RP Une arrivée remarquée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RP Une arrivée remarquée

Message  Enguerrand de Morlaix le Ven 30 Jan - 16:00

Paris. Il était enfin arrivé. Cette destination, il ne l’avait pas choisie par hasard. Il savait parfaitement ce qu’il faisait et qu’il trouverait en cette ville ce qu’il recherchait. Cela prendrait du temps, des semaines, des mois, mais il était convaincu de parvenir à ses fins.

Vêtu sobrement, avec un long manteau noir qui le recouvrait, seul son regard azur contrastait avec l’apparence sombre qu’il reflétait. Un visage avenant pour qui savait éveiller son intérêt, fermé, pour les autres. Si l’on pouvait lui trouver un certain charme, son visage avait été en partie balafré ce qui éveillait souvent la curiosité et parfois le dégoût.

Que recherchait-il ? Lui seul le savait. Qui était-il ? Beaucoup l’ignoraient. Ce qu’il acceptait de dévoiler n’était jamais que le strict minimum et n’avait pas beaucoup d’intérêt. Son nom ? Enguerrand de Morlaix. D’où venait-il ? De Bretagne. Toute autre question restait sans réponse ou se trouvait retournée.

Tenir une conversation ne devait pas être chose aisée face à une personne aussi peu loquace sur elle-même et pourtant…

Encore fallait-il qu’il en ait l’envie. Bien peu de choses l’intéressaient et les gens n’en faisaient pas partie, sauf exception. Depuis son arrivée, il avait rencontré plusieurs personnes qu’il avait eu tôt fait de qualifier de catins, la Ponsardin en premier, bien trop prétentieuse à son goût et une certaine Orsini en second qui fut d’une vulgarité sans égale.

Non, Enguerrand n’avait pas cherché à les connaître, il les avait tout bonnement ignorées ou renvoyées dans leur fange lorsqu’elles s’adressaient à lui. Aucune de ces deux femmes ne savait tenir la place qui était sienne et cela l’insupportait.

Il avait alors rencontré la Reine, il s’était plié aux règles d’usage et s’était amusé à ses dépends. Il n’avait que peu de connaissance de la Cour mais s’il savait une chose c’est que les Reines et les favorites n’étaient pas souvent en très bons termes. Il joua sur son altercation avec la baronne pour se rapprocher de la Reine.

Ce fut facile, presque trop. Après quelques échanges, elle lui proposa d’aller voir le contremaitre du palais pour lui trouver un travail. On ne pouvait pas encore dire qu’il était dans les petits papiers de la Reine mais il avait déjà un pied dans le château.

Tel Janus, il avait montré un autre visage en présence de la souveraine. Pourquoi ? Une fois encore, lui seul le savait. Il avait pour lui cette bonne capacité à s’adapter aux différentes situations et s’il n’avait pas eu d’enseignement, il avait par contre reçu une certaine éducation. Mais pour le reste…C’était une autre affaire.

Une rencontre, une simple rencontre avait changé sa vie. Un homme qui avait su déceler chez lui un potentiel certain et senti qu’il n’était pas à sa place. Il l’avait suivi, il avait écouté son enseignement et appris tout ce qu’il y avait à savoir. Depuis ce jour, il était sans cesse sur les routes à appliquer tout cela avec soin…

Personne ne savait réellement ce qu’il faisait, pas même son frère, son jumeau, Richard, qu'il n'avait pas revu depuis des années. Si on lui posait la question, celui-ci lui en voulait de ne pas avoir suivi la voie toute tracée qu’ils avaient pour lui et d’avoir choisis une vie frivole et sans responsabilités.

Lorsque la Reine lui avait demandé s’il avait de la famille, il évoqua son frère, se gardant bien d’en dire davantage et surtout qu’ils étaient jumeaux. Il arrivât, dans certaines situations délicates, que leurs ressemblances l’aidassent à s’en sortir, se faisant passer pour lui et s’indignant du comportement de son « frère ».  S’il était une chose qui était sûre, c’est qu’il était plutôt bon comédien. Cela lui servirait sans doute sous peu, après son entretien avec le contremaitre, il avait croisé la Reine. Après quelques minutes de conversations, elle l’avait quitté en trouvant un prétexte pour ne pas répondre à sa question.

Suite à ce départ, la baronne qui n’en avait pas perdu une miette était venue lui parler, le trouvant soudainement intéressant. Il refusa de lui donner la moindre information et son « aide » quand elle lui fit comprendre qu’elle le protégerait s’il décidait de séduire la Reine, ce qui lui permettrait de l’évincer.

Non. Enguerrand était un solitaire et ne voulait l’aide de personne. Il ferait ce qu’il avait à faire et prendrait le temps qu’il faudrait mais il refusait que l’on se mêle de ses affaires. Elle était repartie en le « traitant » de rêveur, ce qui ne manqua pas de le faire sourire. Qu’elle le considère ainsi l’arrangeait.


avatar
Enguerrand de Morlaix

Messages : 10
Points : 18
Date d'inscription : 20/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RP Une arrivée remarquée

Message  Enguerrand de Morlaix le Dim 1 Mar - 22:43

Doucement, les choses se mettaient en place. Il avait su séduire une comtesse - rien que ça - et espérait ainsi avoir ses accès à Versailles. Il avait réussi à passer les grilles quelques semaines plus tôt mais sa rencontre avec la Ponsardin l'avait laissé dans un tel état qu'il n'avait plus su travailler et s'il ne travaillait pas, il n'avait pas besoin de ses accès...

Il fallait donc tout recommencer à zéro mais le jeune homme avait de la ressource, seulement, ce qu'il ignorait à ce moment-là, c'était que sa relation avec l'aînée des d'Averny serait si compliquée. Il s'avérait que la demoiselle en demandait beaucoup et s'il savait pertinemment qu'il lui plaisait, un autre homme était entré dans le tableau, plus rassurant pour elle...Le duc de Lorraine, Robert Starque, époux de la garce qui l'avait mis dans cet état et avait bien failli le faire embastiller.

Au fur et à mesure, et afin de ne pas s'emmêler les pinceaux quand on le questionnait, il avait fini par "se dévoiler" ou du moins dévoiler ce qu'il voulait faire croire. Il avait raconté qu'il était le fils de commerçants dans des produits de luxe et venait de Bretagne. Où était le vrai du faux ? Lui seul le savait. C'était en tous cas la version officielle.

Il était censé retrouver la jolie blonde à Versailles, l'escorter dans ses déplacements, mais rien n'était sûr. En ce qui la concernait, il n'avait aucune certitude, tout était si compliqué ! Jusque là, il n'avait jamais été confronté à de telles situations. Il avait déjà séduit des femmes mariées ou fiancées qui étaient délaissées, lassées ou peu intéressées par leurs époux mais jamais une femme qui voulait...Tout.

Il fallait l'avouer, il ignorait comment se comporter. Pour l'instant, il essayait de continuer mais c'était difficile, il lui faudrait sans doute trouver autre chose, quelqu'un d'autre pour assouvir ses envies de richesses faciles.


avatar
Enguerrand de Morlaix

Messages : 10
Points : 18
Date d'inscription : 20/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum