[RP-lieu] Cordonnerie du cuir Cazin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP-lieu] Cordonnerie du cuir Cazin

Message  Diane Loyse Cazin le Dim 28 Déc - 19:07

Cordonnerie du cuir Cazin


Loys Cazin était un vieil homme dont le talent était sans nul doute reconnu par ses pairs. Son travail était soigné, adapté aux mils désirs des grands, comme du petit peuple. Les caprices de ces dames étaient un bonheur, un délice pour celui qui les chaussaient. Bien souvent, lorsque ces chaussures lui revenaient, s'était une question de semelle usées – la faute au bal et à ses merveilleuses danseuses. Le Raccommodeur de souliers se plaisait à vire entouré de ces enclumes, pinces, marteau et morceaux de cuirs. Son atelier était devenu sa seconde femme après sa chère Éléonore Godwell. Elle, s'était une laitière. Les produits laitiers des fermes trouvaient souvent un foyer ou les enfants se régalaient de sa chaleur. De parents anglais, elle avait trouvée en Loys un homme attentif à ses débuts en France, lui apprenant la vie ici lieux. Très vite, la famille Cazin se fonda. De naissance en naissance, de fils en fils, puis de fils en fille.

Diane, dernière enfant des Cazin était la seule encore gardée sous le toit familiale. L'aîné de ses frères avait trouvé une femme, partant loin de la ville. L'autre, était sans doute la honte de la famille ; ivre du matin au soir, du soir au matin, battant sa femme et incapable de lui donner un fils. Diane Loyse elle.. S'était la fille bénite de sa mère, l'adorée de son père, et le vilain petit canard de ses frères. Douce, rêveuse, ambitieuse, revancharde parfois.. La jeune fille était le seul espoir encore sain de la fratrie. S'était d'ailleurs elle qui aidait son vieux père dans son travail. Elle qui se salissait les mains, elle qui portait la semaine durant une tenue qui ne la mettait pas à son avantage, elle qui ne prenait le temps d'avoir une toilette convenable.. Elle, s'était Diane Loyse Cazin, qui rêvait de liberté, de se voir présentable, belle et désirable. Elle, s'était la fille du cordonnier.


avatar
Diane Loyse Cazin

Messages : 18
Points : 24
Date d'inscription : 12/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] Cordonnerie du cuir Cazin

Message  Athénaïs le Lun 29 Déc - 18:47

Il ne faisait vraiment pas très chaud dans les rues enneigées de Paris et le verglas sous l'épaisse couche blanche se montrait traitre envers les sabots des chevaux et les larges roues des carrosses qui dérapaient à tout va.
Ce n'était vraiment pas un temps à mettre un chat dehors, une Reine encore moins. Mais elle avait tenu à se rendre compte elle-même des dégâts d'un incendie à l'étage de sa boutique.

Elle était rentrée le matin-même de Normandie et préférait se replonger très vite dans le travail . Le retour à Versailles après cette étrange parenthèse eudoise, la rendait une nouvelle fois mélancolique. Après ces "retrouvailles" en famille, Louis-Philippe retrouverait probablement sa maitresse et Athénaïs sa solitude et son chagrin.

Le carrosse se stoppa avant son arrivée et l'on vint l'avertir qu'un fiacre venait d'en percuter un autre après une glissade et qu'il était impossible d'avancer.
Les gardes rapprochaient le véhicule de la Reine pour parer à toute tentative d'attaques suite à cette diversion fortuite, quand la rouquine en sortit.


Nous ne sommes plus très loin, je vais continuer à pieds.

Mais Majesté c'est...c'est bien trop dangereux.

Merci de vous inquiéter Capitaine mais je ne vois pas ce qui pourrait m'arriver en quelques mètres, avec autant de gardes autour.

Elle sourit et moqueuse devant tant de zèle, elle lui adressa un petit signe de la main. Elle n'aurait sans doute pas dû tant se précipiter puisqu'elle ne fit que quelques pas avant d'atterrir les fesses dans la neige.

Elle éclata de rire, plongeant les mains dans l'épais coton blanc et froid avant de se faire relever par les gardes. Son rire se changea en une grimace de douleur. Elle s'était foulée la cheville visiblement. Le talon de sa chaussure n'avait pas apprécié qu'elle s'empresse par ce temps et avait refusé de la suivre en s'entassant dans la neige.


Oh Seigneur Majesté, rien de cassé ?


Si ! ma chaussure !

Elle se retint de rire devant la mine dépitée de son Capitaine.

Mais c'est que j'y tiens, elles sont toutes neuves.
Je suis désolée je me moque de vous, mais c'est que j'aime tellement la neige que j'en retrouve mon âme de petite fille. J'ai un peu mal à la cheville mais je suis sûre que ce n'est rien.


Athénaïs s'appuya sur des gardes et reprit le chemin du carrosse.

Si la route est dégagée nous allons à la boutique comme il était convenu.

C'est qu'elle était plutôt têtue la rouquine et quand elle avait quelque-chose dans la tête elle ne l'avait pas ailleurs. Toutefois, malgré le soutien, elle avait peine à avancer, surtout avec une seule chaussure, et le pied trempé c'était la pneumonie assurée. Elle s'arrêta soudain face à une vitrine.

Oh mais attendez ! Traversons !

Qu'y a t-il Majesté ?

Le Capitaine regardait dans la royale direction pour y découvrir une cordonnerie. Il se garda bien entendu de dire qu'elle avait eu une sacrée chance de cocue !

L'endroit n'a pas été vérifié...


Et que voulez-vous qu'il m'arrive ? Bon oubliez ce que je viens de dire, cette phrase ne m'a pas portée chance. Mais je viens de me faire trahir par mes propres chaussures alors voyez on n'est à l'abri de rien. Et si vraiment vous avez peur, ne m'annoncez pas, peut-être que je ne serais pas reconnue.

C'est donc une jeune femme maintenue par deux gardes et un Capitaine prévenants, qui franchit la porte d'une cordonnerie au nom de "Cordonnerie du cuir Cazin".


 
avatar
Athénaïs
Reine de France & de Navarre

Messages : 231
Points : 245
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] Cordonnerie du cuir Cazin

Message  Diane Loyse Cazin le Mar 30 Déc - 10:06

Le froid qui frappait Paris n'épargnait pas la Cordonnerie. Non, malgré le feu dans la cheminée qui enveloppait les lieux d'une petite douceur, l'hiver se faisait sentir. Et ce n'était pas Diane Loyse qui allait dire le contraire. Son père était parti livré une commande de plusieurs sortes de chaussures pour une Dame qui était toute aussi aimable qu'une planche de bois; elle avait réussit à y échapper. Pour cette fois. Mais aujourd'hui semblait être une bien rude journée. Le sueur qui se chargeait des coutures était malade,  quant à l'apprentie de Loys.. S'était un bon à rien. Diane devait donc à elle seule s'occuper de travailler sur une sous chaussures bien abîmée, placés des conformateurs afin de donner à une chaussure sa forme, et vérifier que le cuir ai bien été travailler.

- Arthur, viens donc prendre ma place.

Prenant le torchon sur l'établi, elle essuya ses mains tout en regardant le jeune homme, pas pressé pour un clou.

- Si tu veux réussir dans ce métier, il faudrait peut-être te bouger un peu plus tu sais.

Le bousculant de son épaule, Diane Loyse alla près de cheminée dans le fond du magasin. S'asseyant sur un tabouret, elle regarda danser les flammes. Et elle ? Elle se bougeait peut-être trop pour vouloir quitter ce monde d'artisanat. Comment pourrait-elle faire comprendre à un vieil endurci que reprendre ce métier n'était pas son rêve. La liberté, les robes, les toilettes, les livres, la douce mélodie des musiques, une éducation, des cours.. Diane Loyse rêvait bien de tout ça, mais se monde n'était pas le sien.

Elle avait entendu parler de l'incendie dans une autre boutique à quelques pavés d'ici. Si son père avait été là, elle s'y sera rendue, pourquoi pas proposer une aide quelconque. Mais il était impossible de laisser un magasin qui commençait tout juste à éclore de l'anonymat dans les mains d'un bon à rien. Arthur était un jeune homme d'à peine 18 ans, rondouillard, la peau grasse, ses horribles cheveux fins plaqué contre son front, n'ayant aucune conversation. Et personne mise à par lui ne serait en mesure de dire ce qu'il aime vraiment. Tout le contraire de Diane qui s'efforçait malgré ce métier d'homme de rester un chouilla féminine. Elle gardait toujours ses cheveux longs, parfois bouclant, tantôt lisse, dans une queue de cheval basse. Impossible pour elle de les laisser libre autour de son minois, elle n'y verrait rien.


Dans sa rêverie, la jeune fille n'entendit pas directement la porte s’ouvrir. Ce n'est que lorsque l'apprentie se pressa auprès d'elle pour lui annoncer une venue qu'elle soupira.

- Tu n'es donc pas capable d'accueillir un client non plus?

Son regard noir se posa sur le jeune homme, puis elle secoua la tête.

- Retourne donc travailler la botte de la Comtesse..

Se levant, elle se pointa derrière un espèce de petit comptoir en bois, drôlement décoré de petite statuette de bois représentant des animaux. Une folie de Diane qui voulait donner un peu de vie dans cette cordonnerie. Laissant un sourire fendre des lèvres, elle tenta de faire bonne figure.

- Le bonjour Madame, Mes..

Lorsqu'elle regarda un peu plus attentivement, la jeune Cazin s'en voulu. Elle vit que ces Messieurs n'était pas de simple Messieurs, mais des gardes, et quant à la Madame..
Honteuse, le feu monta aux joues de la brune. Dans un soupire d'empressement, elle se tira de derrière le bois, venant se montrer de bas en haut. Attrapant les bords de sa robe aux tons gris cassé, elle se plia dans un révérence.

- Votre Altesse.. Mes sincères excuses de ne vous avoir reconnu.


«  Et dire que je reprenais Arthur sur son comportement.. Me voilà bien, ne pas avoir reconnu la Reine.. »



avatar
Diane Loyse Cazin

Messages : 18
Points : 24
Date d'inscription : 12/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] Cordonnerie du cuir Cazin

Message  Athénaïs le Lun 5 Jan - 14:30

Raté pour ce qui était de passer incognito, la jeune fille qui vint à leur rencontre la reconnut presque aussitôt. Le Capitaine s'empressa de demander un siège afin d'y installer la Reine qui tenait difficilement debout, du moins sans aide.
Athénaïs posait alors les yeux sur la demoiselle à qui elle sourit avant de jauger la pièce. Le lieu était sobre, sans guère de fioritures mais manifestement propre.


Relevez-vous je vous prie et ce n'est rien. Le hasard m'a fait franchir le seuil de votre boutique. J'ai eu un petit accident avec toute cette neige et ce verglas qui rendent la chaussée glissante. Rien de grave pour moi mais pour elle...

Elle tendit à la jeune fille sa chaussure souffrante. On a beau à être des années lumières, bon j'exagère mais vous voyez l'idée, des fameux escarpins noirs à semelle extérieure rouge qui coûtent un bras et la peau des fesses en plus, celles d'Athénaïs ne font pas 15cm de haut,(heureusement sinon elle se pétait une guibolle, n'est pas Nabilla qui veut), mais elle a réussit à casser son talon !

Vous croyez qu'elle va s'en sortir ? Plus sérieusement, je suis surtout venue voir pour autre paire de chaussures. Je peine à marcher après cette chute mais sur un talon ce n'est pas très pratique et ce n'est pas la saison pour le faire pieds nus.

Athénaïs détaillait un instant la vendeuse. Elle avait l'air bien jeune mais elle devait savoir néanmoins ce qu'elle faisait pour tenir cette boutique. Etait-ce son époux le jeune homme croisé peu avant qu'elle ne s'occupe d'elle ?

Ah et ne vous inquiétez pas, je ne cherche rien de très travaillé et luxueux, du moment que c'est solide et que je puisse retrouver un peu plus d'équilibre c'est le principal.


 
avatar
Athénaïs
Reine de France & de Navarre

Messages : 231
Points : 245
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] Cordonnerie du cuir Cazin

Message  Diane Loyse Cazin le Mer 14 Jan - 21:30

Elle avait beau ne presque jamais sortir de cet atelier, Diane était une jeune fille parmi tant d'autres qui admirait la Reine. Outre la beauté dont elle était dotée, la fille du cordonnier admirait principalement la façon dont elle avait menée la barque de sa vie. Jamais elle elle ne saurait faire de pareil choses. Déjà sortir d'ici lui était compliqué..
Se redressant alors que la Reine le lui disait, Diane joignit ses mains devant elle. La gêne était passée, peut-être grâce à sa majesté qui s'était montrée remarquablement compréhensive.

Prenant la chaussure en silence, la brune la regarda sous tout les angles. Souriant a la question de savoir si sa chaussure allait s'en sortir, Diane Loyse la posa délicatement sur le comptoir.

- Je peux vous réparer ça votre Altesse, votre chaussure s'en sortira à coups sur!

Arthur quant à lui, s'était empresser de trouver une chaise confortable pour la Reine comme l'avait demander le capitaine.

- Préférez vous une certaine couleur votre Altesse ?

Tout en posant la question, Diane se prit un ruban afin de mesurer les pieds de la Reine. Jamais elle n'aurait cru faire cela un jour. Et encore moins.. Les pieds..


avatar
Diane Loyse Cazin

Messages : 18
Points : 24
Date d'inscription : 12/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] Cordonnerie du cuir Cazin

Message  Athénaïs le Mer 21 Jan - 16:41

Finalement cette mésaventure semblait sur le point de s'arranger. Un mal pour un bien que cette chute et ce talon cassé puisqu'il avait permis à Athénaïs de découvrir une nouvelle boutique. La jeune fille qui la tenait était des plus serviables et aimables et si l'on pouvait croire qu'il s'agisse là de politesses forcées à l'encontre d'une Reine, la rouquine ressentait aisément la douceur dans le regard et le sourire de la jeune vendeuse.

Etes-vous la propriétaire de ces lieux ? Vous me semblez bien jeune, bien que je ne doute pas que vous puissiez avoir autant de talent que n'importe quel homme expérimenté mais je dois dire que cela m'étonne de voir une jeune fille à peine plus âgée que mon aînée tenir cet endroit.

Athénaïs lui sourit et fut ravie d'apprendre que sa chaussure serait réparée. Ce qui est certain c'est qu'elle savait ce qu'elle faisait et ses gestes étaient sûrs quand elle prit les mesures.

Humm et bien restons dans le bleu si vous en avez dans cette couleur.

Combien avait-elle de chaussures bleues ? Elle n'aurait su le dire, tout comme il lui était impossible de nombrer les autres couleurs non plus. Celles d'aujourd'hui n'avaient été portées que quelques heures, dommage elles lui plaisaient beaucoup. Le bleu glacier était agrémenté de dentelle et broderies d'argent et de perles blanches cousues ça et là autour d'un ruban de soie bleu noué au centre, laissant à l'imagination d'Athénaïs la perspective de quelques flocons de neige délicatement échoués sur ses pieds.

Si elles sont d'une autre couleur ce n'est pas bien grave, c'est surtout pour m'éviter le cloche-pied jusque Versailles.

Bien que sa robe soit de la même teinte ou presque que ses souliers accidentés, elle ne ferait pas la difficile et pour une fois elle dépareillerait l'ensemble, allez savoir si elle n'allait pas lancer une toute nouvelle mode.


 
avatar
Athénaïs
Reine de France & de Navarre

Messages : 231
Points : 245
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] Cordonnerie du cuir Cazin

Message  Diane Loyse Cazin le Sam 24 Jan - 13:32

Tout en prenant la mesure des pieds de la reine, Diane Loyse commença à chercher en silence quelles chaussures irait le mieux avec cette tenue élégante qu'Athénaïs portait. Bien que la question qui tomba la laissa mal à l'aise sans pour autant que cela ne se voit, la brunette se releva, un sourire aux lèvres.

- Le cuir Cazin appartient à mon père, depuis quelques temps. Il est souvent en déplacement, et je ne crains que le temps ne lui laisse guère plus de temps à vivre. C'est d'ailleurs pour cela qu'il garde avec lui Arthur, un.. apprenti.

Si l'on pouvait dire cela de lui, étant donner son côté empoté, et lent.. D'ailleurs, s'était peut-être le moment de l'envoyer chercher une paire pour la reine. Sans même prendre la peine de se retourner vers lui, Diane lui demanda ce service. Vallait-il peut-être mieux cela que de le voir rester planté là..

- Arthur, va donc chercher la paire bleuté, ceinturée et ornée de blanc.

L'apprenti disparut par la porte menant aux réserves des quelques chaussures qui n'attendaient qu'un pied. Et dire que son père n'était pas là pour recevoir celle qui logeait dans Versailles, ni même faire sa propre éloge. Pour sur, il ne la croirait pas, et demanderait encore les confirmations de ce pauvre Arthur incapable de créer une chaussure. Autant dire que la cordonnerie serait perdue à la mort de Loys Cazin. Lorsqu'il revint, Diane prit la nouvelle propriété de la Reine, regardant si la taille était la bonne.

La montrant à la rouquine, Loyse appréhendait un peu. Les goûts des uns ne faisaient pas forcement le bonheur des autres..


- Voici votre Altesse une paire qui pourrait aller avec votre robe et votre toilette. Bleu de Prusse, un faux ceinturon sur le dessus orné de quelques perles, une fleurs en tissu blanc autour, ainsi que quelques broderie sur la chaussure.. Simple, mais élégant ?


avatar
Diane Loyse Cazin

Messages : 18
Points : 24
Date d'inscription : 12/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] Cordonnerie du cuir Cazin

Message  Athénaïs le Lun 2 Fév - 14:19

Ainsi donc la cordonnerie appartenait au père de la jeune fille, c'est déjà moins étonnant, bien qu'elle semblait savoir y faire.

Je vois, en tous cas il doit être très fier de vous, il est évident que vous connaissez le métier. Peut-être vous sera t-il possible de reprendre à sa suite.

Elle lui sourit doucement avant de porter une brève attention à l'apprenti qui eut pour consigne d'aller chercher une paire de chaussures.

Elles sont vraiment très jolies, j'aime beaucoup.

Elle glissa le pied doucement à l'intérieur pour les essayer alors que le second était toujours endolori et enflé.

Hum voyons cela...Elles ont l'air d'aller.

Elle tendit la main à son capitaine pour s'aider à se relever.

Je pense que c'est bon. Qu'en dites-vous mademoiselle ? Si tout est bon pour vous également, je vais prendre celles-ci et je vous laisse les miennes pour que vous puissiez réparer le talon.

Elle se rasseyait pour essayer l'autre malgré la douleur. Elle était trop serrée mais ferait l'affaire le temps de se rendre à la boutique brièvement avant de rentrer à Versailles pour se soigner.


 
avatar
Athénaïs
Reine de France & de Navarre

Messages : 231
Points : 245
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] Cordonnerie du cuir Cazin

Message  Diane Loyse Cazin le Dim 15 Fév - 20:28

Diane laissa un sourire fendre ses lèvres au compliment de la reine. Enfin un peu de reconnaissance, ce n'était jamais de trop. Son père était aimant, il n'y avait pas à dire, mais il était incapable de reconnaitre un quelconque talent chez sa seule fille. Comme si ne rien lui dire, l’empercherait de grandir.

-Peut-être oui, si mes frères n'en veulent pas, je reprendrais l'atelier. Mon père s'est donner du mal pour se faire un nom, ce n'est pas le moment d'abandonner.

Ravie que la paire de chaussures plaisent à la reine, la brunette se mit de nouveau à hauteur de ses pieds, lui apportant son aide avec ses nouveaux souliers. Se reculant, elle porta son regard sur l'ensemble de la tenue d'Athénaïs.

- Je pense que c'est parfait, votre Altesse. Je ferais au plus vite pour réparer votre chaussure.

Se rapprochant quand elle se rassied, la jeune femme l'aide à mettre la seconde chaussure.

- Votre cheville est gonflée, vous êtes certaine que cela va aller?


avatar
Diane Loyse Cazin

Messages : 18
Points : 24
Date d'inscription : 12/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] Cordonnerie du cuir Cazin

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum