[RP] Correspondance ou lettre morte ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP] Correspondance ou lettre morte ?

Message  Charles Ponsardin-Vouzier le Lun 18 Mai - 20:19

Lentement, pas à pas, il essayait de refaire sa place dans la vie de Julia. Sincérité ou manipulation ? Jeux de maux et de séduction ? Vérité ou trahison ? Où était la réalité ? Seul lui, sans doute, le savait. Julia était son obsession. S'il avait su, quelques années durant, "l'oublier", la revoir n'avait fait que raviver ce qui, jadis, fut enfouit.

Il avait quitté une jeune ingénue dont il commençait à se lasser mais qu'il aurait cependant bien gardée davantage s'il n'y avait pas eu un impondérable...Il n'avait pas eu le choix, il lui avait fallu agir vite au risque de finir comme elle, dans la déchéance et la ruine, alors, il s'était pressé et avait séduit la première vicomtesse dont la dot méritait son intérêt.

Il était revenu et il l'avait revue, plus belle, plus forte, plus intéressante que jamais. Elle avait beau vouloir échapper à sa nature, à ce qu'elle était, lui, il savait. Elle était son autre, non pas une pâle copie mais son complément et cela, il ne l'avait compris que trop tard malheureusement. Ensemble, ils auraient pu faire de grandes choses, ils auraient pu aller très loin et là où elle avait échoué, ils auraient réussi. Quel gâchis.

Mais pourquoi se contenter de l'échec quand on peut recommencer et faire mieux...Ailleurs ? Qu'importe le lieu, un titre est un titre, l'or a la même odeur partout et ce Lord anglais pouvait être la personne qu'il fallait pour qu'enfin, tous leurs vœux s'accomplissent. Il y avait cependant quelques problèmes, deux en particulier. Le principal était que Julia n'avait plus la moindre confiance en lui et le rejetait mais cela ne lui déplaisait pas réellement, au contraire, il trouvait ce défi excitant. Le second était ce baron sans grande envergure ni intelligence qu'elle avait épousé, il n'y avait là rien d'insurmontable, un accident est si vite arrivé.

Lentement, pas à pas, il échafaudait des plans pour se rapprocher de Julia. Une plume, un vélin, un peu d'encre, quelques mots couchés sur cette surface immaculée. Il savait que la chose ne serait pas aisée mais il n'était pas du genre à se décourager.


Charles a écrit:Ma chère Julia,

J'ignore si vous prendrez seulement la peine de me lire mais il est tant de choses que j'aurai à vous dire et que vous ne souhaitez écouter. J'espère alors que peut-être votre curiosité sera assez forte et que vous les lirez.

Je comprends que vous m'en vouliez, réellement. A votre place, j'aurais sans doute été encore plus véhément. J'ai bien des défauts, je ne peux le nier mais je vous en prie, laissez-moi, un tant soit peu, m'expliquer.

Je vous ai fait des promesses que je n'ai pas su tenir et quand les choses se sont corsées, je n'ai fait que fuir. Je l'avoue. Vous n'en croirez peut-être rien mais c'est là mon plus grand regret. Si je pouvais retourner dans le passé et changer ces faits, je le ferais. Durant longtemps, tout cela m'a rongé. Ne croyez pas que j'ai pris cette décision de gaieté de cœur.

Nous ne sommes pas si différents, Julia. Oui, j'ai pris peur. Nous étions au bord de la ruine et j'ai saisi la première échappatoire que j'ai trouvée. N'auriez-vous pas fait de même ? Soyez sincère et réfléchissez...

Je n'aurais sans doute pas dû vous fermer la porte lorsque vous êtes revenue mais j'étais pris au dépourvu. Comment réagir alors que je venais de me marier avec une femme uniquement pour sa dot ? Comment lui expliquer votre présence auprès de moi ou ma fuite si je vous avais suivie comme nous nous l'étions dit ? Et surtout, comment expliquer cela à notre famille ?

Je sais que j'ai eu de la chance, une chance que l'on vous a refusée. Notre famille vous a rejetée pendant qu'elle me protégeait ou du moins, croyait le faire. Je n'ai aucune excuse à vous donner quant à ma réaction, à la façon, bien lâche, dont je vous ai abandonnée. J'en ai conscience et croyez bien que chaque jour cela me ronge. Me croyez-vous si insensible que cela ne me touche ?

Je sais que des excuses ne suffiront pas. Je sais que, probablement, vous ne me pardonnerez pas. J'aimerais juste que vous me laissiez une chance de me racheter. Si je ne peux effacer le passé, je peux à présent vous aider. Sachez quoi qu'il en soit que si votre mère venait à poursuivre cette folle idée de vous envoyer en procès et que je devais y être convoqué, je ne dirais que ce que je sais et ne ferais rien pour vous nuire.

J'espère qu'à défaut de savoir me pardonner, vous arriverez un jour à me parler sans animosité, ne serait-ce que quelques minutes. J'ai brisé votre confiance, j'ai brisé ce que nous avions. Je ne peux m'en prendre qu'à moi-même de cette situation. Je garde cependant un infime espoir qu'un jour, vous m'accorderez votre pardon.

Je tiens à vous, Julia. Plus que je ne saurais le dire.





avatar
Charles Ponsardin-Vouzier

Messages : 5
Points : 9
Date d'inscription : 06/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Correspondance ou lettre morte ?

Message  Julia Ponsardin de Nansac le Ven 29 Mai - 19:33

Julia écoutait distraitement Ella prendre ses leçons de clavecin avec son père. Elle était là sans être là. Son esprit vagabondait loin de la petite salle de musique. Il était en compagnie de Charles dans la campagne rémoise à parler de fuite, de mariage, d'avenir. Il errait ensuite du couvent à la magnifique demeure des jeunes mariés Ponsardin, prête à rencontrer une nouvelle désillusion, la plus grande de toutes.

Une fausse note d'Ella lui fit quitter le passé et un sourire d'encouragement remplaça sa mine triste. Elle sortit et les laissa travailler en paix, pour revenir à ses tourments. L'objet de ses tourments : Charles ! encore et toujours ! Enfin sa lettre plutôt. Elle l'avait reçue depuis des jours et s'était empressée de la reléguer au fond d'un tiroir. Elle n'avait aucunement l'intention de lui répondre et n'en croyait rien de toutes façons. Sa colère et sa déception avait fini par lui rendre la vue après que l'amour l'ait aveuglée. Pourtant ces deux autres sentiments ne sont-ils pas tout aussi aveuglants ?

Et puis ce qui devait finir par arriver arriva. Elle l'avait rencontrée par hasard alors qu'elle avait enfin accepté de sortir pour dîner avec Ella et Romain. Heureusement, il ne dit rien à la petite fille de l'ignoble vérité et le repas fut calme, bien que Julia était si mal à l'aise qu'elle n'y toucha pas.

Peut-être est-ce mieux qu'elle lui réponde finalement non ? Mais pour lui dire quoi ? Elle avait tiré un trait sur son passé et reprenait sa vie en main, que pourrait-elle bien lui raconter ? Ils n'avaient plus rien en commun, trop de temps, trop de choses s'étaient passées. Non c'est faux, ils avaient Ella en commun, même si jamais elle n'en saurait rien et que jamais il ne serait son père.

Elle reprit la lettre de Charles et s'installa à l'écart pour y répondre avant de la montrer à Romain, puis après une longue hésitation, elle chargea un messager de la porter à son destinataire.

Spoiler:




avatar
Julia Ponsardin de Nansac

Messages : 28
Points : 39
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Correspondance ou lettre morte ?

Message  Charles Ponsardin-Vouzier le Mer 3 Juin - 20:32

Un sourire s'étira sur ses lèvres lorsqu'un valet vint lui apporter un message en provenance de Fontainebleau. Ainsi donc sa tendre cousine avait prit le temps de prendre la plume pour lui répondre. Quels que soient ses sentiments à son égard ils étaient bel et bien là. Bons ou mauvais, qu'importe tant qu'il ne l'indifférait pas.

Son regard parcourut les lignes manuscrites sans laisser réellement transparaître de quelconques émotions. En avait-il seulement ? Sans doute, en cherchant bien...Rares étaient ceux qui pouvaient penser compter un tant soit peu pour lui, encore plus rares ceux pour lesquels c'était la réalité.

Il laissa là la lettre avec l'idée d'y répondre plus tard. Il était inutile de se montrer trop hâtif, il avait tout son temps. Cela faisait dix ans qu'ils ne s'étaient vus, ils n'étaient plus à quelques semaines près. Lorsqu'il estima le moment opportun, il prit plume et vélin pour rédiger sa réponse.


Charles a écrit:Ma chère Julia,

Vous me voyez grandement contrit de recevoir telle réponse de votre part. Si je n'avais pas la folie de croire que vous me pardonneriez en un claquement de doigts, j'osais espérer que vous ne me refermiez pas tant la porte.

Je comprends parfaitement votre réaction cependant même si je crains que vous ayez du mal à faire la part des choses, d'autant que vous êtes loin d'être au fait de toute l'histoire et de ce qu'il se passât lorsque vous fûtes enfermée mais poser sur le papier tout notre passé commun ou non me prendrait un temps que je n'ai pas et bien que j'aimerais pouvoir vous dévoiler tout ce qui fut, il est des choses qui, je pense, se doivent de rester cachées. Je crains que la vérité ne vous afflige bien plus encore, tout comme elle pourrait affliger Ella et ce n'est pas ce que je souhaite.

Je ne sais ce qu'il vous est arrivé exactement, votre mère m'a dit que vous étiez soignée mais à la façon dont vous en parlez, je dois avouer que je m'interroge. J'ai d'abord cru que c'était de la culpabilité que l'on tentait de reporter sur vous dont vous me parliez mais...Y aurait-il autre chose ? Si durant toutes ces années je suis resté à distance, sachez que j'ai suivi votre parcours et me suis tenu informé de ce qu'il vous arrivait même si les détails me sont inconnus et j'ai pensé que finalement, vous alliez bien, vous grimpiez peu à peu les échelons jusqu'à atteindre les sommets et si je me doutais grandement que votre mère n'était pas innocente à ce fait, croyez-bien que je ne me doutais pas des manigances qu'elle faisait.

Je réfléchis, pour Ella. Je suis assez partagé. Rassurez-vous, quelle que soit ma décision, je ne lui dirais rien et si un jour vous jugez qu'elle doit connaitre la vérité, vous seule ferez ce choix. J'avoue que j'aimerais la connaitre, il y a longtemps que j'y songe et aimerais que ce soit le cas mais sans doute, comme vous le dites vous-même, n'ai-je pas eu la force ou le courage de me battre pour elle et ai préféré ne pas faire de vagues auprès de notre famille et auprès de celle de ma femme qui ne comprenait déjà pas que je fasse une demande pour adopter une fille.

Vous, moi, chacun des membres de notre famille est coupable de bien des choses Julia mais s'il est une chose que je puis vous assurer, c'est que je ne compte pas faire de mal à cette enfant. Cela fait bien des années que je me refuse à faire des promesses, n'ayant pas su tenir les rares que j'ai pu faire et qui m'aient tenu à cœur, aussi n'en ferais-je pas dans le cas où ma volonté seule ne suffirait pas à faire en sorte que les choses soient telles que je l'espère.

Vous me reprochez, à juste titre sans doute, mon absence mais sachez que si vous veniez à avoir besoin de quelque chose, pour vous, pour Ella, vous pouvez me le demander. Cela est sans doute bien peu et vu l'opinion que vous avez de moi à présent j'imagine qu'à lire ces mots vous vous dites que ce sera sans doute à charge de revanche mais la seule chose que je puisse vouloir et espérer et que nous parvenions à nous entendre. A défaut de votre pardon, à défaut de votre amitié que j'ose espérer avoir eue un jour à défaut de l'amour que vous niez, j'aimerais que nous puissions au moins nous croiser sans que vous, vous soyez sur vos gardes et sans que moi, je me sente indésirable.

Je reste à Paris encore quelques jours, dans l’hôtel particulier de votre mère s'il vous prenait l'envie ou le besoin de me parler.

Prenez soin de vous et de votre famille.





avatar
Charles Ponsardin-Vouzier

Messages : 5
Points : 9
Date d'inscription : 06/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Correspondance ou lettre morte ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum