nov - 8:55

L'enfant vit une rose poser sur la tombe. Une rose noir, s'accordant de façon macabre avec le marbre noir utiliser pour la tombe sur tailleur. Elle ne leva pas les yeux vers l'homme présent, sentant seulement sa présence derrière elle. Une larme roula sur la peau de la fillette. 


Puis quelqu'un d'autre vint, un valet déposa des fleurs sur la tombe, et elle se redressa cette fois. Elle devina la présence de d'autres personnes, des saluts, lui vint aux oreilles. 


D'autres fleurs s'approchèrent de la tombe, pour garnir la tombe. Elle se baissa, pour mettre un peu d'ordre à tout cela, elle pris la rose noir, pour la glisser dans les lys blanc, les deux autres présents sur les côtés, donnant une étrange impression de beauté dans un lieu qui n'avait pas à l'être. L'ordre du cimetière était respecté, même sur cette tombe et Harmonie, entendit les derniers coups de cloches. Il était temps de rentrer et de présenter à la face de tous le visage lisse qu'elle devait avoir. Les cloches venaient d'annoncer la fin de la période où les larmes ne pouvait lui être reprocher, son gants alla essuyer les résidu de tristesse qui pouvait se montrer. Puis une fois relever, elle se tourna. Elle aperçut les présents, des clients de son père, ainsi que la reine. 


Comment devait-elle agir? Plus loin, derrière tous, se trouvait sa nourrice, qui veiller sur elle jusqu'à la fin novembre. Elle resta immobile un instant, puis ouvrit la bouche :


"- Je vous remercie, d'être venu, le voir une dernière fois. "

Puis elle s'inclina, elle n'avait pas le coeur à prononcer d'autres mots.


avatar
Harmonie

Messages : 17
Points : 23
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP ouvert] Cimetière Parisien

Message  Charles.Ponsardin-Vouzier le Jeu 13 Nov - 14:56

Aucun doute permis, le tailleur avait réalisé de véritable prouesse dans son art à tel point que dans la masse populaire, le visage de la haute noblesse se dessinait à foison. La reine en personne était présente, et cela avait une véritable signification de l’importance de cet homme.  Et cette information n’allait pas du tout resté dans l’oreille d’un sourd. Mais cela est une autre histoire.
 
Pour l’heure, Charles préférait rester en retrait et discret. Il était dans sa nature d’observer chacun des détails, comprendre et apprendre de chacune des personnalités de la cour, et rien de tel qu’un enterrement pour en apprendre d’avantage. Lorsque les cloches sonnent, lorsque l’ombre vient prendre une vie, comme en résonnance à cet instant perdu, on donne l’impression au monde de perdre son masque.
 
Mais il y avait bien d’autre pensée qui traversèrent son esprit, à vrai dire ce n’était ni le lieu ni l’heure pour de telle fioriture. Les doigts qui se resserrent sur le pommeau de la canne, un soupir qui s’échappe de ses lèvres, et le premier mouvement de Charles.
 
Celui-ci s’avance vers la reine, la suivante et le Marquis. Devant chacun d’eux l’homme s’incline dans les règles de l’art et de la bienséance sans que le moindre son ne sorte de ses lèvres, aucune formule ne convenait à des rencontres en de telle circonstance.
avatar
Charles.Ponsardin-Vouzier

Messages : 22
Points : 22
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP ouvert] Cimetière Parisien

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum