[RP-lieu] La Lanterne Rouge

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Elise. le Ven 11 Oct - 21:25

Spoiler:

La Capitale... Nous y étions enfin. Le voyage avait été plutôt calme bien que l'angoisse et la peur constante m'envahissaient. Je n'étais pas seule, Rubis, Angèle et Fauve m'avaient accompagnée malgré le danger. Elles avaient toujours été loyales envers Eddy, feu mon époux.
Oui Eddy était mort, me laissant désemparée. Il régnait en maitre sur l'univers des plaisirs comme il aimait l'appeler. Il avait toujours été respecté malgré ses nombreux ennemis. Les filles n'avaient jamais manqué de rien et moi...Comment survivre sans lui?
A peine venait-il de fermer les yeux pour la dernière fois de sa vie, que déjà les vautours s'étaient agglutinés autour de moi. Lambert ce freluquet s'était imposé en maître et avait décidé de reprendre le contrôle des maisons et des filles.
Il va s'en dire que je me suis battue becs et ongles pour récupérer mes biens. Heureusement qu'Eddy avait de l'instruction et avait pu se charger de la succession bien avant son décès, nous mettant Annabelle, notre fille, et moi à l'abri du besoin. Mon train de vie n'était bien sur plus le même cependant mais ça n'avait plus la moindre importance aujourd'hui. Eddy me manquait et si nous formions un couple atypique et libre, nous nous aimions sincèrement, je lui devais tant. Je serais morte de froid et de faim avec l'enfant que je portais s'il ne m'avait pas trouvée quand je n'avais pas encore 15 ans.
Je regardais par la fenêtre de la diligence, nous arrivons devant le vieil hôtel particulier délabré. Par le biais de connaissances, j'avais pu acquérir ce lieu pour une bouchée de pain après qu'un incendie ait détruit toute un étage des années plus tôt.

3 mois plus tard, octobre 1663 :

Ce soir, La Lanterne Rouge ouvrirait ses portes. Des semaines que les filles attendent d'être payées, elles se rendaient dans la rue pour subsister jusqu'à l'agression d'Angèle. Mais cette fois nous sommes prêtes. Nous étions quatre à notre arrivée, oh bien sur jamais je ne me suis prostituée et jamais je ne le ferais, aussi je n'avais que trois employées mais qui avaient toujours eu grand succès à Lyon. J'avais entre-temps recruté une petite blondinette pas encore usée par le métier et j'osais espérer que le bordel connaitrait la même réussite que ceux dirigés par mon époux. J'aurais pu faire autre-chose, changer de vie, mais depuis que j'avais été rejetée par mes parents, je ne connaissais guère d'autre milieu que celui-là. Et puis aujourd'hui âgée de 35 ans, il était trop tard pour changer.
Je vérifiais une nouvelle fois la décoration, la disposition des coussins ça et là. L'intérieur était chaleureux bien entendu, avec de larges tentures de velours rouge et des sofas dorés.
Un long escalier de bois conduisait aux nombreuses chambres qui possédaient tout le confort nécessaire.

J'étais à la fois surexcitée par cette ouverture et à la fois nostalgique. Eddy ne serait plus là, nous ne ferions pas la fête comme autrefois. J'étais entourée de filles et de musique et pourtant j'avais le coeur lourd. Mais mon sourire ne quitterait pas mon visage de la soirée.
Personne ne verrait à quel point j'étais triste et soucieuse. Soucieuse, oui. Lambert, que j'avais fuis jusque Paris, continuait à faire pression sur moi. Je le soupçonne de ne pas être étranger à l'agression d'Angèle. Et aujourd'hui il touchait une autre corde sensible... Anna.

Je l'avais toujours repoussée, et à mesure qu'elle grandissait, elle prenait les traits de son véritable père, ce monstre qui avait abusé de moi. J'avais détesté cet enfant dès l'instant où j'avais compris son existence en moi. Eddy lui l'avait aimée de suite. Elle était sa fille davantage que la mienne. Et pourtant en cette morne période, je m'étais surprise à m'inquiéter pour elle. J'avais reçu la visite d'un homme hier et au ton menaçant de sa voix quand il avait évoqué ma "bien jolie fille qui ferait la fortune de Lambert" et le fait qu'il me précise savoir où la trouver, j'avais pris peur. Pour le reprendre, un choix s'imposait à moi. Soit j'accepte d'épouser Lambert et par cette union lui céder mes biens, soit il "compenserait" en vendant au plus offrant la virginité d'Anna. Et ça je ne pouvais le tolérer. Jamais elle ne subirait l'humiliation que j'ai subi. Elle est brillante dans ses études, elle deviendra quelqu'un comme le voulait son père. Elle épouserait un gentil garçon et formerait une famille, mais jamais elle ne serait la catin de ce porc.

Et pourtant je savais qu'en acceptant ce mariage, je l'exposais néanmoins. Il y a très longtemps que j'ai perdu ma naïveté. J'étais anéantie et pourtant il me restait un espoir. Gregory, mon meilleur ami depuis une dizaine d'années. Je lui ai écrit, le suppliant de venir, le suppliant d'aller chercher Anna et de veiller sur elle. Pour le moment, elle était en sécurité dans le pensionnat des soeurs de la Charité, mais pour combien de temps? Chaque mercredi, elles se rendaient sur le marché de la ville pour vendre leurs produits, et si elle se faisait enlever?
Greg et moi avions été amants avant de devenir amis. Je savais que je pouvais compter sur lui comme lui sur moi, nous étions toujours là l'un pour l'autre. Nous n'avions pas à nous voir bien souvent pour s'assurer la présence de l'autre en cas d'urgence. Et là il y avait urgence...
avatar
Elise.

Messages : 60
Points : 64
Date d'inscription : 10/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Gregory Sandre le Sam 12 Oct - 10:10

    Appelons un chat un chat : C'est la merde ! Bon, fallait bien se douter que ça tarderait plus à arriver vu son âge, il était plus tout jeune l'Eddy, il devait approcher la cinquantaine, alors à un moment donné, c'était sûr, il allait clamser. Seulement le souci c'est que sans lui, Elise est une cible facile pour tous les petits malfrats qui rêvaient déjà de son vivant de prendre sa place.

    Voilà sept ans que j'ai repris cette vie que j'avais avant de revenir en France, avant que je ne rencontre ces gens qui ont un peu trop compté dans ma vie et que Mariana n'en fasse réellement partie intégrante. J'ai finit par couper les ponts avec tout le monde sauf Elle. Elise, c'est différent. Je me souviens encore de notre rencontre à l'auberge où, au bout de même pas cinq minutes, elle me draguait. Forcément ça a fini dans son pieu et ça a duré environ 3 semaines. Trois semaines à m'amuser avec une nana qui me prenait pas la tête, ce qui est assez rare pour mériter d'être souligner.

    Après ces trois semaines, elle était partie et alors que je pensais jouer un peu avec "Victoria", j'ai fini par me laisser prendre au piège. Elle n'était pas comme les autres, elle arrivait à me faire rire, elle était complètement folle, fougueuse et passionnée. Il n'y avait aucune demi-mesure et c'est ça qui me plaisait. Elle ne réfléchissait pas et fonçait. Nos petits jeux m'avaient mené sur une pente dangereuse et j'avais fini par l'aimer comme jamais je n'avais aimé. Mais voilà, tout n'est pas rose dans ce monde et il avait fallu que ma pire crainte se réalise. Si j'ai tenté tout de même de passer outre, si j'ai essayé de m'accrocher à Nous en faisant abstraction du reste, il y a eu la chose de trop que je n'ai pas supporté.

    Durant ces trois années, j'ai fait taire mes envies pour la faire passer avant tout, sans doute parce qu'elle m'importait bien plus que tout le reste, mais le cumul de tout cela m'était néanmoins dur à vivre et quand Carmen a débarquer, ça a été le coup de trop. J'avais accepté beaucoup, mais ça, non. Alors je suis parti, gardant pour seul contact de cette vie Elise.

    Ça faisait un petit moment qu'on ne s'était pas vus mais on gardait toujours le contact. Alors quand j'ai reçu son message pour m'expliquer ce qu'il se passait, je me suis dépêcher de finir ce que j'avais à faire pour remonter au pensionnat où se trouvait Anna. Je m'y pointe donc et me retrouve devant une grande porte. C'est pire qu'une prison ce truc ! Je m'approche et interpelle la première personne que je croise :


    Bonjour, je suis Gregory Franche, un ami d'Elise, la mère d'Annabelle. Elle m'a demandé de venir la chercher. Je peux la voir ?

    Ben oui, Mardel ça marchait y a dix ans, depuis je me suis fait un peu repérer et j'ai du changer de nom, encore. Il n'y avait que deux personnes qui connaissaient mon vrai nom et savaient pourquoi je ne le donnais pas. J'attends donc devant la porte en espérant qu'on m'ouvre rapidement.


avatar
Gregory Sandre

Messages : 169
Points : 183
Date d'inscription : 05/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Anna le Sam 12 Oct - 12:53

J'étais retournée au pensionnat sitôt les funérailles de mon père terminées. J'avais le coeur gros, nous étions si proches lui et moi, je n'arrivais pas à voir plus loin que l'heure à venir, comment serait ma vie sans lui?
Souvent je nous imaginais le jour de mon mariage, lui me conduisant à l'autel, tout fier et moi heureuse pour le plus beau jour de ma vie, d'être là à ses côtés.
Mais la vie me l'avait arrachée trop vite, je n'étais pas prête. Comment aurais-je pu l'être? Il était tout pour moi comme j'étais tout pour lui. J'avais alors perdu une partie de ma vie, j'étais sortie de l'enfance pour de bon cette fois.
J'avais toujours ma mère, heureusement mais nous n'avions jamais été proches et je n'ai jamais vraiment su pourquoi. J'avais appris que celui qui m'avait élevée depuis ma naissance n'était pas réellement mon père, du moins pas de sang mais de coeur. Quand j'ai posé la question de savoir de qui il s'agissait j'avais pris la plus grosse gifle de ma vie et ma mère s'était encore une fois enfuie en larmes.

Mais je voulais savoir d'où je venais. Mon père me manquait atrocement, un peu plus chaque jour. J'attendais des lettres et des visites qui ne viendraient jamais plus. Il était irremplaçable mais j'avais besoin de savoir qui j'étais en dehors de la petite Anna d'Eddy.

J'étais soulagée d'être retournée en cours, j'aime beaucoup étudier et maintenant je m'occupe de l'enseignement des plus jeunes et j'adore ça. Et surtout cela me permettait d'échapper à ma mère et à ses rejets permanents. Elle pleurait beaucoup, je sais qu'elle l'aimait elle aussi malgré leurs vies étranges. Mais j'avais cessé de vouloir me faire aimer d'elle, j'avais compris il y a bien longtemps que ce jour n'arriverait jamais et il me fallait avancer sans cela. Pourtant en sa présence, je ne pouvais réprimer l'espoir qui m'envahissait.

Je m'occupais de l'étude des deuxièmes années avec soeur Bernadette quand on me fit appeler. On m'escorta jusqu'à la cour des visiteurs. J'étais bien surprise de recevoir une visite, jamais personne ne venait me voir.
La surprise fut plus grande encore en apercevant la haute silhouette qui me tournait le dos, l'espace d'une seconde j'ai cru voir mon père. Bien sur je savais cela impossible mais la déception se lut sur mon visage avant qu'un sourire ne s'y dessine quand l'homme me fit face.

Je ne l'avais pas vu depuis quelques années et pourtant je reconnus "Monsieur Amant". J'avais toujours aimé Gregory, contrairement aux amants de passage de ma mère, lui était resté dans notre vie même si je n'avais guère de ses nouvelles, jamais je n'avais oublié la gentillesse de cet homme à mon égard. Comme autrefois, quand j'étais enfant, je l'accueillis à bras ouvert, le serrant contre moi sans même réfléchir, empreinte d'une tendre émotion.

Je relâchais l'étreinte en rougissant au petit éclaircissement de voix de la mère supérieure derrière moi. Si je m'étais attendue à le voir, ici...


Mais que... que fais-tu.. que faites-vous ici?

Je m'étais reprise, j'avais grandi et ne l'avais pas vu depuis un moment, sans doute le vouvoiement était de rigueur. La question pouvait paraître impolie mais en aucun cas; j'étais réellement contente de le revoir, aussi ravie que surprise.
avatar
Anna

Messages : 44
Points : 52
Date d'inscription : 12/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Gregory Sandre le Sam 12 Oct - 20:22

    Me voilà à attendre devant la porte que la nonne aille me chercher la petite. Ça faisait un bout de temps que je ne l'avais pas vu et il faut avouer que la surprise était de taille quand la porte s'est enfin ouverte et que je l'ai vue. La gamine d'hier avait laissé sa place à une jolie jeune fille. J'ai été d'autant plus surpris quand elle est venue m'enlacer. Un léger sourire vient se poser sur mes lèvres lorsqu'elle se recule et me demande ce que je fais là. Je regarde la mère supérieure et lui dit tout simplement :

    Ta mère veut te voir, après ce qu'il s'est passé, il semble nécessaire de vous rapprocher.

    Je me rapproche de la petite et la prends dans mes bras.

    Tu m'as manqué Anna.

    Avant de dire plus bas pour que personne d'autre qu'elle n'entende :

    Je t'expliquerais en route, prends tes affaires en vitesse, il faut partir le plus vite possible.

    Je relâche mon étreinte et sourit à la mère supérieure comme si de rien n'était.

    Désolé de débarquer comme ça et de ne pas vous avoir prévenue avant mais j'imagine que vous savez quel malheur vient de les frapper et...Elise a besoin de sa fille.

    Je reste à la porte et guette les alentours en attendant que la petite revienne avec ses affaires. Elle n'a qu'un sac, ça m'arrange bien puisque je suis à cheval. Je l'emmène jusqu'à ma monture et la fait grimper devant avant d'y prendre place. Nous voici enfin en route pour Paris, en espérant qu'on ne fasse pas de mauvaise rencontre. Je suis resté silencieux une bonne partie du chemin, ce n'est que quand elle a tenté de me questionner que je lui ai dit, vaguement, de quoi il retournait.


avatar
Gregory Sandre

Messages : 169
Points : 183
Date d'inscription : 05/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Anna le Sam 12 Oct - 22:09

Ma mère veut me voir? Il plaisante là n'est-ce pas? Elle ne veut jamais me voir, elle a imposé que je retourne au pensionnat le lendemain même des obsèques alors pourquoi aujourd'hui ? Et surtout pourquoi envoyer Greg? Je ne comprenais plus rien, pourtant je m'exécutais après avoir reçu l'autorisation de la mère supérieure qui regardait avec scepticisme et méfiance le grand brun.

Sans doute que ma mère l'avait prévenue sinon jamais elle ne m'aurait laissée partir avec un étranger qu'elle n'avait jamais rencontré.
J'avais sourit quand Greg me prit dans ses bras, alors comme ça je lui avais manqué. Je n'étais donc pas qu'une gamine de passage dans sa vie, il ne m'avait pas oublié. Je n'avais pas oublié non plus notre première rencontre, notre discussion sur les diverses confitures de Nicole, ou notre voyage en Espagne. Je me souvenais des cours sur le bateau, de ma mère qui ne savait absolument pas prononcer le moindre mot correctement et le fait qu'elle eut été malade tout le long de la traversée.

Je lui avais murmuré à l'oreille :
Vous...Toi aussi tu m'as manquée.

Il chuchota à son tour à mon oreille, je n'étais pas sure d'avoir saisi, le ton de sa voix bien que faiblarde, semblait empreinte d'inquiétude ou du moins d'une sorte d'empressement. Que se passait-il? Seigneur, était-il arrivé malheur à ma mère?

Au regard qu'il lançait à la mère supérieure, je n'avais pas vraiment à m'inquiéter et pourtant je l'étais. Que cachait-il? Je pris sur moi d'afficher également un visage le plus neutre possible puis filais avec hâte jusqu'à ma cellule pour ramasser mes affaires et le rejoindre.

Je ne possédais pas grand-chose, je n'avais même pas pris le temps d'enfiler une robe de sortie, gardant celle du couvent, n'ôtant que le long tablier blanc et le bonnet de la même couleur qui libérait alors mes longs cheveux blonds. Je saluais les camarades que je croisais dans les couloirs puis la mère supérieure avec le respect qui lui était dû avant de me hisser tant bien que mal sur le cheval. Heureusement que Gregory était derrière, je ne montais jamais et je n'étais guère rassurée.

Que se passe t-il Greg? Maman va bien? Où est-elle? Pourquoi ce n'est pas elle qui est venue? Elle n'est pas malade rassure-moi? Que se passe t-il je ne comprends pas...

Autant parler au cheval qui par son souffle bruyant avait davantage de conversation que l'homme derrière moi. Je tentais de calmer la panique mêlée d'agacement dans ma voix insistante, mais le fait qu'il ne dise rien ne faisait que l'amplifier. Je le menaçais de sauter s'il ne répondait pas, et malgré ma peur et la vitesse du galop, je ne me serais pas dégonflée, même si je devais avouer que j'espérais une réponse avant.

Quand il daigna enfin ouvrir la bouche, il me baragouina un truc incompréhensible. De ce que je compris, ma mère allait relativement bien mais qu'un homme voulait s'en prendre à moi pour l'atteindre et qu'elle avait envoyé Greg pour veiller sur moi.


Mais il me veut quoi cet homme? Et que veut-il à ma mère?

Nous n'étions plus très loin de Paris, le pensionnat s'approchait plus de la capitale que de Lyon où nous vivions avant. Il me fallait voir ma mère le plus vite possible, même si la connaissant je ne devais pas m'attendre à plus d'explications.
Enfin après des heures interminables la monture s'arrêta devant une épaisse porte en fer avec un écriteau suspendu au nom de La Lanterne Rouge. Greg m'attrapa pour descendre et je me tenais comme collée à lui. Je n'avais jamais été à l'aise dans ce genre de lieu, mon père avait toujours voulu me tenir à l'écart et ma mère avait respecté cette volonté après sa mort. Si j'étais là c'est que l'heure était grave.
avatar
Anna

Messages : 44
Points : 52
Date d'inscription : 12/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Elise. le Sam 12 Oct - 23:25

Il y avait encore du temps avant l'arrivée des premiers clients. Les filles continuaient de se préparer dans leurs chambres en dehors de Valentine qui fumait dans le grand salon. La porte s'ouvrit alors sur un homme, un très bel homme, une chance qu'elle soit seule, le moment sera plus agréable pour elle si le client est à son goût.

Elle se leva négligemment et avança vers lui dans une démarche sensuelle et un sourire aguicheur aux lèvres. La Lanterne Rouge est en théorie fermée à cette heure mais si le portier l'a laissé entrer c'est que madame Elise est au courant et qu'elle a donné l'autorisation.

Val se colla à lui, glissant la main sur son torse sans se départir de son sourire et d'une voix chaude se présenta à lui.


Tu as besoin de compagnie chéri ? Valentine va très très bien s'occuper de toi...

Elle s'arrêta net en apercevant la gamine derrière lui. Gamine qui ne devait guère être plus jeune qu'elle mais vu l'attitude de pucelle, elle ne semblait pas bien évoluée. Valentine la toisait un moment la dévisageant avant de la regarder de la tête aux pieds. Si elle croit qu'Elise va la recruter elle se fout le doigt dans l'oeil celle-là, on dirait une grenouille de bénitier dans son horrible robe grise informe.

Tu veux quoi toi ? Tu t'es trompée d'endroit gamine, les curetons sont au bout de la rue et si tu viens pour proposer tes services tu perds ton temps.

Valentine riait devant la nigaude quand une voix se fit entendre derrière elle.



Greeeeeg ! Mon Lapin !

Je courais dans ses bras, glissant les cuisses autour de sa taille pour l'enlacer et déposer un baiser sur ses lèvres. C'était toujours un pur plaisir que de le revoir et les retrouvailles étaient toujours trop rares à mon goût. Je restais un moment ainsi avant de congédier brutalement Valentine.

Laisse-nous toi veux-tu !

Je resserrais Greg contre moi avant de fondre en larmes de fatigue, d'inquiétude et de tristesse. Je ne me laissais jamais aller en public, mais je savais que devant Greg je pouvais baisser les armes un temps. Les filles ne voyaient pas le moindre signe de faiblesse, je ne devais pas montrer ma vulnérabilité même si Rubis, Angèle et Fauve connaissaient la période sombre que je traversais actuellement. D'une certaine manière elles aussi était en deuil d'Eddy et subissaient les pressions de Lambert. La petite dernière, Valentine, n'était pas totalement incluse dans notre petit groupe, je préférais me méfier tant qu'elle n'avait pas fait ses preuves au niveau de sa loyauté.

J'octroyais un regard à Anna, la ressemblance avec son père restait douloureuse vingt ans plus tard mais je ne pouvais nier qu'elle devenait vraiment jolie et que contrairement à ce que je pouvais dire, je ne lui souhaitais aucun mal. Eddy ne l'aurait pas voulu, il s'est toujours battu pour elle et je lui dois de prendre la relève. Et puis après tout, elle est tout de même un peu ma fille aussi.

La première question s'adressait aux deux mais je regardais surtout Greg.  


Ca s'est bien passé le voyage ? Pas de problème ? Merci d'être venu m'aider, je suis désolée j'imagine que tu avais des choses à faire mais je ne savais plus comment m'en sortir et je n'ai vraiment confiance qu'en toi. Je suis paumée mon Lapin.

Il allait être l'heure pour les filles de descendre, aussi je fis signe à Greg et Anna de me suivre dans mes appartements. Je leur avais préparé à chacun une chambre, toutes n'étaient pas occupées bien entendu. Eddy aurait compris que je n'avais pas le choix que de garder Annabelle au lupanar pour l'instant, mais sa chambre et celle de Greg était proche de la mienne mais éloignée de celles des filles. J'espérais du moins qu'elle n'entende pas les allées et venues des clients et des bruits qui s'en échappaient parfois.

Ce n'est pas le grand luxe mais il y a certaines commodités.

Nous étions dans la pièce qui me sert de bureau pourrait-on dire et je les invitais à s'asseoir. D'habitude j'aurais fait sortir Anna mais sans doute valait-il mieux qu'elle ait un minimum d'informations. J'en dirais davantage quand je serais seule avec Greg, pour le moment je leur en dirais le moins possible, il fallait veiller à tenir Annabelle éloignée le plus possible de ce milieu qui n'était pas pour elle.
avatar
Elise.

Messages : 60
Points : 64
Date d'inscription : 10/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Gregory Sandre le Dim 13 Oct - 1:39

    A peine arrivé que je me fais déjà harponner par une des filles d'Elise. La voilà qui laisse ses mains traîner sur moi, ben toi ma jolie si tu crois que je vais te payer tu rêves. Les sourires, les œillades, elles sont mignonnes les filles dans ce genre de maisons, elles savent y faire, mais là j'ai autre chose à penser.

    Désolé mademoiselle, mais vous n'êtes pas mon style, je préfère les rousses, et pas n'importe lesquelles.

    Comment te dire de façon polie mais ferme d'aller te faire voir. J'ai vraiment pas la tête à ça là tout de suite. Un sourire se dessine sur mes lèvres quand la rousse en question débarque et me saute dessus. Je la rattrape et réponds à son baiser. C'est toujours un plaisir de la retrouver, pour un peu j'en oublierais presque pourquoi je suis là. Bon, le plaisir des retrouvailles a été de courte durée, voilà qu'Elise se serre contre moi mais...pour pleurer...Ce qui est bien moins agréable que les raisons pour lesquelles elle se colle à moi d'habitude !

    Je n'ai plus qu'à attendre que les chutes du Niagara s'arrêtent. Elle relève les yeux vers moi et me pose des questions.


    Ça s'est bien passé, mais je crois que ta fille a pas mal de questions...

    On peut pas dire que j'ai été très causant sur la route, en même temps, comment t'expliques une histoire pareille à une gamine d'à peine vingt ans qu'il voit, en plus, encore comme l'enfant que j'ai rencontrée dix ans plus tôt. Je suis Elise jusque dans son bureau et fais signe à Annabelle de nous suivre. Elle nous explique enfin de quoi il retourne plus exactement, enfin...Elle dit vaguement ce qu'il en est tant qu'Annabelle est toujours là, elle m'explique vraiment que quand la gosse est sortie.

    Et bien je n'avais pas prévu ça mais on dirait que je vais rester quelques temps sur Paris.

    Tout en disant ça, je passe doucement ma main sur la joue d'Elise comme pour la rassurer, qu'il ne va rien lui arriver. C'est tout ce que je peux espérer. Elle a des hommes avec elle mais je ne serais pas tranquille vu ce qu'il se passe si je repartais maintenant.


avatar
Gregory Sandre

Messages : 169
Points : 183
Date d'inscription : 05/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Elise. le Dim 13 Oct - 14:57

J'avais vaguement expliqué à Greg et Anna mes problèmes . Je leur racontais que j'avais décliné la demande en mariage d'un homme et que ce monsieur se montrait insistant, qu'il avait déjà tenté de me déposséder d'une partie de mon héritage et que beaucoup de nos filles à Eddy et à moi n'avaient guère eu d'autres choix que de le suivre, puisque les offres faites étaient plus alléchantes.
Ce point n'était pas tout à fait exact. La réalité était bien plus sombre et les filles ne bénéficieront plus de la protection presque paternelle d'Eddy. Elles n'avaient pas eu le choix, tant les pressions étaient importantes, et malgré que je me sois battue pour elles et que je m'oppose à Lambert, il avait gagné. Du moins en partie !

Une petite poignée de gens restait fidèle à Eddy et assurée la protection du Bordel' O, la maison principale pourrait-on dire. J'avais dû revendre les autres mais celle-là plutôt mourir ! J'y avais rencontré Eddy et tous nos meilleurs souvenirs y étaient, nous nous y sommes même mariés, alors nan jamais ce porc n'aurait le Bordel' O ! Mais il n'en démordait pas, et il faisait pression encore et encore. De toutes les maisons d'Eddy, elle était la plus fructueuse, mais j'avais bien l'intention de ne pas laisser à ce chien galeux, la moindre petite miette !

J'avais dû fuir Lyon, chaque jour les pressions s'amplifiaient et mettaient les filles en danger. J'avais bien l'intention de me refaire une santé, survivre au départ d'Eddy malgré la difficulté, et une fois fait, rendre à Lambert la monnaie de sa pièce, que je doive le saigner moi-même ou non !

Blandine se chargeait du Bordel' O, nombreuses filles étaient parties, d'elles-mêmes ou non, les autres tenaient bon, soutenues par des amis loyaux. J'aurais voulu que Blandine me suive à Paris, c'est elle qui m'a secourue quand pour la énième fois j'avais tenté d'en finir quand je n'avais que 15 ans à peine. C'est grâce à elle que j'ai connu Eddy et qu'à la mort de sa première femme, nous nous étions mariés, toujours avec Blandine à nos côtés. J'étais inquiète pour elle, elle avait beau être la femme la plus forte que je connaisse, elle prenait de l'âge elle aussi et face à Lambert elle risquait chaque jour sa vie. Mais pour son ami de toujours, elle tiendrait jusqu'au bout et je savais que je pouvais lui faire une confiance aveugle. Elle était d'ailleurs la seule avec Greg.

J'avais envoyé Anna dans sa chambre pour qu'elle puisse se rafraichir et se reposer après ce long voyage, mais je voulais surtout être seule avec mon lapin. Le temps passe, cependant il était toujours le même, je le trouvais davantage séduisant même si je n'avais pas du tout la tête à tout ça en ce moment, je ne pensais qu'à mon mari qui me manquait terriblement.


Je comprendrais si on t'attend ailleurs... en fait non je ne comprendrais pas parce-que j'ai vraiment trop besoin de toi mon Lapin.

Je me blottissais contre lui alors qu'il essayait de me rassurer.

J'ai bien pensé lui dire oui pour le mariage en m'assurant qu'il n'hériterait pas du Bordel'O au profit de Blandine ou d'Anna, mais je sais qu'ils ont vu Anna, ils ont allés là-bas, sur le marché où elle travaille le mercredi. Tu sais combien elle rapporterait s'il la revendait?! Je ne veux pas qu'elle finisse comme les autres filles. Eddy a toujours tout fait pour la préserver de ce milieu et je dois avouer que je ne veux pas de ça pour elle non plus.

Je profitais que nous soyons seuls pour lui poser la question qui me turlupinait.

Je sais que tu ne veux pas d'attaches, ni d'enfants ni rien de tout ça, mais tu veux bien me promettre de t'occuper d'elle si jamais il m'arrivait quelque-chose? Elle est grande maintenant, je lui trouverais un mari, enfin elle le choisira sans doute, ou elle deviendra bonne soeur comme elle veut, mais en attendant, tu veilleras sur elle mon Lapin? Je n'ai confiance qu'en toi et je sais qu'Anna t'aime beaucoup, je ne te le demanderais pas sinon.
avatar
Elise.

Messages : 60
Points : 64
Date d'inscription : 10/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Gregory Sandre le Dim 13 Oct - 21:29

    Anna a filé, nous voilà seuls avec Elise et la voir ainsi me perturbe. Qu'elle ne croit pas que je suis dupe, j'ai bien compris qu'elle n'avait pas tout dit et sans doute qu'Anna n'avait pas besoin d'entendre tout ça. Je la serre contre moi tout en passant doucement ma main dans ses cheveux alors qu'elle commence à parler.

    On ne m'attend nulle part et bien sûr que je vais rester, je vais te laisser vu ce qu'il se passe. Je m'occuperais d'Anna, t'en fais pas. C'est plus une enfant, elle fera bientôt sa vie mais dans tous les cas je veillerais à ce qu'il ne lui arrive rien, ne t'inquiètes pas pour ça.

    Je me recule légèrement et passe ma main sous son menton pour relever son visage vers moi.

    Tu n'as pas tout dit n'est-ce pas ? J'ai l'impression que tu as tourné ton récit de façon à ne pas effrayer Anna mais il y a autre chose. Je ne suis pas dupe. Libre à toi de m'en parler ou pas, mais si je dois m'occuper d'elle, j'aimerais avoir un minimum d'éléments pour assurer sa sécurité.

    Je la scrute du regard pour tenter d'y trouver une réponse. Je suis sûr qu'elle ne m'a pas tout dit, ses propos étaient trop superficiels et je la connais assez pour savoir quand elle me cache des choses. Je vais sûrement pas me tirer maintenant alors qu'elle a besoin de moi. C'est bien la seule personne qui m'importe vraiment et qui peut tout me demander. Elle m'a assez prouvé qu'elle serait là pour moi et je me dois de lui rendre la pareille. C'est assez surprenant quand on sait comment a commencé notre relation, elle ne devait être qu'une femme parmi tant d'autre qui traversait furtivement ma vie et finalement, elle est devenue une des rares qui personnes qui m'importent.


avatar
Gregory Sandre

Messages : 169
Points : 183
Date d'inscription : 05/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Elise. le Lun 14 Oct - 12:31

J'étais rassurée en l'entendant affirmer qu'il veillerait sur Anna s'il m'arrivait malheur. Ce point réglé, nous pouvions passer à la suite. Il me connaissait vraiment très bien et savait quand je ne disais pas tout.
Je m'écartais quelque-peu de lui afin de reprendre une certaine contenance et une sorte de détachement comme si je parlais d'une autre personne. Avouer mes faiblesses n'étaient pas chose aisée pour l'Elise exubérante que je suis habituellement. Et surtout il ne le fallait pas, j'avais déjà assez de vautours qui souhaitaient se repaître de ma carcasse sans en plus leur faciliter la tâche.

Greg c'était différent, il était l'un des rares à connaître mes secrets, à savoir pour Anna, je ne pouvais pas lui cacher mes actuels tourments.

Tu as raison je n'ai pas tout dit. J'oubliais que tu me connaissais si bien... La version officielle, du moins pour Annabelle, c'est que son père est mort subitement comme ça arrive parfois. Mais la vérité c'est qu'on l'y a aidé. Bien sur je ne sais pas lequel de ces chiens, peut-être Lambert mais je n'en sais rien. Je sais juste qu'il s'en est pris aux filles avec sa petite bande, et qu'il a magouillé pour me faire vendre une partie de mes biens. Il ne me reste qu'une maison, la principale, et il la veut, il fera tout pour l'avoir.
Nous avons quitté Lyon avec les filles qui refusaient de travailler pour lui, mais même ici on n'est pas en sécurité. Angèle a été agressée dans la rue derrière et un de ses hommes est venu me "prévenir gentiment" que je ne devais pas rester là, que je ferais mieux d'épouser son patron et continuer à me faire entretenir au lieu de reprendre une affaire aussi "risquée". Et que Lambert rembourserait le manque à gagner avec Anna, qu'elle a tout pour plaire aux clients et qu'il peut en tirer une petite fortune ... le reste je te l'épargne c'est humiliant, même pour moi.


J'en frissonnais en repensant à tout ça.

Je ne sais plus quoi faire. J'envisage vraiment de l'épouser, je pourrais mieux agir sans doute, mais j'en suis écoeurée et ce serait trahir Eddy. Mais je ne veux pas qu'ils touchent à Anna, je ne sais que trop ce qu'est être forcée.
Je suis terrifiée à l'idée qu'elle sache qui est son vrai père et qu'elle cherche à le revoir. Elle sait pour Eddy et elle pose des questions. Si ce Lambert et sa bande l'apprennent, ils peuvent me tenir comme ça, et pire, ils peuvent aller le trouver lui et je n'en veux pas dans la vie d'Anna et encore moins dans la mienne.

Tu comprends pourquoi j'ai besoin de toi? Je ne sais plus quoi faire avec tout ça. Eddy se chargeait de tout, il avait les réponses à tout et je suis perdue maintenant, sans lui. Je ne sais pas ce que je vais devenir mon Lapin.


Et c'était reparti pour la fontaine, jusqu'à ce que l'on frappe à la porte. On essuie rapidement ses yeux, on sourit et hop on va voir.

Sans doute un client voulant me voir, les plus "importants" veulent prendre un verre avec la patronne en général, alors hauts les coeurs. Tu m'accompagnes en bas ?
avatar
Elise.

Messages : 60
Points : 64
Date d'inscription : 10/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  François le Mar 15 Oct - 21:26

Dudule un homme âgé de moins de 80 piges , marié a une enquiquineuse elle avait belle la Gertrude et souple mais maintenant elle fumait et pas le cigare non non ! elle picolait et râlait du matin au soir ,et jalouse je vous raconte pas , elle veut qu 'il fasse régime satané bonne femme .
Ils ont un chien  ,son nom porte le nom du coin ou ils l 'ont trouvé ''poubelle ' brave bête il comprends quand son maître a envie de se barrer loin de Gertrude et demande à sortir ,et ce soir ils sont devant une maison avec une lanterne ben rouge .Dudule jette un oeil par la lucarne OH !vingt dious le dudule a failli en perdre ses dents ,ça y est il est requinqué , des yeux ronds comme des billes , il s 'essuie sa moustache et pousse la porte il se sent plus en voyant les donzelles
avatar
François

Messages : 10
Points : 12
Date d'inscription : 13/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Gregory Sandre le Mer 16 Oct - 22:02

    Ça y est, j'ai enfin la véritable version de toute cette histoire. Alors comme ça Eddy a été "aidé" à mourir, voilà qui ne me surprend pas vraiment. C'est pas un milieu où il fait bon vivre, qu'on soit en haut ou en bas de l'échelle, on risque gros. J'écoute sa tirade sans l'interrompre, de toutes façons, j'ai pas grand chose à dire sur le sujet et je ne peux qu'hocher la tête pour dire que je comprends le truc.

    J'écoute ce qu'elle me dit et commence à y voir plus clair mais ce n'est pas vraiment rassurant. Elle risque de se faire tomber dessus à tout moment et on pourrait utiliser Anna pour l'atteindre. Elle me parle de l'idée d'épouser le petit mafieux qui lui fait du chantage, je l'imagine mal faire ça et je doute au fond qu'elle le fasse vraiment.


    Qui le sait pour le père d'Anna à part nous deux ? S'il n'y a personne, ils ne sont pas prêts de le savoir. Et si Anna pose des questions, je peux lui en toucher deux mots. J'ai pas besoin de connaitre son identité pour me faire une idée du gars.

    On frappe à la porte, elle essuie ses larmes et me demande si je l'accompagne.

    Je te suis.

    Aussitôt dit, aussitôt fait. Qui est donc là ? Un client, déjà ? Après tout, il n'y a pas d'heure pour...Ce genre de petits plaisirs !


avatar
Gregory Sandre

Messages : 169
Points : 183
Date d'inscription : 05/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Elise. le Mer 16 Oct - 23:29

Les quatre filles étaient descendues et assises sur les différents sofas pour discuter avant l'arrivée des premiers clients. Chacune allait de ses conseils et de ses astuces pour rendre le travail moins pénible.
Les portes s'ouvrent "enfin" sur quelques hommes, des verres, des rires, des caresses et autres minauderies habituelles, chaque jour le même quotidien, les mêmes conversations, les mêmes sourires de circonstances.

Un moment plus tard, un vieillard fit son entrée et l'inlassable rengaine se poursuit. Fauve était redescendue et avait raccompagné son dernier amant. Elle s'approchait donc du suivant avec une démarche sensuelle et un grand sourire. Elle salua le vieil homme et se présenta à lui d'une voix chaude.


Bonsoir mon tout beau, ça te ferait plaisir de passer du bon temps avec moi ?

Elle lui fit un clin d'oeil alors que ses mains commençaient déjà à glisser sur lui.



J'affichais un visage impassible en descendant avec Greg.

Viens on va prendre un verre, on va quand même fêter nos retrouvailles.

Je lui souris en le dirigeant vers le comptoir où je nous servis du calva, le meilleur que je possédais, réservé aux amis proches. Scrutant la salle du regard, j'avisais les filles occupées par leurs clients, suivant les allées et venues des uns et des autres. C'était l'ouverture de La Lanterne Rouge, le grand soir, et nous espérions rencontrer le succès. J'en avais besoin après tout cela, je n'aurais pas supporter un échec.

Angèle vint me chuchoter qu'Alfred était là. Alfred était un client régulier de la courte période où les filles travaillaient en extérieur, il l'avait secourue lors de son agression et nous avions échangé quelques mots agréables. Il souhaitait me saluer avant de monter dans la chambre.

Excuse-moi un instant, je dois saluer quelqu'un, j'arrive.

Je souris à Greg avant d'aller voir Alfred. Quelques banalités plus tard et d'autres salutations ça et là, je retrouvais mon ami, m'asseyant sur ses genoux comme à chaque fois pour trinquer avec lui.

A la nôtre et à La Lanterne.

Mon verre cogna au sien avant que le brusque liquide ne vienne titiller doucement mon gosier.


Et toi alors mon Lapin, que racontes-tu depuis la dernière fois? Tout va comme tu veux ?
avatar
Elise.

Messages : 60
Points : 64
Date d'inscription : 10/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  François le Jeu 17 Oct - 16:35

Dudule n 'en croyait pas ses mirettes une nana belle comme un sou neuf arrive vers lui elle a du répondant des bouées poumons comme il aime il mit vite le chien "poubelle ' dehors et là ohhhhhhh Dudule avait le popol un souci qui grimpait
Bien le bonjour ma beauté si tu me touches , j'eréonds plus de rien , mais si on buvait un petit verre , histoire de me retirer ce goût d 'ail la Gertrude elle en met dans tout les plats des fois que je veuille embrasser une beauté comme toi Duldule ne la lâchait pas des yeux faudrait qu 'elle disparaisse ,et pis le 'souci " ne va pas rester longtemps en forme quoi que !

La boutique était plaisante ,des hommes sortaient , certains cachaient leur visages ben tiens s'ils sont mariés , faut pas que madame sache ,tout comme Gertrude si elle apprenait ça chaufferait ,et le chien y parle pas encore une bonne chose , bon revenons a cette beauté ,je sens qu 'elle est amoureuse là
avatar
François

Messages : 10
Points : 12
Date d'inscription : 13/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Gregory Sandre le Jeu 17 Oct - 20:55

    Nous voilà redescendus. Les clients commencent à arriver. Je vais me poser au comptoir et regarde autour de moi. Si Elise n'avait pas été aussi soucieuse et que toute cette histoire ne m'avait pas tourmenté, je dois avouer que l'endroit m'aurait bien plu et les filles aussi, surtout la blonde. Je bois mon verre tranquillement et regarde une des filles aller vers un client assez...âgé...Il doit plus être fort vigoureux à son age grand père. Il a plus l'age d'être dans la tombe que dans un bordel, il va crever dans les bras de la fille comme il est parti là.

    Elise revient bientôt vers moi. Je souris légèrement lorsqu'elle prend place sur mes genoux et instinctivement, je passe mon bras autour de sa taille. Je trinque avec elle puis vide mon verre. J'ai pas grand chose à raconter, enfin, j'ai surtout pas envie de rentrer dans les détails en ce qui concerne mon travail et comme ma vie ne se résume quasiment qu'à ça, les conversations ne vont pas loin.


    Oh ben moi, la routine. J'ai pas grand à te raconter tu sais. Je suis allé faire un tour en Allemagne, je m'y suis fait un bon petit pécule et les allemandes sont pas mal je dois dire. Blonde, yeux bleus...Ça me change.

    C'est concis au moins, mais que dire de plus ? Moi même je ne cherche pas à savoir pour qui je travaille ni pour quelles raisons on me demande tout ça. Il y a des choses qu'il est préférable d'ignorer.


avatar
Gregory Sandre

Messages : 169
Points : 183
Date d'inscription : 05/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Elise. le Ven 18 Oct - 18:17


Fauve se collait de tout son long contre le papy. L'affaire serait vite bouclée avec celui-là, en deux temps trois mouvements et encore trois mouvements je vois large, et on passe au suivant.
Elle caresse ça et là, plus là que ça d'ailleurs et glissant l'une de ses mains dans la sienne, elle l'entraîne vers le divan pour le faire asseoir et lui donner à boire.

Elle lui tendit un verre d'alcool et s'en sert un pour trinquer et s'assoit contre lui posant les jambes sur les siennes tout en le papouillant du bout des doigts.


Tu veux qu'on monte mon trésor?

Mais avant elle lui ressert un autre verre, puis un autre, quelle haleine ce vieux chnoque, il n'est pas encore mort qu'il est déjà en état de putréfaction, bordel quel métier, on devrait nous discerner une médaille !
avatar
Elise.

Messages : 60
Points : 64
Date d'inscription : 10/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Elise. le Ven 18 Oct - 18:29


Je discutais avec mon Lapin, il n'est pas bien bavard quand il s'agit de parler de lui mais j'étais bien heureuse de le voir, surtout en ce moment. J'avais besoin de lui plus que jamais.
Je l'écoutais me parler de ses voyages, je connaissais la vie qu'il menait et si elle ne me plaisait guère, craignant pour lui, je me gardais bien de la juger. Même si je n'étais pas genre à faire dans la langue de bois et que je ne me gênais pas pour lui donner mon avis sans qu'il n'ait à le demander.

J'avais bien râlé quand il était arrivé un jour à Lyon peu après sa rupture avec sa belle, il n'était pas loin de prendre mon pied aux fesses et d'y retourner fissa, je suis d'ailleurs à me demander s'il ne l'a pas pris. Je n'étais pas contente de le voir dans cet état, il était en colère et triste, en colère passons, c'est un vrai grincheux quand il s'y met, mais triste ça je ne le tolère pas. Surtout que c'était sa faute pour le coup, il n'avait qu'à rester avec elle si elle lui manquait et qu'il était toujours amoureux. Mais cet homme est une vraie tête de mule alors que voulez-vous? J'ai ronchonné dans le vide pour changer et cette fois il n'y a rien eu à faire il ne m'a pas écouté !


C'est vrai que c'est même l'opposé de ton espagnole. Et aucune n'a su te retenir visiblement.

Je nous resservis un verre tout en poursuivant la conversation.

Et c'est comment l'Allemagne ? Tu as une idée de ta prochaine destination ou j'aurais le plaisir de te garder un moment avec moi ?

En disant cela, j'allumais un cigare dont je tirais nerveusement une bouffée puis une seconde avant de l'offrir à Greg..

Je ne sais pas ce que je vais faire d'Anna. Elle ne pourra pas rester indéfiniment ici, son père ne l'aurait pas voulu. J'ai demandé aux filles de l'éviter elle a eu beau être née au bordel, ce n'est pas son milieu et tu es là pour que ça ne le soit jamais. Je sais que je t'en demande beaucoup mon Lapin mais en mémoire d'Eddy je ne peux pas faire autrement que prendre le relais. J'ai pensé me retirer de tout ça mais tu me vois rester dans une gentille petite maison à recevoir le dimanche ma fille et mon gendre et gâter mes petits-enfants?

Je me mis à rire à cette perspective, pourquoi pas après tout mais alors dans très longtemps !

Je suis bien trop jeune !

Plus sérieusement, je ne veux pas laisser ce Lambert gagner, il ne mérite pas de récolter les lauriers alors que c'est Eddy qui a travaillé dur pour tout ça, ça ne serait pas juste.

Je veillerais en attendant à ce qu'Anna ne sorte pas de sa chambre ou le stricte minimum et nous aviserons. Ici il n'y a que Rubis et toi à savoir pour son "père". Elle travaillait déjà pour Eddy quand Anna est née, elle ne connait que les grandes lignes, rien de plus. La seule à vraiment être au courant c'est Blandine, la marraine d'Anna. Elle est la meilleure amie d'Eddy, et la mienne également, nous l'avons toujours considérée comme une soeur. Elle adore Annabelle, elle m'a aidée à la mettre au monde, j'ai entièrement confiance en elle. Elle est restée à Lyon, elle s'occupe de la maison qu'il me reste et malgré les pressions, elle tient bon elle aussi.

Un dernier verre et je quittais les genoux de Greg.

Je n'ai pas encore eu le temps de dîner, je t'invite? Il y a un petit bistrot non loin, j'essaie d'y débaucher la cuisinière. Nicole est retournée chez elle avec son mari, me laissant complètement démunie...dans la cuisine.

Bah quoi? Je ne peux pas être bonne partout !

Je vais chercher Anna, on passera par derrière.
avatar
Elise.

Messages : 60
Points : 64
Date d'inscription : 10/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Robert Starque le Ven 18 Oct - 21:48

[RP qui va finir glauque ! Âmes sensibles s'abstenir ! Razz ]

Bon sang ce qu'il se faisait suer avec sa Saincte Nytouche ! Mais voilà, s'il voulait mener ses projets à bien, il devait continuer cette comédie encore et encore. Sous ce masque de l'homme parfait, soucieux du bien-être de sa charmante fiancée, attentionné, généreux et j'en passe se cachait en réalité un monstre d'égoïsme et un manipulateur hors-pair. Jusque là, il avait réussis à tromper son monde, que ce soit Mariana, la Reine, et même le Roi...Pourtant c'est qu'il était devenu méfiant le Monarque, mais Robert avait plus d'un tour dans son sac.

A défaut d'être né dans le luxe, il avait eu la chance d'avoir une tête bien faite. Et parce que ce luxe il le voulait tout autant que le pouvoir, il avait tout fait pour l'obtenir. Oh il ne se serait pas épuisé vainement à tenter de se faire remarquer à un poste quelconque qui l'aurait fait grimper les échelons petit à petit avec bien du mal et qui ne lui aurait apporté récompense qu'à un âge avancé, non...Il avait trouvé plus simple : séduire une proche du couple royal et il n'y avait pas plus proche que la dame de compagnie de la reine hormis peut-être la chancelière que le Roi semblait apprécier tout particulièrement.Mais cette femme là, c'était une autre paire de manches pour l'approcher et elle semblait bien trop futée pour se laisser avoir à son petit jeu.

Donc il avait joué et...Il avait gagné. Jusque là tout marchait à merveille. Il était dans les petits papiers du Roi au point qu'il l'assistait dans presque tout ce qu'il entreprenait. Des bruits de couloirs disaient qu'il allait être anobli et il y a quelques jours, ce fut le cas. Marquis. Pas mal pour débuter. Mais il ne comptait pas s'arrêter là. Si avoir un titre et des terres lui conférait un certain pouvoir, ce n'était rien en comparaison à ce qu'il pourrait faire s'il parvenait à entrer dans le conseil d'état, car même s'il y avait ses accès, il n'avait pas de poste défini et bien sûr, celui qu'il visait était premier ministre afin d'être au-dessus de tous les autres...

Mais en attendant, il devait continuer son manège et cette vie fort ennuyeuse commençait à le lasser. D'autant que pour paraître bien sous tous rapports, il avait dit à Mariana ce qu'elle voulait entendre : qu'il l'aimait, la respectait et attendrait autant qu'elle le voudrait, que si elle le souhaitait il n'y aurait rien avant le mariage, blablabla...Toutes les conneries possibles et imaginables. Mais en attendant, notre Robert, c'est un homme, et un homme ça a certains besoins, certaines envies...Et il avait ouï dire qu'un lieu de débauche avait ouvert depuis peu.

C'est donc avec une longue cape et le capuchon relevé sur sa tête qu'il se dirigea vers la Lanterne Rouge. Ce que l'on voyait de lui ? A part sa stature et son allure, à moins de bien le connaitre, on ne pouvait savoir qui il était. Le capuchon baissé sur les yeux, on pouvait tout juste apercevoir ses lèvres et sa barbe. Cela ne surprendrait personne, plus d'un homme allait dans ce genre d'endroit ni vu ni connu. C'est ainsi donc qu'il pénétra dans les lieux et commença à regarder autour de lui à la recherche de sa future proie...


avatar
Robert Starque
Marquis de Genlis

Messages : 138
Points : 164
Date d'inscription : 10/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Anna le Ven 18 Oct - 23:41

(le 18 octobre 1663)


Ce ne fut pas simple mais j'avais enfin pu convaincre ma mère et "oncle" Greg de me laisser aller à l'animation royale. J'étais impatiente, j'avais beaucoup entendu parler du Roi et de la Reine mais je ne les avais encore jamais vu ailleurs que sur des portraits. Demain je me rendrais avec Greg à la recherche d'un joli costume et Rubis m'avait promis que si j'obtenais gain de cause, elle m'aiderait à le retoucher pour qu'il soit unique.

C'est toute heureuse et sautillante que je regagnais ma chambre. De la balustrade, je pouvais voir les filles en bas avec des hommes, mais je ne m'y attardais pas, j'étais suffisamment embarrassée en comprenant ce qu'ils faisaient. Je ne sortais pas ou peu et toujours en compagnie de Greg ou de ma mère. Je ne suis plus un bébé, mais il était inutile de râler c'était perdu d'avance.

Il ne voulait pas aller à l'animation mais finalement il avait fini par céder. J'étais si triste d'avoir perdu mon père et en plus j'étais assignée à résidence en quelque sorte. Je n'avais pas bien compris pourquoi ni jusqu'à quand mais ce qui était sur c'était bien ennuyeux. Alors si je devais le respect du deuil, il n'en était pas moins que sortir un peu et voir du monde ne me ferait pas de mal.



Rubis avait abandonné son verre sur le comptoir pour s'avancer vers l'homme que la pénombre et une cape trop sombre dissimulaient. Elle arborait un grand sourire en s'approchant de lui, et glissant fébrilement les mains sur son torse.

Bonsoir mon mignon. Bienvenue à La Lanterne Rouge. Tu prends un verre avec moi ou tu veux qu'on aille dans un endroit un peu plus...discret ?


Elle en était à son troisième client de la soirée qui filait rapidement. Elle était la plus âgée de la maison, et bientôt il lui faudrait se reconvertir. Mais elle ne se faisait plus guère d'illusion. Elle était pourtant belle quand elle avait franchit les portes du Bordel'O la première fois. Une toute jeune veuve que la perte de son époux avait laissé sans le sou. Elle avait tenté de subsister vainement et par un soir d'hiver elle n'avait plus eu d'autre choix que celle de se vendre à défaut de pouvoir vendre les rares biens qui lui restaient. Elle avait pleuré des nuits et des jours au début, de honte, de dégoût et de peur. Puis elle avait rencontré Edouard Orsini qui lui offrit une place au chaud à défaut des coins de rues glauques de Lyon.

Elle en avait vu passé des hommes depuis ces décennies, tous différents des uns des autres et pourtant si semblables dans leur instinct. Aujourd'hui elle veillait davantage sur les filles qu'elle écartait les jambes mais hélas le tarif était loin d'être le même et dame Elise ne tarderait pas à se débarrasser d'une poule trop vieille pour les fringants coqs qui se tournaient vers la volaille fraîche.
avatar
Anna

Messages : 44
Points : 52
Date d'inscription : 12/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Robert Starque le Sam 19 Oct - 13:46

Ça grouille là-dedans et on dirait qu'on a le choix. Il regardait autour de lui, certaines de ces catins faisaient leur ...travail directement dans l'entrée. Lui, il ne comptait pas se donner en spectacle mais bien être à l'abri des regards. Mais bien sûr, les filles repèrent tout de suite quand un nouveau venu débarque et rapidement, l'une d'elle s'approche de lui.

Un sourire en coin s'étire sur ses lèvres en observant la femme qui se présente devant lui. Il ne comptait pas s'attarder dans l'entrée ni près du bar et prendre le risque qu'on le reconnaisse. Il était venu pour se distraire un peu...Mais en toute discrétion. Il se pencha légèrement vers la brune qui venait lui faire les yeux doux et lui murmura :


Tu as dû avoir ton succès...à une époque...

Ou comment lui dire : laisses tomber ma vieille t'es un peu trop défraîchie de façon bien dédaigneuse. Il regardait autour de lui s'il ne trouvait pas quelque chose...Plus à son goût. A l'étage l'on voyait des hommes et des femmes sortir des chambres quand ils n'étaient pas trop occupés à baiser dans le couloir. C'est alors que son regard se posa sur une jeune fille blonde, même pas la vingtaine, elle doit être dans le métier depuis peu. Elle venait tout juste de sortir d'une des chambres.

Il monta les escaliers et se dirigea vers la jeune fille blonde. Arrivé à sa hauteur, il pose sa main sur son poignet et l'attira vers lui.


C'est toi que je veux.


avatar
Robert Starque
Marquis de Genlis

Messages : 138
Points : 164
Date d'inscription : 10/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Anna le Sam 19 Oct - 14:47

 
Rubis prit une gifle en plein visage, certes pas physiquement mais c'était aussi violent. Elle s'écarta de lui en haussant les épaules et le regard noir, pour retrouver la place qu'elle avait quitté un peu plus tôt. Elle le vit se diriger vers l'escalier mais ne s'en préoccupait déjà plus, qu'un autre client venait de franchir la porte. Peut-être aurait-elle plus de "chance" cette fois.

 


Je m'apprêtais à franchir le seuil pour retourner dans ma chambre quand je sentis une puissante main se refermer sur mon poignet. J'eus à peine le temps de sursauter de surprise que déjà j'étais tirée en arrière par un homme que je ne connaissais pas.
Il était effrayant sous sa longue cape sombre et au-delà de sa phrase, le ton employé me fit froid dans le dos. Il me veut moi ? Mais pourquoi ? Que me veut-il ?

Je tentais de m'écarter de lui, le repoussant tant bien que mal.  


Mais lâchez-moi ! Vous me faîtes mal en plus espèce de brute !

Si la Mère Supérieure m'entendait parler ainsi à cet instant, j'aurais été bonne pour la corvée épluchures pendant un mois ! J'étais dans l'aile qui nous était réservée à maman, Greg et moi. Cependant le grand escalier ne se séparait que sur le palier du premier étage et en sortant de la chambre d'oncle Greg je m'étais semble t-il un peu trop attardée. Si Elise l'apprend ce sera pire que toutes les corvées réunies du pensionnat de jeunes filles. Oh non mon dieu, elle m'interdira de me rendre à l'animation royale ! Il me fallait me sortir de ce mauvais pas toute seule sans crier pour ne pas alerter Greg.

Bien qu'intimidée et franchement terrifiée, je souris nerveusement à l'homme, le temps pour moi de rassembler les mots pour lui expliquer le quiproquo.


Je crois qu'il y a un malentendu...Je..je, euh...je ne travaille pas ici.

Bah c'est vrai quoi ? Je ne porte pas de maquillage et je ne me balade pas en petite tenue comme les autres filles. Il est vrai que je n'ai pas ma robe du couvent mais elle est néanmoins bien plus décente que celles des autres qui découvrent leurs jambes et la majeure partie de leur gorge. La mienne ne montre que mes épaules et la naissance de ma poitrine, rien de plus. Mais l'erreur est humaine alors autant le corriger et oublier tout ceci. Et promis demain j'écouterais ma mère!
avatar
Anna

Messages : 44
Points : 52
Date d'inscription : 12/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Robert Starque le Sam 19 Oct - 18:13

Et bien, une prostituée farouche, on aura tout vu. A moins que ce ne soit un genre qu'elle se donne et ça pourrait être amusant...Un léger sourire s'étire sur ses lèvres lorsqu'elle se met à bredouiller quelques mots. Il relâcha son étreinte puis la regarda de haut en bas, s'attardant quelque peu sur ses courbes...

Je vois, tu joues le rôle de la jeune vierge effarouchée...Ce n'est pas pour me déplaire, j'aime assez ce style, au moins il y a des vêtements à retirer sur toi, tu pourras m'amuser un moment.

Il se rapprocha un peu plus d'elle, c'est qu'il ne comptait pas aller droit au but, il tenait à avoir un petit spectacle avant et avec des filles déjà à moitié dénudée, il était relativement rapide, ce spectacle. Il regarda autour de lui et entrouvrit une des portes qui accueillait déjà un couple en plein ébat. Il revint alors vers la jeune fille et ajouta :

C'est laquelle ta chambre ?

Il releva la main vers son visage et effleura sa joue avant de la laisser descendre sur sa longue chevelure blonde. Elle était parfaite et parfaitement l'opposé de sa fiancée aussi d'ailleurs ce qui lui donnait un petit côté encore plus attractif. Il sentait qu'il aurait de quoi s'amuser si d'aventure il s'agissait bien là d'un rôle qu'elle jouait, il aimait bien les petits scénarios et le style "gamine tout juste sortie de son couvent" était assez excitant. Il se pencha vers elle et murmura :

Tu aurais pu parfaire le personnage avec une autre tenue qui aurait encore plus donné l'impression...Qu'il était interdit de te toucher...

Tout en murmurant ces mots, sa main dévia vers son épaule pour caresser son bras. Il avait toute la soirée pour lui, alors si elle voulait jouer, ils joueraient...


avatar
Robert Starque
Marquis de Genlis

Messages : 138
Points : 164
Date d'inscription : 10/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Anna le Sam 19 Oct - 21:36

Je regardais l'homme sans comprendre ce qu'il disait. Mais de quoi me parle t-il ? Mais je le suis vierge, je ne suis pas mariée encore, mais que me veut-il? Je voyais ses yeux glisser sur moi, il y aurait ajouté les mains que ça n'aurait pas été plus indécent ! Je ne voyais pas son visage mais je n'aimais pas son regard c'est certain. Je commençais à être inquiète là.

Machinalement je croisais les bras sur ma poitrine, reculant pour m'éloigner de lui.


Je vous dis qu'il y a un malentendu, je ne travaille pas ici !

J'essayais d'être ferme, j'ignorais si cela aurait un impact sur lui, mais j'espérais que cela me donne assez de courage pour lui faire entendre raison s'il devait insister encore.
Il ouvrit la porte d'une chambre, je n'étais pas loin de chuter, en reculant j'y étais quasiment adossée. Me rattrapant au mur, j'aperçus Fauve en fâcheuse posture, un énorme bonhomme poilu sur le dos. Je devins écarlate en détournant les yeux avec une rapidité que je ne me soupçonnais.


Seigneur...


La main de l'homme effleura mon visage que j'écartais alors qu'il la glissait dans mes cheveux, me faisant tressaillir. Il voulait savoir où était ma chambre, Seigneur, Seigneur, mon Dieu au secours. Plus de doute cette fois, bien que je n'en avais guère, sur l'objectif de l'homme.

Je ne vous le dirais pas ! Cela ne vous regarde pas ! Laissez-moi tranquille maintenant !

Sa main continuait de me caresser, me glaçant de tout mon être. Elle se posa sur mon bras tandis qu'il me murmurait des mots incompréhensibles. La fin toutefois je l'avais bien saisie et ne manquais pas de rebondir dessus.

Mais il est interdit de me toucher ! Laissez-moi maintenant ou je crie !

Je n'y tenais pas mais pas du tout du tout, je savais déjà la remontrance que j'allais prendre, mais si je n'arrive pas à calmer cet homme il me faudra de l'aide.
avatar
Anna

Messages : 44
Points : 52
Date d'inscription : 12/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Gregory Sandre le Dim 20 Oct - 0:58


    Quelle emmerdeuse, bien comme sa mère ! Voilà ce que je grommelais quand Anna insistait pour que j'aille avec elle à l'animation royale qui aurait lieu quelques jours plus tard. C'est bien le dernier endroit où j'ai envie d'aller, j'imagine bien que Mariana sera là bas, collée aux fesses de la Reine pour changer. Au moins, ici, je ne risque pas de la croiser, ce qui me convient très bien.

    Finalement, elle m'a fait le coup du "bon j'irais seule alors mais dans tous les cas, j'irais !" Donc là j'ai eu deux choix : la séquestrer ou l'emmener. J'avoue que la première solution était tentante mais finalement je me suis laissé avoir par sa tête de cocker battu. Et on s'étonne après que je ne veuille pas de gosses ! Pff quelle plaie. Elle a fini par gagner et sortir de ma chambre toute joyeuse d'avoir eu le dernier mot.

    Je vais enfin avoir la paix on dirait, je m'allonge sur mon lit et ferme les yeux mais le calme est de courte durée, j'entends des éclats de voix dans le couloir. Je me relève en grognant et ouvre la porte. Un peu plus loin j'aperçois Anna avec un homme...Mais qu'est ce qu'elle fait encore là elle ? Je m'approche et entends la fin de la conversation et surtout le moment où elle lui dit de ne pas la toucher. Il n'y a pas besoin d'être d'une intelligence supérieure pour comprendre ce qu'il se passe.


    C'est bon, pas besoin de crier davantage, on t'entend déjà dans tout le bâtiment. Files dans ta chambre et que je ne t'entende plus.

    Je me tourne finalement vers l'homme qui est à moitié dissimulé par une cape. Je souris légèrement, sans doute encore un gars marié qui ne veut pas qu'on remarque son petit penchant pour les femmes.


    Alors une chose simple, vous voulez passer inaperçu ? Vous évitez cette fille là, elle est pas à vendre que ce soit pour une seconde, une minute ou une heure. Vous mangerez les pissenlits par la racine depuis belle lurette le jour où un homme la touchera, on est d'accords ?

    Je regarde par-dessus la rambarde et voit les filles qui sont libres d'ici. Je repère Angèle qui m'a l'air seule.

    Vous aimez les blondes on dirait.

    Je siffle après Angèle et lui fais signe de me rejoindre vite fait pour s'occuper du gaillard qui se trouve là.

    Celle-ci devrait vous plaire, elle est douée, amusez-vous bien.

    J'attends qu'elle nous ai rejoints et qu'elle s'occupe du gars avant de repartir, on sait jamais qu'il se rebifferait.


avatar
Gregory Sandre

Messages : 169
Points : 183
Date d'inscription : 05/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Anna le Dim 20 Oct - 18:10

Je n'étais pas bien rassurée quand même, mais pourquoi j'ai mis si longtemps à remonter ? Si ma mère m'aperçoit sur le palier, ça promet d'être terrible. Je repoussais l'homme quand j'entendis une voix familière derrière lui.
J'étais soulagée en voyant Greg, je serais enfin débarrasser de cet homme et pourrais monter me coucher en oubliant toute cette histoire.

C'est sèchement qu'il m'intima l'ordre de regagner ma chambre et de me taire. Je me gardais bien de protester et fila sans me faire prier, grimpant les marches quatre à quatre, jupons en mains.



Angèle venait de terminer son "affaire" quand elle releva la tête au sifflement venant de l'étage. L'ami de la patronne la sonnait, il ne fallait pas le faire attendre. Et surtout pas question qu'une autre fille le prenne celui-là, c'est un plaisir pour les yeux et pour la...le... ses instruments professionnels.

Elle s'empressa donc de le rejoindre et le caressa doucement, faisant de même à l'homme avec lui. Finalement c'était l'autre qu'elle devrait satisfaire, elle ne distinguait rien de lui mais il avait l'air d'avoir une belle allure aussi. Et puis un client est un client alors c'est parti !


Bonsoir trésor. Je suis Angèle. Tu veux passer un peu de bon temps avec moi ? Il a raison je suis très douée, la meilleure !

Elle le disait toute un nombre incalculable de fois mais peu importe, tant qu'elle pouvait appâter l'homme. Elle accentuait ses caresses, l'entraînant en direction d'une des chambres.
avatar
Anna

Messages : 44
Points : 52
Date d'inscription : 12/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP-lieu] La Lanterne Rouge

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum