[RP] Un mariage à Genlis...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP] Un mariage à Genlis...

Message  Kaeran O'Leary le Mar 6 Jan - 19:58

Un mariage secret entre un noble et une roturière à peine majeure, voilà ce qu'il avait accepté d'officier. C'était là pure folie si le roi le découvrait même si lui ne risquait pas grand chose et pouvait "jouer au con" en faisant croire qu'il n'en savait rien. Après tout, il n'est pas écrit sur le visage des gens s'ils ont le sang bleu ou non. Annabelle Orsini était une des personnes qui l'avaient accueilli à son arrivée à Paris et rapidement, il s'était lié d'amitié avec cette douce et gentille jeune femme chez laquelle il ne voyait que des qualités jusqu'à ce jour.

Ce n'est pas qu'il désapprouvait car il pouvait parfaitement comprendre ce qui les poussait à le faire, mais il fallait l'avouer, c'était une pure folie et il lui avait bien dit que c'était risqué mais les jeunes amoureux ne semblaient plus savoir raison garder et en ce jour du 3 novembre 1664, ils allaient se marier.

Il y avait une petite chapelle à Genlis où se déroulerait la cérémonie qui serait, bien entendu, très intime. Seuls les mariés et leurs témoins seraient présents et en l'absence de gens de confiance, il avait proposé son ex beau-père, Calendal Beauchamp, pour être le témoin d'Annabelle tandis que Robert avait fait demande auprès de son frère. Il avait donc quitté Paris et fait la route jusque Genlis pour cette journée peu ordinaire...


avatar
Kaeran O'Leary

Messages : 15
Points : 25
Date d'inscription : 27/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Un mariage à Genlis...

Message  Anna le Sam 24 Jan - 12:38

Je m'observais devant le miroir ayant peine à me reconnaitre. Certes, ce jour se devait d'en être un comme les autres, mais il ne l'était pas. Aujourd'hui ma vie allait changer. Oh peut-être pas en apparence, mais au fond de mon coeur, je ne serais plus tout à fait la même ce soir.

Dans quelques minutes je vais m'unir à l'homme que j'aime plus que tout, plus que ma propre vie puisque je n'hésite pas à la mettre en péril pour la passer à ses côtés. Nous étions arrivés à Genlis la veille et déjà je m'y sentais comme chez moi. Ici je n'étais plus Annabelle la servante de Versailles mais j'étais l'invitée du Marquis. Que l'on ne se méprenne pas sur mes pensées, je n'ai jamais recherché une attention particulière, hormis celle de ma mère peut-être, ni la gloire ou la reconnaissance. Ce serait s'élever au-dessus du Créateur qui lui seul mérite pareils louanges et au couvent on m'avait appris à vivre avec ce qu'il m'offrait et non à chercher à posséder ce qui ne devait pas me revenir. Et je mettais un point d'honneur à suivre ces préceptes.

Mais ce que j'avais apprécié ici c'était le fait que l'on me traitait d'égale avec Robert, sans jugement ni moqueries, personne pour s'offusquer de ma condition opposée à la sienne et de notre relation contre nature pour les ignorants. Ici j'avais le droit de le regarder, de lui  sourire, de lui prendre la main et même de l'embrasser comme si j'étais déjà sa femme, ou au moins sa fiancée aux yeux de tous ses employés.

Est-ce que la coiffure convient à Mademoiselle ?

Comment ne pourrait-elle pas convenir ? C'était parfait ! J'avais échangé mes longs cheveux lisses pour des boucles brillantes et Augustine si je ne me trompe pas dans son prénom, y avaient tressés une couronne qui qu'elle avait orné de quelques fleurs blanches. Cette espèce d'auréole dorée irait à la perfection avec ma robe.

Oh oui, c'est très joli, j'aime beaucoup, merci.


Elle avait eu l'air de s'étonner en voyant cette tenue d'un autre temps, mais je fis mine de ne rien voir. Il est vrai qu'elle tranchait avec la mode de l'époque. Sa couleur d'abord. Je l'avais choisi blanche pour en faire davantage une robe de messe dominicale et non de mariage. Elle était très sobre, son charme résidait dans la matière légère et vaporeuse de sa mousseline. Quelques éléments y rappelaient également ma bague de fiançailles, la magnifique topaze que je ne quittais plus jamais, aussi ma taille était marquée par une large ceinture de soie bleue claire et d'un léger voilage assorti sur le dessus de la robe. Ce qui lui faisait paraître sortir d'une représentation d'un livre de contes ou de légendes était l'absence d'ampleur et de corset. Je ne portais qu'un simple jupon droit et une chemise.

Je me vis rougir au début en me regardant dans la glace mais finalement je ne portais rien de bien indécent et les femmes qui m'ont précédées ne manquaient pas de pudeur. Le dernier et néanmoins important détail qui pouvait surprendre se trouvait être les manches. Elles étaient très longues, aériennes et l'on aurait dit qu'il m'aurait fallu qu'un léger souffle de vent pour que je puisse m'envoler.

Ce choix allait certainement surprendre les rares présents mais il n'était pas fait sans raison. Ce jour serait le plus beau de ma vie mais paradoxalement l'un des plus tristes. Non triste n'est pas le bon terme, je dirais plutôt nostalgique. Ma mère et mon oncle allaient terriblement me manquer en cette journée si particulière, mais il y avait une autre personne qui me ferait défaut à mon grand regret. Mon très cher père... Je sais qu'il espérait fièrement me conduire un jour à l'autel, et offrir ma main à l'homme qu'il aurait jugé digne de la recevoir. Hélas, il ne verrait pas ce jour. Il y avait un peu plus d'un an qu'il nous avait si soudainement quitté et pas une heure ne passe sans que je ne pense à lui et aujourd'hui tout particulièrement.

C'était pour lui que j'avais choisi cette robe. Enfant il me racontait les histoires héroïques des hommes et des femmes réelles ou fictives qui avaient marqué l'ère médiévale. Plus tard il m'avait offert la reproduction d'une gravure dessinée sur l'un de ses livres favoris et je m'en suis inspirée pour ma robe. Il disait qu'avec de telles toilettes les dames de l'époque ressemblaient à des anges et c'est également ainsi qu'il me nommait. Robert avait pris le relais depuis...

Voilà pourquoi je portais cette robe et qu'importe la mode de mon temps, aujourd'hui c'est mon mariage.
Il allait être l'heure de me rendre à la chapelle où Kaeran, Robert et nos témoins devaient m'attendre.

Un valet vint me chercher, me faisant part que "Sa Magnificence désirait ma présence pour la visite du château, à commencer par la chapelle".

Quelques roses blanches entre mes mains tremblantes, je m'avançais doucement vers l'autel. J'étais tiraillée entre bonheur, excitation et nervosité, aussi je ne détachais pas mon regard de celui de Robert.  


avatar
Anna

Messages : 44
Points : 52
Date d'inscription : 12/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Un mariage à Genlis...

Message  Robert Starque le Lun 9 Mar - 15:46

Qui aurait cru qu'une telle chose aurait pu arriver ? A qui le connaissait un tant soit peu, c'était parfaitement impossible et Robert Starque était destiné à épouser, a minima, une comtesse. C'est un homme ambitieux, qui a toujours voulu s'élever le plus possible et c'est ce qui était arrivé lorsqu'il fit son entrée au conseil royal avant de devenir le premier ministre du roi et marquis de Genlis.

Mais il arrive parfois que ce qui semblait devoir arriver, finalement, tourne autrement et c'est ce qu'il s'était passé en rencontrant Annabelle Orsini. Cette jeune femme, au premier abord sans intérêt pour le jeune marquis, avait fini, avec beaucoup de temps et de douceur, par se faire aimer du jeune marquis qui, pourtant, était loin d'être un sentimental.

Le roi le poussait depuis quelques temps à se choisir une épouse, mais parmi celles qu'il avait évoquées, il n'y avait pas sa jolie blonde. Il avait fait en sorte de la faire entrer à Versailles, elle était devenue une des préceptrices des enfants royaux mais cela ne suffisait pas pour qu'elle obtienne un titre. Le temps passait et ils finirent par avoir une idée folle : se marier en secret, désobéissant ainsi au roi qui voulait le voir marié à sa favorite enceinte.

Enfin, après quelques préparatifs dans son domaine de Genlis avec juste quelques personnes mises dans le secret, ils allaient se marier. Anna lui avait dit avoir confiance en ce curé, il l'avait donc écoutée. Il avait demandé à son frère, la seule personne en qui il avait un tant soit peu confiance, d'être son témoin et du côté d'Anna, ce serait un ami de Kaeran. Si lui avait pu mettre son frère dans la confidence, Annabelle n'en avait rien dit à personne. Sa mère, Elise, ne supportait pas Robert, quant à Gregory c'était sans doute encore pire vu la rivalité entre les deux hommes. Ils avaient donc fait cela en comité très restreint en attendant de pouvoir faire un véritable mariage digne de ce nom.

Il l'attendait près de l'autel, l'attente, bien que courte, lui semblait interminable. Quand enfin il la vit arriver, un sourire illumina son visage. Tout cela était on ne peut plus simple, le lieu, le décor, leur tenues...Mais à ses yeux, elle n'avait besoin d'aucune fioriture pour être la plus belle. Il ne la quitta pas des yeux tout le temps qu'elle avançait jusqu'à lui.


Vous êtes magnifique...

Il resta là un instant à la contempler avant de se tourner vers le prêtre pour commencer la cérémonie.


avatar
Robert Starque
Marquis de Genlis

Messages : 138
Points : 164
Date d'inscription : 10/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Un mariage à Genlis...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum