[RP-lieu : Le port]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP-lieu : Le port]

Message  Invité le Jeu 7 Aoû - 11:33

[Cotes françaises – sur le Galion anglais]


Edward ! Terres en vue, nous avons réussi !

Cela faisait déjà plusieurs mois qu’ils naviguaient sans trop savoir où ils allaient. Une tempête monstrueuse leur avait fait perdre le cap, emportant également quelques hommes à leur triste sort et une bonne moitié de leurs marchandises rapportées directement d’Inde.
Georges continuait de secouer le jeune Edward qui ne semblait pas réagir à la nouvelle. Ils étaient sauvés !


Fronçant les sourcils, Edward se tourna alors vers l’homme d’âge mur.

L’Angleterre aurait-elle autant changée ? La majorité des navires que nous voyons au loin battent pavillon français. Mais soit, nous devons absolument nous ravitailler et faire réparer le navire avant d’entreprendre un retour vers notre pays.

A peine eut-il dit cela que le capitaine du Galion hurla à l’ensemble de l’équipage.

En avant toute matelots, hissez les voiles ! Ce soir nous festoierons sur terre !



[En France - Le Port]


Un petit port français, voilà là où ils avaient atterri. Les hommes débarquèrent les uns après les autres, le capitaine discutant déjà avec un Français afin d'obtenir l'autorisation de rester à quais. Certains allaient directement se pavaner en taverne, ivrognes qu'ils étaient, jouant avec les femmes qui ne demandaient que quelques piécettes contre une nuit d'ivresse.

Et tout cela le répugnait. Appuyé avec nonchalance contre un muret en compagnie de Georges, cet homme qui avait promis au père Plantagenêt de veiller sur son unique fils, il attendait la fin de la conversation entre le français et le capitaine.


Permettez Capitaine? Quand reprenons-nous la mer?

Une moue se dessina sur le vieux visage.


Edward, nous ne rentrerons pas avant une année, j'en ai bien peur. Au vu des dégâts subis, nous pouvons déjà remercier Dieu d'être arrivé jusqu'ici. Puis, la France est réputée pour sa grandiosité, Profitez-en Lord Edward pour visiter ce pays, vous pourriez en apprendre beaucoup et ramener un peu de leur culture en notre beau royaume.

Hochant la tête, il ne montra rien à ses sentiments. Se tournant vers Georges, il lui remit un peu d'argent pour louer des chevaux. Rester ici n'allait en rien l'aider, autant prendre la direction de la belle Paris.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum