[RP] Maison Leroy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP] Maison Leroy

Message  Harmonie le Lun 17 Nov - 14:14

[Le bas]

Au cœur de Paris, dans les ces belles rues pavées, celles qui sentent bon, une belle devanture est une adresse connue, prestigieuse. L'intérieur sent le tissu, le bois, une odeur de chaleur, rassurante et mêlée aux parfums des clientes. Des rouleaux de tissu jusqu'aux hauts plafonds, des mannequins de différentes formes, parfois habillé. Une porte mène à l'atelier, là où se trouve l'atelier de confection, ainsi que la réserve de tissus et autres matériaux. Une autre porte, à l'opposer, plus sombre presque cachée par un imposant escalier richement orné, derrière le comptoir, mène au bureau de Thomas Leroy. Le bureau de celui-ci est imposant et plutôt lumineux, débordant de croquis, il possède de magnifiques fauteuils en velours et bois sombre, permettant aux clients se s'installer confortablement.


[Le haut]

Pour accéder à l'appartement du haut, soit il faut prendre l'escalier présent dans l'atelier, ou alors entrer par le hall de marbre parallèle à l'atelier. On accède à celui-ci par une porte lourde, dans la rue adjacente à celle où se trouve la porte de l'atelier. Une fois devant la porte de l'appartement, une cloche sert à sonner pour entrer et on ouvrira sur l'entrée. L'appartement est à la hauteur de l'atelier et de la réputation de la hauteur.
De nombreuses pièces richement ornées, des pièces aux tissusclaires, contrasté de rayures marron. Depuis la mort du maître de maison, des dentelles noires on était ajoutés et les trois domestiques de l'appartement s'habillent de noir. 


[Le 17 novembre]

Harmonie était occupée et préoccupée, comme souvent depuis le mot de son père, sa nourrice essayer de la faire étudier,  lui parler, encore et encore, sans s'arrêter pour occuper l'esprit de l'enfant, sans que celle-ci n'écoute. Comme si elle en avait quelque chose à faire de ce que raconter la brune de quarante ans. Le sujet du jour était l'accès de colère dont avait fait preuve Harmonie et qu'elle avait raconté à la femme.


avatar
Harmonie

Messages : 17
Points : 23
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison Leroy

Message  Charles.Ponsardin-Vouzier le Mar 18 Nov - 10:11

Depuis quelque jour maintenant, Charles avait pris une décision simple mais sans la moindre équivoque. C’est sans doute, cette dernière qui poussa l’homme à se rendre, en calèche, à l’adresse bien connue de feu le tailleur partir à la rencontre de cette Harmonie. La fille de ce dernier, trop jeune pour devenir indépendante, était une véritable aubaine pour notre homme, ne se laissant uniquement distraire par de fébrile souvenir d’une autre femme de cet âge pris sous son aile.
 
Les chevaux hennissent, la calèche s’arrête, et enfin la porte s’ouvre. L’homme descend de sa voiture. Quelque petites claques sur les vêtements pour les défroisser, sa canne posée sur son avant-bras et le claquement de ses chaussures sur les pavés de Paris. La journée s’annonçait excellente.  
 
Le serviteur de la calèche se précipitant pour pousser la lourde porte, recevant son louis d’un geste nonchalant. Il n’était aucun maître qui se serait froissé la main à ouvrir une porte. Et le voilà pénétrant  dans le hall de marbre, un regard qui balaie la pièce et un sourire qui se dessine.  A n’en pas douter l’odeur envoûtante de l’argent embaumait ce lieu … ce qui ne pouvait lui déplaire.
 

« Voyons donc voir … »
 

L’homme s’avance, jusqu’à trouver l’appartement de la personne qui était la raison de sa présence en cette belle journée parisienne. Sa main se lève, ses doigts attrapent la cloche, et d’un mouvement sec annonce sa présence.
avatar
Charles.Ponsardin-Vouzier

Messages : 22
Points : 22
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison Leroy

Message  Harmonie le Mar 18 Nov - 13:04

Quelqu'un vint tirer la Leroy de la monotonie de sa nourrice. Avec ravissement, car elle s'ennuyait fermement. Elle se redressa, apprenant la visite d'un ancien client à son père, Charles Ponsardin-Vouzier, n'était pas un inconnu pour la maison Leroy, qui l'avait habillé. Harmonie avait revêtue un vert mordoré, qui durcissait légèrement ses traits, et accentuer sa longue silhouette, sans pour autant rappeler son deuil. Ses cheveux étaient libre et le bruns de ceux-ci se laisser tomber dans le dos en de longues mèches ondulées, mais parce qu'elle n'arrivait pas à porter une tenue sans signe de deuil, des gants fendu au poignet, en dentelle sombre, une ceinture de la même dentelle sombre et un jupon noir moirée se chargeaient de rappeler le deuil de la jeune fille.


Elle s'avance, jusqu'à l'entrée, où l'uns des trois domestiques en noir à ouvert à Charles et elle lui fait face, s'incline et l'invite à continuer la conversation dans le salon adjacent. Ils débouchent sur une pièce confortable, aux rayures beiges et marron sur les fauteuils et sofas, aux napperons noir et à la lumière qui donne à la peau, un léger aspect dorée.


"- Bienvenu messire de Ponsardin-Vouzier, installez-vous, vous voulez boire ou manger quelque chose? " 


Elle l'inviter ainsi à raconter le pourquoi du comment, de sa venue, alors que les domestiques apportaient déjà de quoi boire et se restaurer. La nourrice avait pris place dans la pièce aussi, silencieuse, comme une ombre de quarante ans.


avatar
Harmonie

Messages : 17
Points : 23
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison Leroy

Message  Julia Ponsardin de Nansac le Mar 18 Nov - 15:08

Que fait le carrosse de Julia devant la devanture d'une boutique fermée ? Il semblerait qu'elle soit là pour venir en aide à une jeune orpheline. Mais depuis quand la très narcissique et dédaigneuse maîtresse royale s'intéresse t-elle à quelqu'un d'autre qu'à elle-même ? Que l'on ne se méprenne pas, elle s'en contre-fichait de l'avenir de cette gamine mais la veille, Julia avait été piégée par son propre beau-fils. Voilà que cet idiot s'est pris d'amitié pour la gosse en recherche de tuteur et avait demandé à sa très chère Julia de la prendre sous son aile. Comme si elle n'en avait pas assez d'un, il lui fallait se trainer un second boulet à sa fine cheville !

Si dire non n'était pas un problème pour elle, loin de là, elle n'avait su refuser devant les les mines surprises et interrogatives des gens présents en taverne. Plus encore qu'elle avait à se rattraper auprès de Romain qui commençait à s'éloigner d'elle. Elle avait besoin de le garder sous sa coupe, son amour immodéré pour elle, pouvait lui être d'une grande utilité à nouveau, bien qu'elle ne doutait pas qu'il réussirait encore à la décevoir comme par le passé. Mais il avait des informations compromettantes sur elle, à ne pas mettre dans de mauvaises oreilles.

Ce qui l'avait fait accepté également était la demande que la Reine avait formulé ça et là pour trouver une bonne âme à la gamine. Elle se foutait royalement des niaiseries de cette sotte, mais elle était très aimée, en particulier du Roi, et si Julia voulait gagner les coeurs qui pourraient la propulser sur le trône, il lui fallait faire preuve d'un peu d'humanité.

Enfin la dernière et principale raison à sa présence ici, c'était son cousin ! Il voulait la gamine, elle l'aurait ! Elle avait sa revanche à prendre sur lui, sa vengeance même, oh mais elle n'était pas pressée, le moment viendrait de le détruire, mais avant cela elle voulait s'amuser un peu et jouir de sa chute lente et douloureuse.

Elle ne serait pas étonnée qu'il l'eut précédée et d'un geste elle fit signe à l'un de ses valets de l'annoncer.


avatar
Julia Ponsardin de Nansac

Messages : 28
Points : 39
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison Leroy

Message  Charles.Ponsardin-Vouzier le Mar 18 Nov - 15:34

Alors que la porte s’ouvre devant lui, la première vision n’est autre que la jeune Harmonie et trois de ses servants. Elle n’était pas certes de la noblesse … du moins pour l’instant … mais elle dégageait une certaine vertu, rien ne pouvait être plus alléchant pour le vicomte. Il la voulait …  
 
Alors que la jeune damoiselle s’incline devant lui, Charles, ne put s’empêcher de faire en sa direction, s’inclinant pour amener ses lèvres à la main douce et gracile d’Harmonie, ses lèvres effleurent la peau au doux parfum de l’innocence.  Tout cela avant de la suivre dans le salon adjacent. Alors qu’il s’installe dans l’un des fauteuils, l’homme ne pouvait s’empêcher  de laisser son regard vagabonder au travers de la pièce. Le décor lui semblait sombre, était-ce les restes du deuil ou un simple art de vivre. La réponse n’avait point d’intérêt.
 

"Je vous remercie, Madame Leroy, de m’accorder un peu de votre temps en cette période difficile pour vous. J’espère ne pas abuser."
 

Le dos se colle au dossier du fauteuil, les mains et bras du vicomte se posant sur les bords du fauteuil et son regard, se voulant doux et chaleureux, posée sur la jeune femme. Il s’humecte les lèvres avant de reprendre.
 

"Je connais la situation dans laquelle cette tragédie vous place. Et, en homme redevable à votre père, je ne peux admettre une telle situation. C’est pour cette raison, que mon cœur m’a dicté ma venue. Je voulais vous offrir la protection de mon nom. Ainsi serait-il possible pour vous, de ne pas avoir à souffrir d’avantage."
 

Un sourire aussi doux que fin s’étire sur ses lèvres, son regard se posant sur la nourrice avant de revenir vers Harmonie. L’homme se penche en avant, posant les coudes sur ses genoux, et ses mains se joignant.
 

"Je n’ai plus personne … et si au moins une bonne personne pouvait profitez de ce que je peux offrir, alors pourrais-je enfin tournée la page de mes tristesses et de mes erreurs." 
avatar
Charles.Ponsardin-Vouzier

Messages : 22
Points : 22
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison Leroy

Message  Harmonie le Mer 19 Nov - 22:44

L'Harmonie écouta les arguments du Ponsardin-Vouzier, elle aller lui répondre, lorsqu'on lui annonça, Julia Ponsardin de Nansac, l'ambiance dorée de la pièce donner aux deux le teints plus chaud qu'il ne l'était, et elle demanda au Ponsardin-Vouzier un instant, pour accueillir la nouvelle invitée. Arrivant à l'entrée, elle accueillie celle-ci. 

"- Bonjour Dame de Ponsardin de Nansac, bienvenu chez moi. " 

Elle l'invita dans le salon adjacent, là où se trouvait déjà l'homme. Harmonie invita celle-ci à s’asseoir et repris la conversation.

"- Puis-je vous demander quel est le motif de votre venue? " 

Plus tard, elle reviendrait sur Charles et sa proposition.


avatar
Harmonie

Messages : 17
Points : 23
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison Leroy

Message  Julia Ponsardin de Nansac le Ven 21 Nov - 12:09

Julia affichait son plus beau et plus factice sourire face à la jeune fille, qu'elle saluait chaleureusement. Ce joli sourire se figea et s'estompa quelque-peu en voyant Charles installé dans le salon. Pourtant, comme la veille elle ferait une fois de plus semblant d'être ravie pour donner le change devant les étrangers, bien que les tensions restaient tout de même palpables et les piques ne cessaient de fuser.

Merci Mademoiselle. Mon cher cousin, vous ici, comme cela est surprenant. Je pensais qu'à votre âge nous étions moins amateur de petite fille.

Elle avait l'âge d'Harmonie ou guère plus quand il la séduit et il fallait avouer que la gamine, avec son allure sage et bien élevée, était du goût de l'homme.  

Et bien si je suis ici, c'est dans l'espoir de pouvoir vous aider. Votre situation est grave et bientôt vous vous retrouverez à la rue et cela est intolérable. La Reine a demandé un tuteur, et mon beau-fils semble grandement vous apprécier et comme nous tous, se soucier de vous. Je ne me voyais donc pas vous abandonner mon enfant. Qui sait les monstres qui rôdent prêts à sauter sur une proie aussi vulnérable que délicieuse, ils sont d'ailleurs bien plus proches que vous ne saurez l'imaginer.

Elle ne manqua pas de regarder Charles en insistant sur la dernière phrase. Elle se moquait bien de cette fille, elle-même avait dû et avait su se débrouiller sans l'aide de personne, elle avait assez de caractère et de volonté pour ne pas dire de revanche, pour ne pas s'apitoyer sur son sort et si Harmonie était faible et bien ce n'était pas le problème de Julia. Quand elle aura pris assez de coups elle se battra ou elle coulera mais la piquante brune refusait que Charles l'ait ! Elle était bien décidée à lui prendre tout ce qu'il possédait et ce qu'il désirait avoir.

Elle prit tendrement la main d'Harmonie en lui souriant chaleureusement.

Ma chère enfant, je veillerai sur vous et vous protégerai comme si vous étiez ma propre fille. Je me suis certes montrée un peu dure avec vous l'autre soir et je m'en excuse, le fait est que je voulais vous apprendre qu'il ne faut rien attendre ou espérer des autres, mais se battre pour obtenir ce que l'on veut. Je m'y suis mal prise visiblement, acceptez-vous de me pardonner ?

Elle lui sourit et lui parlait d'une voix doucereuse, comme le ferait probablement une gentille maman.


avatar
Julia Ponsardin de Nansac

Messages : 28
Points : 39
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison Leroy

Message  Charles.Ponsardin-Vouzier le Ven 21 Nov - 13:49

La surprise n’était pas au rendez-vous sur le visage de Charles. L’arrivée de sa cousine n’était finalement pas l’œuvre de l’imprévu, mais plutôt la résultante d’une conversation au coin du feu. Comme tout bon gentleman, l’homme se relève puis s’incline dans le pur respect des traditions en direction de Julia, un sourire et ce fabuleux simulacre de retrouvaille familiale.
 

Ma chère et tendre cousine, qu’elle heureuse surprise de vous retrouver. Il est vrai que mon âge est des plus avancées, et mon espoir de pouvoir chérir mon propre enfant disparait avec lui. C’est sans doute pour cette raison, que je suis venu offrir mes bras et mes épaules à cette douce enfant, au nom de son père et de l’espoir d’avoir un enfant à chérir plus que tout.
 

Bien évidemment, comme tout homme de droiture, il avait fait mine de ne pas comprendre le sous-entendu à peine voilée. Mais la présence de celle-ci en ce lieu était marque d’un défi, qu’il s’amuserait à relever comme dans le temps jadis. Son véritable désir de ce défi n’était au final qu’unique, celui de faire transparaître une vérité à son ingénue … elle n’était pas si différente de lui.
 

Mais je suis malgré tout surpris de votre présence en ce lieu, alors qu’il y a peu vous ne sembliez pas très enclin à écouter le cœur de votre propre fils. Je suis aise de voir que vous êtes revenu sur vos propres paroles et prouviez enfin que vous n’êtes pas ce cœur de glace que les rumeurs propagent éhonteusement.


Le simulacre terminé, il s’en retourne dans le fauteuil gardant une attention toute particulière aux diverses paroles.  En tout homme de respect, de droit, et de bonne éducation, il serait inconvenable de se mêler à la conversation entre les deux femmes. Et les trois mots avaient sans aucun doute une importance pour la nurse, sans aucun doute confidente et amie de Harmonie. Il était l’heure de jeter les paillettes et de montrer patte blanche, car chaque échange pesait de tout son poids sur l’avenir prochain de la fille du tailleur.
avatar
Charles.Ponsardin-Vouzier

Messages : 22
Points : 22
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison Leroy

Message  Harmonie le Mar 25 Nov - 19:28

Voilà qu'à peine entré, un échange commence, comme ce qui sera plus tard, un match de tennis. 
Une interrogation vient rapidement dans l'esprit de l'enfant et se pose enfin aux adultes, surtout à Julia : 

"- Je vous pardonne, madame, néanmoins une question ne cesse de me tourmenter. " 

Elle tomba. 

"- Comment, en notre monde, où nous autres filles et femmes, ne sommes jamais sous notre propre tutelle, pourriez-vous me garder sous la votre? Avez-vous vous-même un tuteur, qui vous permet votre indépendance? " 

LA question. Femme du XVIII à jamais mineur, tu seras. Comment celle-ci faisait-elle pour avoir un semblant de liberté? Pour l'instant, les deux étaient à égalité, elle n'avait pas compris le sous-entendu de Julia, ne connaissant pas son histoire.


avatar
Harmonie

Messages : 17
Points : 23
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison Leroy

Message  Julia Ponsardin de Nansac le Jeu 27 Nov - 16:54

Julia sourit si aimablement à Harmonie qu'elle eut peur de rester à jamais avec ce visage béat et niais. Elle laissait ça aux Anna et autres cruches dans son genre. Mais elle avait un rôle à jouer et c'était important de le jouer jusqu'au bout. Hors de question que Charles remporte cette manche. Celle-là et toutes les autres. Cette fois c'est elle qui aurait la victoire, foi de Julia Ponsardin ! Elle lança un regard noir à Charles mais sans se défaire pour autant de son sourire forcé.

Cher cousin, je suis bien certaine qu'une pauvre épouse saurait vous combler et vous rendre père, n'ayez crainte et sachez que pour ma part j'ai à coeur de tendre la main aux plus nécessiteux. Mon beau-fils me l'a  à juste titre rappelée quand trop occupée par diverses activités, j'en oubliais honte à moi, l'essentiel. Vous en revanche je ne suis pas surprise, non pas que le sort d'une autre personne que vous vous préoccupe, mais votre goût pour les petites filles innocentes ne me surprend plus.

Elle relâcha son attention pour le porter de nouveau sur Harmonie.


Je vous écoute mon enfant, qu'y a t-il ?

Elle se demandait bien ce qu'était cette question mais celle-ci ne tarda pas à tomber. Si elle n'avait pas toujours eu un don pour l'impassibilité, développé davantage ensuite au contact de Charles à qui elle devait sa froideur entre toute autre-chose, elle se serait alors refermée et assombrie. Elle n'aimait pas la condition des femmes de son époque, bien qu'elle savait tirer parti de certains avantages qu'elle comportait. Elle avait toujours refusé d'être comme ces idiotes, dépendante d'un mâle trop sot pour réaliser qu'au fond c'était bien elle qui menait la danse.

Alors oui elle s'était mariée, deux fois, pour acquérir une fortune qui servirait à redorer le blason familial mais c'est elle qui dirigeait, elle qui décidait. Elle était encore jeune mais déjà caractérielle lors de son premier mariage, aussi elle avait manqué d'expérience pour mettre la main sur la fortune de son défunt mari mais pour le second elle n'avait pas manqué de jugeote. Le vieillard avait un jeune fils épris d'elle et fort influençable. Et aujourd'hui elle était favorite du Roi, autant dire qu'elle était à l'abri de tout besoin et puissante parmi les autres courtisans.


Et bien votre question est tout à fait légitime ma chère. Vous ignorez peut-être mes relations très...particulières avec Sa Majesté le Roi. Il me laisse libre de mes dépenses et autres loisirs. Il sait aussi que j'ai à coeur de venir en aide à mon prochain et me soutient dans ma démarche.

Bon en vérité si Romain ne lui avait pas forcé la main, encouragé avec d'autres, elle ne serait pas là, bien qu'elle aurait tout fait que Charles échoue. Et puisque c'est Romain qui a osé la piéger de cette façon éhontée, c'est lui qui sera en réalité en charge d'Harmonie.


avatar
Julia Ponsardin de Nansac

Messages : 28
Points : 39
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison Leroy

Message  Charles.Ponsardin-Vouzier le Dim 30 Nov - 14:15

Le sourire qu’affiche sa cousine, n’avait pour seul effet que de provoquer d’avantage le plaisir de cette joute. Ce sourire si niais, si tendre et si … faux n’était rien d’autre qu’une façade aujourd’hui mais comment ne pas se souvenir de ce même sourire franc qu’elle lui affichait quand la nuit, il se glissait dans son lit, quand à cet instant leur corps fusionnait dans une passion torride. Un même sourire aux multiples facettes.
 

Certes, mais comment pourrais-je tourner la page de ma défunte femme, si facilement. Ma tendre cousine avez-vous donc oublié que mon cœur est lourd de cette triste perte. Me parlez ainsi d’un remariage alors que mon deuil n’en est pas encore à sa fin.
 

Son visage mime la tristesse, une véritable perte dont la douleur n’est rien d’autre qu’un jouissif plaisir, celui de la manipulation et de la destruction. Il n’ose regardé sa cousine dans les yeux, comme si la peur et la tristesse se dessinait en une barrière infranchissable à l’immense passion qui se dessinait entre lui et sa pathétique défunte femme.
 

Avant de me tourner vers ma propre descendance, avant de mettre au monde un enfant qui sera choyé et aimé comme à jamais, je devrais-je pas tourner mon cœur vers ceux qui en ont le plus besoin. Ne devrais-je pas avant de mettre au monde un enfant me tourné vers ceux qui en ont le plus besoin ? Je suis ici par respecte et par devoir envers un homme qui plus d’une fois m’a aidé, m’a permis de relever la tête et de me donner une confiance que jamais je ne pourrais oublier ? Cet homme a été un ami franc et sincère, et maintenant il est temps pour moi de pouvoir enfin payer cette dette que je pensais lui devoir à jamais.
 

Bien sur le regard noir de la pauvre Julia, comme elle s’amusait tant à se faire passer, n’en était que plaisir accru, cette lutte verbale autant que sentimentale était aussi palpitante qu’écœurante. Mais foi de Ponsardin le désert et la victoire n’en serait que plus désirable, et plus appréciable. Comme il était délicat le parfum qui embaumait déjà le cerveau de Charles, comment ne pas sentir déjà les prémices d’une écrasante victoire. Elle n’avait été qu’une marionnette entre ses mains, heureuse victime de ses envies passagères, et apprentie d’un monde qu’il lui avait offert. Il était l’heure d’écouter la réponse de cette femme. Harmonie semblait avoir une réflexion bien plus poussé pour un enfant de cet âge, et c’est bien la dessus que l’homme devait appuyer.  
 
Quand enfin, elle eut finis sa réponse, Charles se permis de se lever venant se joindre à la conversation, se mêlant même à la réponse. Après tout, c’était sa cousine même qui venait de lui offrir le couteau qu’il prendrait plaisir à lui planter dans le dos.
 

Certes à cet heure de votre vie, vous avez cette relation privilégié avec le roi, qui au final n’est qu’un pêché aux yeux de dieux, et je n’ose même pas songé à la tristesse et la douleur que vous devez infliger à la femme du roi, notre reine, en vous en vantant ainsi en public. Et que se passerai-t-il si demain, le roi n’éprouvait pour vous rien de plus que de l’indifférence, après tout, nous faisons tous des erreurs dans notre vie, certains deviennent un prix à payer pour toujours et à jamais. 
avatar
Charles.Ponsardin-Vouzier

Messages : 22
Points : 22
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison Leroy

Message  Harmonie le Lun 1 Déc - 10:34

La Leroy en mordorée choisit de rester silencieuse quelques instants, suite à l'échange puis se tourna vers Charles. Julia avait répondu à ses questions, au Ponsardin-Vouzier d'en avoir.

"- Messire, je me permets de vous demanderquelle sera ma place, si je venais sous votre tutelle. Où devrais-je vivre? Quelles sera mes obligations, les conditions de cette tutelle et aussi si je pourrai disposer de mes biens. Et enfin, si bien sûr je viens à accepter votre proposition, j'aimerais que la chose soit écrite."


Le père Leroy, avait éloigné Harmonie des salons, la laissant ignorante des manœuvres possibles à la courou dans la société, néanmoins il l'avait éduquée et lui avait appris à réfléchir. Julia lui avait fait entrevoir l'espoir d'un meilleur avenir que celui que l'ontdestiné aux femmes, l'avenir d'une femme plus indépendante que les autres. L'une des domestiques Leroy, apporta de quoi boire et manger un peu, Harmonie pris l'une des petites pâtisseries sucrées présentée et croqua dans celle-ci. Pour le moment, sa préférence allait à Charles, qui lui assurerait une meilleure réputation que celle de pupille de la maîtresse royale, surtout que la jeune Harmonie, comme l'avaient surnommé certains habitants de Paris, apprécier la rousse royale. La Ponsardin Nanac avait surement encore une carte à abattre, pour prendre la victoire sur Charles, quant au Ponsardin-Vouzier, il devrait se montrer à la hauteur concernant ses réponses.


avatar
Harmonie

Messages : 17
Points : 23
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison Leroy

Message  Charles.Ponsardin-Vouzier le Mer 3 Déc - 13:44

D’abord un sourire, ce qui est une véritable marque de fabrication pour Charles. Puis son regard qui glisse de sa cousine en direction d’Harmonie. Voilà qu’enfin vient son tour, et la question, non dénué de sens, démontre à quelle pointe cette donzelle se permet une certaine impétuosité révélant malgré tout son intelligence. Nulle besoin de palabre, la réponse se dessinait aussi clairement que de l’eau dans son esprit.
 

Mademoiselle, voilà bien une question pour laquelle il me sera entièrement impossible de vous répondre, d’une moins pour une partie de celle-ci.
 

Un petit mouvement de tête, la penchant de côté et toujours ce sourire, comme il aimait acteur dans cette théâtrale mise en scène, laissé un petit moment de silence avant de soulever tous les doutes et les craintes d’un simple mouvement de la main.


La raison en est simple, tout dépendra bien entendu de votre propre désir. Je serai votre tuteur mais certes pas autre qu’un tuteur à votre écoute.

Si votre désir est de perdurer le nom de votre père via son établissement, tout en conservant votre demeure, alors ainsi soit-il car j’y veillerai personnellement. Par contre, si vous désirez tout abandonner, alors mes bras vous seront ouverts tel un père avec sa fille pour vous mener dans le monde de la haute noblesse et de la cour.
 

Un nouveau petit moment de silence, parfait acteur d’une réflexion intensive, même si une fois de plus les mots qui s’échapperont de ses lèvres ne seront rien d’autre qu’un texte appris par cœur.
 

Les biens qui sont votre seront gardé sous mon nom, mais resteront absolument à votre disposition. Bien entendu, afin de ne pas provoquer les tentations de personnes peu scrupuleuses et n’ayant d’autre envie dans la vie de soustraire toute possession. *Un petit regard en coin à l’attention de sa cousine, rien de tel que pour accroître la réflexion de la jeune Harmonie.* Il vous sera verse une dote mensuelle vous permettant de vivre allègrement, et au besoin les coffres vous seront bien entendus offert et je m’occuperai de votre comptabilité par l’entremise de mon propre comptable.
 

La main qui caresse le menton, une longue inspiration, un long moment de réflexion intense, Charles se disant surtout que la pauvre Harmonie serait une parfaite maîtresse, un corps encore jouvencelle, des yeux à faire frémir le plus insensible, une parfaite ingénue sur laquelle Charles aimerais poser délicatement ses doigts. En somme une pensée bien au-delà de son discours, preuve s’il en est que la manipulation est un véritable plaisir pour lui.
 

Nulle obligation autre que celui d’une fille envers son père, et bien entendu il était prévu que nous signions un contrat en bonne et due forme sous le regard même de témoin au besoin.
 

Après tout l’avantage d’un contrat, est d’y glisser des blancs ou simplement flirter entre limites et trahison. Mais là, une idée bien plus amusante se glissa dans l’esprit du vicomte, se tournant vers sa chère et tendre cousine, un rictus plus acerbe sur la commissure des lèvres.


Je suis même sur que ma cousine pourrait être témoin du bon déroulement de l’acte de tuteur et du contrat qui en découlerais 
avatar
Charles.Ponsardin-Vouzier

Messages : 22
Points : 22
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison Leroy

Message  Julia Ponsardin de Nansac le Jeu 4 Déc - 19:45

Julia ne perdait pas une miette de ce qu'il se disait. Charles avait toujours eu un don surprenant pour les bobards et la manipulation. Elle n'en montrait rien, mais elle était admirative de son art. Il embobinait à la perfection cette enfant, comme il l'avait fait tant de fois avant elle, mais Julia ne se démonterait pas pour autant, elle la voulait et aurait elle aussi des arguments de taille à mettre en avant.

D'un sourire factice elle s'adressa à Charles, non sans le fusiller du regard.


Mais bien sûr cher cousin si telle est la décision de mademoiselle. Jamais je n'irais à l'encontre de sa volonté.

Elle posait sur Harmonie un regard presque maternel et un sourire chaleureux, acquis à force d'entrainement.

Je ne veux que votre bonheur ma chère enfant, j'ai eu votre âge et je sais qu'une jeune fille a besoin d'une maman à un moment donné de sa vie, quel qu'il soit. J'ai eu une enfance et une jeunesse très heureuse, pleine d'amour, surtout de ma mère et j'ai envie de donner à mon tour tout cet amour reçu à ceux qui n'en ont plus.  

Le coup de la maman, ça c'est petit mais tous les moyens sont bons pour parvenir à ses fins. Elle ne sait pas déjà comment elle serait avec son propre enfant, alors cette gamine elle s'en fichait complètement. C'est Romain qui aura cette charge et s'occupera d'elle, Julia avait mieux à faire.

Je serais honorée d'avoir une fille telle que vous, vous accompagner dans toutes les étapes de votre vie. J'ai de plus beaucoup de contacts à la Cour qui pourraient vous être bénéfiques à l'avenir. Il serait dommage de voir l'oeuvre de votre père tomber en désuétude quand nous pourrions les poursuivre, ensemble et plus tard avec votre époux à qui je laisserais le bon soin de veiller sur vous.

Peut-être lui trouverait-elle un époux, peut-être pas mais au moins elle ne finirait pas de lit de Charles, ce qui agacerait quelque-peu ce cher cousin pour son plus grand plaisir. Elle regardait son cousin, un sourire aux lèvres, si d'aventure elle le choisissait lui, il y avait fort à parier qu'elle serait sa fille la première heure, sa maitresse la première semaine et celle de toutes ses connaissances perverses ensuite, avant de rejoindre la Lanterne Rouge ou le fossé.


avatar
Julia Ponsardin de Nansac

Messages : 28
Points : 39
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison Leroy

Message  Harmonie le Jeu 4 Déc - 20:31

L'Harmonie eu une poussières dans l'oeil, elle le sentie piquer, puis versa une larme, qui roula sur sa joue. La larme dévala le creux pour aller jusqu'au coin de sa lèvre, où elle sentie le goût salée de celle-ci. De quelques tapotements de mouchoir. Elle pris la parole.

"- J'entends vos paroles messire Charles, ainsi que vous Dame Julia. "

Elle pris l'unes des friandises et la goûta, puis s'adressa sur un ton plus léger et enfantin aux adultes :

"- Unique ! Elles sont uniques, en voulez-vous? "

Elle fit une pause, rien de plus agaçant. Puis se tournant vers la Ponsardin, la jeune fille repris la parole :

"- Lorsque vous êtes entrée ici, je doutais de votre sincérité, au vu des paroles que nous avons pu échanger. Désormais je suis un peu plus convaincue, assez du moins. Je vous remercie également de l'intérêt que vous me porter. "

Il lui fallait aussi remercier Charles, alors elle se tourna vers celui-ci.

"- Il me fallait simplement savoir comment mon avenir pouvait être assuré, d'après l'un ou l'autre, j'ai l'impression que tout deux avaient beaucoup à m'offrir."

Jamais elle ne remerciera assez. Son regard bleu se posa un instant sur les rayures chocolat et beige du fauteuil sur lequel était assis le Ponsardin.

"- Avez-vous d'autres propositions? Sachez que désormais j'en sait assez. Je vous remercie grandement, de me proposer de pouvoir reprendre l'atelier de mon père. "

Alors que l'un lui garantissait la sécurité d'avoir un tuteur mâle, l'autre lui proposer une mère. La décision de la jeune fille était partager entre raison et sentiments. Bientôt sa décision serait prise. Elle inclina la tête et leurs demanda :

"- Me permettez-vous, quelques minutes, avec ma nourrice, qu'elle m'aide à ce lourd choix? "

Puis parce que ce n'était pas une question, elle se leva et partie avec sa nourrice, faire son choix entre les deux, débattant du pour ou du contre, du bien et du mal ... L'entretient dura facilement une dizaine de minutes.

[Petit défis aux joueurs, de connaître le nom de l'heureux élu, sachez qu'il est " clairement " marqué dans ce poste Smile
PS : Facebook est votre ami pour me donner la réponse !  ]


avatar
Harmonie

Messages : 17
Points : 23
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison Leroy

Message  Harmonie le Sam 6 Déc - 17:35

Harmonie revint. Elle posa ses grands yeux bleus sur le Ponsardin, puis ouvrit la bouche, pour se faire entendre.

"- Messire de Ponsardin-Vouzier, je suis honorée d'avoir eu votre attention quant à ma situation, je pense néanmoins que Dame Julia Ponsardin de Nansac saura m'apporter ce qu'il manque à mon éducation et ce qu'une mère est censée apporter. "

Puis elle se tourna vers Julia :

"- Néanmoins, Dame Julia, j'aurais aimé quelques choses, aussi un contrat sera fait. Il s'agit simplement de protéger les biens de mon père, car si un malheur venait à vous arriver et que mes biens sont fusionnés aux vôtres, ils viendront à vos enfants ou votre famille, quant à moi, je me trouverais en mauvaise posture. "

Enfin, l'innocente Harmonie, venait de confier donc ses biens et son avenir à la maîtresse du roi
.
"- Messire Charles, pourra être le témoin de ce contrat, non? Puisqu'il a autant à cœur que vous, mon avenir. "

Elle venait simplement de reprendre une idée émise par le Ponsardin. La grande fille, se tenait droite, avait-elle le choix, avec ses cheveux régulièrement relever?


avatar
Harmonie

Messages : 17
Points : 23
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison Leroy

Message  Julia Ponsardin de Nansac le Jeu 11 Déc - 1:11

Julia écoutait d'une oreille distraite ce que disait Harmonie, sans lâcher Charles du regard. Elle n'avait qu'une envie, outre le fait de lui arracher les yeux, c'était de s'enfuir d'ici. Elle avait tellement mieux à faire que perdre son temps si précieux à écouter les jérémiades d'une orpheline. Et elle jacasse et elle jacasse, mais ce n'était pas si important finalement puisqu'elle n'était là que pour gagner une bataille sur Charles.

Quel ne fut pas son sourire quand les résultats de cette lutte acharnée entre Ponsardin, tomba ! Elle avait réussi, elle avait été la meilleure ! Elle jubilait et poursuivit son jeu encore une fois en serrant très brièvement Harmonie dans ses bras, scrutant le visage de Charles afin d'y déceler une quelconque déception ou amertume. Il cachait ses émotions comme personne, en éprouvait-il seulement ? Elle n'y verrait peut-être rien mais elle savait qu'il n'aimait pas perdre et voudrait sa revanche.

L'euphorie fut de courte durée quand Harmonie demanda un contrat. Cette gamine était décidément trop mûre pour son âge, son père n'aurait pas pu lui apprendre à jouer à la poupée et à coudre comme toutes les petites filles ?!

Mais bien sûr ma chère, je ne voyais pas cela autrement. Ce très cher Charles se fera une joie d'être mon témoin à n'en point douter.

Brave petite fille innocente, si elle savait qu'elle mettait son avenir entre les mains de cette sorcière sous l'égide du diable en personne. S'ils s'associaient elle serait bientôt à la rue, et dans l'autre cas, elle conserverait quelques biens dans l'espoir que Julia ne décède pas avant Charles, qui aurait tôt fait de mettre la main sur les restes.

Vous savez qu'hélas nous vivons dans un monde de malhonnêtes et de profiteurs. Une jeune fille aussi douce et charmante, qui plus est héritière d'une affaire et d'une fortune, risque fort d'attirer des gens sans scrupules. Je crois que le mieux à faire serait de vous verser la somme dont vous aurez besoin mensuellement, pour vos frais divers et mettre tout le reste de côté. Je me chargerais de rémunérer les employés de la boutique et de vos gens de maison.

Lorsque nous vous aurons trouvé un bon époux, honnête et sérieux, votre héritage lui sera remis bien entendu. En attendant je veillerais sur vous avec l'aide de mon beau-fils, le Baron de Nansac, qui je sais, vous apprécie beaucoup. Il aurait aimé vous prendre sur son aile également mais n'étant pas majeur, cela lui était impossible à son grand regret, mais il a été soulagé d'apprendre que je vous proposais mon aide. Avec votre accord, s'il devait m'arriver malheur avant que vous ne soyez mariée, j'aimerais que vous soyez à sa charge, si bien entendu je disparaissais dans les années à venir. Dans le cas où il serait encore mineur ou inapte à prendre la relève, je ne doute pas que mon très cher cousin accepterait cette tâche.

Elle sourit à Charles. Bien sûr qu'il prendrait le flambeau si elle disparaissait et que Romain ne pourrait pas. Elle aurait pu le proposer directement à la place de son beau-fils mais non, cela aurait été trop simple, elle voulait le faire mariner le plus possible, même morte elle continuerait de l'embêter.

Je suppose que vous avez un notaire en charge de la succession. Il me faudrait le rencontrer, je conviendrais d'un rendez-vous avec lui pour la rédaction d'un contrat en bonne et due forme.

Qu'y avait-il de plus facile que d'acheter un homme de loi pour qu'il ne soit pas des plus regardants ? Rien bien sûr et tout ne serait que formalité.


avatar
Julia Ponsardin de Nansac

Messages : 28
Points : 39
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison Leroy

Message  Charles.Ponsardin-Vouzier le Jeu 11 Déc - 10:03

Leur regard se croise, pulsion grandissante à chaque seconde qui s’écoule, deux êtres s’opposent … gardant le personnage principal de la pièce comme une simple figurante. Leur opposition lui rappelle tellement de bon souvenir ; au point qu’il en souhaite presque la défaite dans cette joute secondaire. Une défaite, pour le simple désir d’observer la grandeur de ce diable, sentir la jouissance d’un affrontement ou l’adversaire se révèle telle qu’il a toujours voulu la connaître.
 
Et la défaite ne fut pas qu’un présage, Harmonie venait de choisir la cousine au détriment du vicomte. Le simulacre prenait l’une de ses tournures provocantes chez le pauvre vicomte un haut-le-cœur des plus amers. Mais qu’elle magnifique actrice, se dit-il. Son visage resta impassible mais un sourire, si fin et arrogant se dessina sur la commissure des lèvres.
 

~  Un echec n’est pas mat, il y a toujours moyen de reprendre le contrôle du jeu. ~
se murmura-t-il à lui-même.     
   

Ainsi donc, un contrat en bonne et due forme devra être signé entre les deux compères, ainsi donc il serait lui-même garant de cette création. Julia avait-elle pu imaginer le contrôle même d’une telle proposition que lui-même avait fait. Au final, la situation devenait pour lui une véritable victoire bien au-delà de ramener chez lui cette gamine irrespectueuses.
 
J’en serai même ravi, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour aider ma cousine à réaliser un contrat qui vous protégera au mieux de tous vos intérêts. Laissant sa cousine déblatéré les inepties plus grosses les unes que les autres, du moins pour un homme connaissant la véritable nature de la créature tapie derrière ce corps enchanteresse, derrière les yeux brulant de passion et de douceur.
 

Ma chère cousine, permettez-moi de vous offrir la compagnie de mon propre notaire, afin de préparer un contrat en bonne et due forme, protégeant Harmonie au mieux de ses intérêts. Il serait bien inconcevable pour le garant de celui-ci ne pas rédiger avec soin chaque petite ligne d’un contrat vous liant à la vie et à la mort.
 

Un notaire escrocs se trouvait aussi facilement qu’un notaire de grande qualité morale. S’il venait de connaitre une défaite, la victoire elle se dessinait sur le long terme venant pourrir le futur de la baronne et protégeant Harmonie – non pas pour la protéger mais bien pour empêcher sa cousine de faire main basse sur les richesses que lui-même ne pouvait plus avoir.
 
Son sourire lui étincelle alors qu’il fixe Julia. Le plaisir grandit … 
avatar
Charles.Ponsardin-Vouzier

Messages : 22
Points : 22
Date d'inscription : 08/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Maison Leroy

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum