[RP] Les appartements d'Athénaïs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP] Les appartements d'Athénaïs

Message  Athénaïs le Ven 21 Juin - 1:02

Le calme...Rien de mieux que le calme, calme si rare qu'il en est d'autant plus précieux. Les jours précédents, les employés avaient passé leurs temps à défaire les malles, à aménager les chambres au goût des résidents tout cela dans un incommensurable brouhaha. Et je ne vous raconte même pas le vacarme que faisait les enfants, passant derrière les valets pour mettre le chaos dans leur rangement. A plusieurs reprises il avait fallu à Athénaïs s’époumoner pour calmer tout ce petit monde entraîné par une Louisa chef de bande, prenant le relais des opérations en l'absence de son aîné pris par ses études. 


Cette enfant n'écoutait rien, en dehors de son père bien sur, et n'en faisait qu'à sa tête, et pour couronner le tout, voici que les petits derniers s'y mettaient. Elle avait récupéré la couronne de Louis sur la tête d'Arthur, pris des mains de Chouquette le sceptre qu'elle tenait comme une épée pour se faire obéir de la petite Rose, la cadette  qu'on utilisait pour se couvrir des bêtises. Iseline, pour la paix de tous, n'avait pas seulement hérité de la chevelure de feu de sa mère, elle avait aussi hérité de son caractère tempéré, à moins que ça ne lui vienne de son père, jamais ils ne pourront se mettre d'accord sur ce point, mais elle vivait dans ses rêves, préférant jouer seule avec les animaux qu'à se battre comme des chiffonniers avec ses frères et ses soeurs.

Et voici donc comment avait été rompue la quiétude de Versailles. 

Le calme de ce début d'après-midi de juin fut de courte durée alors qu'Athénaïs s'apprêtait à sortir. Il y a maintenant quelques années que s'était ouvert sa petite boutique. Oh trois fois rien au début, ses couturières étaient chargées de réaliser les modèles qu'elle dessinait tandis qu'une vendeuse s'occupait des clientes. Depuis qu'elle avait imaginé sa robe de mariée, d'autres avaient suivi, et un jour cette bohémienne mal fagotée devenue subitement reine de la mode, s'était occupée d'une jeune fille tout aussi mal fagotée qu'elle l'avait été, puis elle avait dispensé quelques petits conseils ça et là et au fil du temps naissait "Les Merveilleuses ". Mais une robe sans chaussures est un écrin sans bijou, alors la boutique s'étendit avec l'arrivée d'un cordonnier-chausseur. Au moment de la naissance d'Iseline, c'est une petite mercerie qui rejoint les rangs. Et dans quelques mois sous ces mêmes halles, un parfumeur recouvrirait de ses essences les étals encore vides. 

Mais pour l'heure il fallait suivre les cris et les pleurs qui résonnaient dans les couloirs. Et voici la plus grande qui se dispute avec la petite dernière, il y avait longtemps...

C'est fini ces cris? Seriez-vous devenues marchandes de poissons mesdemoiselles? Allez hâtez-vous nous allons à Paris, et je ne veux rien entendre.

Et c'est dans une bouderie générale après une tentative de protestation, qu'Athénaïs et ses trois filles quittèrent le palais en direction de la Capitale, tandis que les garçons vaquaient à leurs apprentissages respectifs.
avatar
Athénaïs
Reine de France & de Navarre

Messages : 231
Points : 245
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Les appartements d'Athénaïs

Message  Victoria le Sam 22 Juin - 8:23

Pourquoi la vie est-elle aussi injuste? Maman râlerait si elle lisait mes pensées, mais elle ne peut pas comprendre elle, elle ne sait pas ce que je vis, c'est vrai non mais regardez-moi. Je viens d'avoir 11 ans, je suis la plus jolie des petites filles du Royaume, c'est papa qui le dit et il ne ment jamais, sauf quand il le dit à Rose, elle me ressemble il parait mais tsss c'est une vraie peste. De toutes façons elle fait sa prétentieuse parce-que c'est la plus petite, elle est pas drôle, elle pleure pour un oui ou un non, elle nous suit partout, toujours dans mes jupes pour ensuite pleurer dans celles de maman.

Et Isy, elle n'est pas méchante Isy juste elle est bizarre. Elle n'aime rien, elle reste dans son coin avec ses livres ou ses leçons de piano, elle ne veut jamais jouer dehors, elle est ennuyeuse mais comme dit Berthe notre gouvernante, "la Princesse Iseline est une rêveuse c'est ce qui fait sa personnalité, il faut la prendre comme elle est, d'ailleurs les Princesses ne montent pas aux arbres et ne se battent pas avec les princes. Chacun sa place!" tsssss quelle rabat-joie cette Berthe. Voyez dans quel monde je vis, je dois apprendre la broderie, à bien me tenir, à toujours être impeccable, mais je le suis, je suis une Princesse, je sais comment me comporter, mais je préfère rester avec Gaby et Arthur. 

Ils jouent au Roi, enfin Gaby surtout, mais Arthur regarde. Moi aussi j'aimerais regarder et jouer au Roi, mais je n'ai pas le droit. Les Princesses n'apprennent pas ça, elles apprennent à être jolies et bien élevées, à faire de la musique, de la pâtisserie aussi parfois, Berthe dit que les filles doivent apprendre à être de bonnes épouses, je ne sais pas pourquoi elle dit ça, j'ai pas envie moi, je veux juste rester avec papa, Gaby et Arthur. Et puis je suis une Princesse, je n'ai pas à faire la cuisine, je ne suis pas la bonne. Mais j'aime bien quand même faire des gâteaux de ...boue. Et Rose à chaque fois se fait avoir, elle goûte, elle hurle comme si on allait l'étrangler et on finit punis à cause d'elle. Je n'ai vraiment pas une vie facile.

Mais là j'ai la paix, j'ai trouvé l'endroit idéal, j'entends tout des cours des garçons, et j'aperçois papa, pourquoi je ne suis pas un Prince? Je suis trop jolie mais moi aussi je voudrais jouer au Roi avec eux. Je sursaute tout à coup en sentant une petite tête se poser sur mon épaule alors que je regardais dans l'embrasure de la porte. 

ROSEEEE!!!! Laisse-moi tranquille! 

Tu fais quoi? J' peux r'garder? C'est qui? Il y a quoi là?

Je t'ai dit de me laisser, va jouer avec Isy.

Mais elle veut pas elle est avec maman, dis oui Chouquette te plait je ferais pas d' bêtises.

Va t'en tu vas nous faire repérer.

J'ai beau la repousser elle insiste, on va finir par se faire prendre, je n'ai pas le droit de traîner dans les couloirs et à écouter aux portes...Je l'ai poussée une fois encore un peu plus fort mais aie, voilà qu'elle atterrit sur les fesses et qu'elle se met à faire un de ses raffuts dont elle seule a le secret. Papa dit qu'elle est aussi discrète que maman, je ne sais pas trop pourquoi il dit ça, mais là c'est sur je suis bonne pour la dispute...encore. Oh oh voilà maman qui accourt, aie ça va être la sainte Louisa dans 5,4,3,2,1....
maman a écrit:
C'est fini ces cris? Seriez-vous devenues marchandes de poissons mesdemoiselles? Allez hâtez-vous nous allons à Paris, et je ne veux rien entendre.
 
Mais maman je veux pas al...

Bon vu comme elle fronce les sourcils et que je ne m'en sors pas si mal je vais éviter de ramener ma fraise et bon gré mal gré la suivre à la boutique. J'aurais préféré rester à écouter les garçons mais si je me tiens à carreau, pour sur qu'elle me fera un petit cadeau, espérons juste que Rose se tienne tranquille et ne m'attire pas d'ennuis pour changer.
avatar
Victoria
Princesse de sang

Messages : 25
Points : 27
Date d'inscription : 21/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Les appartements d'Athénaïs

Message  Louis-Philippe le Dim 6 Oct - 13:12

Le matin, les enfants étudiaient, les filles restaient avec leur mère pendant que les garçons étaient avec lui. Qu'étudiaient-ils ? Tout ce qu'il leur fallait apprendre pour qu'ils puissent un jour prendre la relève. Louis-Philippe avait tanné sa femme bien des fois pour avoir huit enfants, finalement, il en avait eu cinq dont...trois filles...Misère, elle ne savait pas faire les garçons, c'était déjà miraculeux qu'ils en aient eu un ensemble !

Toujours est-il que s'il avait préféré avoir des fils, il adorait tout de même ses filles et, même si cela ne devait pas être lorsque l'on a plusieurs enfants, il avait une préférence. Il s'était toujours dit qu'il ne ferait pas comme son père qui l'avait totalement mis de côté pour ne s'occuper que d'Alexandre, et aucun de ses enfants n'avait reçu tel traitement mais il ne pouvait dissimuler son penchant pour l'une de ses filles : Louisa.

La chose pouvait paraître surprenante, et sans doute l'était-elle étant donné que cette enfant, à l'époque, il n'en avait pas voulu et l'avait plus vue comme un fardeau qu'autre chose. Il faut dire qu'à l'époque, il était marié avec la mère de Gabriel et qu'Athénaïs, pour beaucoup, et sans doute pour lui aussi à ce moment là, n'était qu'une passade dans sa vie. Mais les choses avaient pris une tournure à laquelle il ne s'attendait pas et si ses sentiments pour la jeune femme avaient été présents dès le début de leur histoire, ils n'avaient fait que s'intensifier au point qu'il avait fini, un soir de neige de février 1653, par l'épouser en secret, entouré uniquement de leurs plus proches amis.

Une relation compliquée et décriée qui gênait bien du monde mais au final, il n'y avait pas grand chose d'autre qui leur importait que le fait d'être ensemble. Et au fil des années qui passèrent, la révélation fut faite sur leur mariage, propulsant Athénaïs au rang de Reine et leurs enfants étant alors reconnus comme véritables princes et princesses de sang. Athénaïs lui donna encore deux filles et à ce jour, à l'aube de ses trente cinq ans, Louis-Philippe n'aurait pu espérer mieux. Jamais il n'aurait pu imaginer avoir cette vie là au vu de son commencement.

Alors qu'il était avec ses fils, à tenter de leur enseigner comment se comporter en toute circonstance et rageant intérieurement que sa chancelière ne soit pas là pour leur enseigner cela elle-même étant bien plus diplomate que lui, il entendit du bruit derrière la porte. Sans bruit, il se dirigea vers elle et entrouvrit celle-ci lorsque sa furie débarqua et se mit à houspiller ses deux filles qui avaient encore fait des siennes. Il ne put que tenter de réprimer un rire avant de s'en retourner à ses occupations.


avatar
Louis-Philippe
Roi de France & de Navarre

Messages : 114
Points : 165
Date d'inscription : 04/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Les appartements d'Athénaïs

Message  Athénaïs le Dim 20 Oct - 21:59

Que d'agitation au château. Tout le monde était surexcité par l'animation royale, les enfants étaient intenables et couraient dans tous les sens. Chacun et chacune allait de son commentaire sur le costume de l'autre, prétendant tous avoir le plus beau.
Les gouvernantes, d'une patience à toute épreuve, passaient d'une pièce à l'autre afin de les habiller.

Et c'est alors que survint le drame...
Louisa ne voulait plus être habillée en Blanche-Neige comme elle l'avait rabâchée depuis des semaines, mais en petit chaperon rouge. Et là on remercie le papa qui a eu la brillante idée de lui offrir ce livre au moment de se préparer !

Les négociations furent rudes voire houleuses, tentez de convaincre la digne fille de son père, à savoir la pire tête de mule de tout le royaume, vous apprendrez au fil du temps que c'est mission impossible. Et plus encore quand la mini LP n'a que 11 ans et une tendance au caprice bruyant !

Par chance, la robe prévue était rouge agrémentée de dentelle blanche, elle ferait l'affaire après quelques petites transformations. Mais et le chaperon alors ? Et bien il eut fallu demander à l'une des femmes de chambre douée pour la couture de le confectionner rapidement. Evidemment ils seraient tous en retard, mais pourquoi changer ses habitudes?
Heureusement, les quatre autres s'en tiendraient à ce qu'ils avaient décidé. Une fois tout ce petit monde prêt, il descendrait rejoindre Louis-Philippe pour se rendre sur le lieu de la fête. 



 
avatar
Athénaïs
Reine de France & de Navarre

Messages : 231
Points : 245
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Les appartements d'Athénaïs

Message  Rose de la Brie en Carly le Mer 23 Oct - 21:29

Je suis la plus heureuse des petites filles, sauf que je suis la plus grande… C’est papa qui le dit ! Louise c’est mon modèle, j’essaie toujours de la rattraper, mais elle grandit plus vite que moi, à croire qu’elle veut me battre tout le temps ! Je suis maligne, j’la suis partout, et j’fais tout comme elle… Elle râle, mais j’m’en fout, elle avait pas qu’à naître avant, c’est sa faute, après tout !

Moi j’veux du mouv’ment, si j’m’ennuie c’est fini, et Iseline, elle c’est l’contraire de c’que j’veux être… Faut pas faire ci, et pas faire ça, et pis on touche pas au piano, pas r’garder ses livres… grrr j’lui en ai fauché un, et l’ai caché sous mon lit, oui, mais pour qu’on l’trouve pas, j’ai posé Dadou dessus, « Dadou » c’est mon ours, faut pas s’inquiéter c’est un faux, et puis il est tout doux… Il parait qu’en la langue des onglois, pour dire papa, on dit dadou, ou un truc comm’ça, j’me souviens pas trop bien, alors j’l’ai appelé comme mon papa ! héhé heuuu j’appelle pas papa Dadou, seulement mon ours, hein !^^ Mais reuz’ment, y a Louise… C’est la plusse forte pour m’apprendre à faire les bêtises, surtout quand Berthe elle est pas là ! Alors en attendant qu’elle en fasse une, j’la suis partout pratout ! hihi

Loulou c’est ma préférée, sans l’savoir, elle m’apprend tout, quand Berthe lui explique quelque chose, j’l’écoute, comme ça quand que j’aurais son âge, elle aura plus à m’faire la leçon, j’l’aurais déjà eue avec ma sœur ! C’est vrai qu’des fois on s’encanaille, mais c’est jamais que sa faute à elle, moi j’lui fait peu d’misère à côté de ce qu’elle me fait ! Elle m’a même fait manger d’la boue, et j’jure qu’la terre c’est pas bon, j’en avait partout pratout… La belle robe ressemblait plus à rein du tout, et après pour rétablir l’ordre des choses et m’venger, j’crie un peu, la troupe arrive à ma rescousse, et hop on punit tout l’monde ! Si si, j’ai pas aimé la boue, ça c’est du vrai de vrai, mais si j’la laisse faire, va savoir c’qu’elle va m’faire avaler la prochaine fois ! Et les yeux pleins de « vraies larmes » je sanglote et souris la tête dans le cou de mon sauveur du moment !

Là, je suis juste derrière elle, et elle regarde par la porte entrebâillée, et comme ça n’fait pas longtemps que j’me suis levée, je traine toujours mon drap de lit accroché à mon poing et mon pouce se fraie un peu de place dans ma bouche, j’en profite, Berthe est pas là et personne me voit l’faire, parait qu’il faut pas ! Alors, pour voir ce que voit ma grande sœur, je pose ma tête contre son épaule et je cherche à voir ce qu’elle voit, même si je suis en extension sur mes petons, car si on se ressemble boucoup, je n’en suis pas moins, bien plus titite qu’elle ! Je sais comment qu’on l’dit, mais j’aime bien l’dire comm’ça ! C’est joli « titite » non ?

Là le cri d’ma sœur en question tarde pas à manquer de m’rendre sourde, bah elle m’a crié dans mes oreilles tout d’même ! Et de ma douce voix pleine de curiosité, je lui pose milles questions !


Tu fais quoi ? J' peux r'garder ? C'est qui? y a quoi là ?

Elle me repousse et veut m’expédier chez la trop gentille Isy, mais moi j’veux rester avec elle… Elle c’est mieux, elle fait toujours des trucs en douce et moi ça m’plait !

Mais elle veut pas elle est avec maman, dis oui Sois chouquette s'te plait je f’rais pas d' bêtises.

Du coup, j’deviens gênante, moi j’fait jamais r’pérer personne, sauf quand que j’crie ! Bèèè v’la qui fallait en arriver là, elle m’pousse encore une fois, et là je tombe sur mes fesses, et ma colère m’échappe… Ah bè non, j’ai rien pu ret’nir ! Je me mets à tambouriner des pieds, ma bouche s’ouvre en grand et je fais un raffut du diable. Et bien entendu, Maman nous rappelle à l’ordre, sans compter que maint’nant, c’est plus pour épier qu’on doit œuvrer, c’est Paris qui nous attend, adieu manigances et espiègleries, faut obéir… Louise à essayé de donner un avis désaprobateur, comme dit papa, mais en vain, le regard imposant de maman n’attend pas de réponse négative !

Comme elle accepte, mal gré certes, mais elle accepte, je lâche mon drap et sautille de content’ment, j’vais pouvoir m’coller à ma Louise et imiter tout c’qu’elle fait, ça m’apprend bien à grandir, comme ça j’saurais quoi faire à son âge, vu qu’j’aurais apprit maint’nant ! hein ?

Ma maman c’est AthénaÏsse, je sais pas bien le dire, mais on s’en fiche, moi je l’appelle maman et c’est tout ! C’est la reine, et pas n’importe que laquelle… C’est la reine de papa et celle du pays… Même qu’on le visite des fois, j’le connais pas tout, il parait qu’il est très grand, mais il parait aussi que j’vais surtout apprendre à broder et faire des gâteaux, le reste, c’est les garçons qui vont l’étudier à la place des filles, moi, j’m’en fiche, j’fais comme Louise !  

Elle est trop belle ma maman, elle est grande, et elle a de beaux cheveux, il parait aussi que j’lui ressemble un peu, que petite elle devait être un peu comme moi. C’est formidable quand même, si elle avait été petite encore maint’nant, on aurait pu faire les sœurs jumelles ! Mais pourquoi qu’elle a grandit autant, hein ? Des fois, vaut mieux pas y penser… Je soupire en y pensant, le sourire aux lèvres.

J’ai aussi deux frères, Arthur et Gabriel, mais comme je suis la peste du coin, personne ne me veut à côté, c’est aussi pour ça que je colle Louisa… C’est vrai aussi que je l’aime beaucoup, boucoup, mais faut pas trop lui dire, elle risquerait de s’en vanter !

Et puis… C’est vraiment trop injuste, à chaque fois qu’on se fait prendre et crier, ma Louise à moi, elle en rajoute en disant que c’est tout l’temps de ma faute… Mais, en vrai de vrai, c’est elle qui a commencé ! Pourquoi qu’elle m’a p as laissé r’garder avec elle ? Hein ? Voilà… Evidemment, si elle m’avait rien dit, on en s’rait pas là ! Et papa s’rait pas là se moquer de nous et nous gronder à sa manière ! Ho ho… Papa ? Zut, j’l’avais pas vu v’nir lui ! Je r’deviens la titite fille sage, comme l’image sur le tableau qu’on a peint de moi… Un visage angélique ne paie pas de mine, mais il aide au respect… Je déglutit et je souris en me plantant derrière Louise, qu’à cet instant je rends responsable de l’évènement !


Avant la fête au Parc du Château :

On va s’déguiser, c’est évidemment prévu, en bas, dans l’parc… Louise en Blanche Neige et moi… Pareil ? Ah bèè non, elle veut pas… On verra, moi j’choisis en dernier, au moins, pas d’chang’ment de dernière minute !
Pas comme ma grande sœur, qu’en a toujours en stock à redire, comme aujourd’hui tout particulièr’ment, en lisant le chap’ron rouge, elle veut en changer ! Berthe va rendre l’âme et maman sait plus comment la prendre !
Pourquoi pas en Blanche Neige ? Ah ce papa ! Il aurait mieux valut qu’il attende demain pour lui offrir le livre, du coup j’aurais bien changé la mienne, mais bon, j’aime bien mon costume de fée… j’ai des ailes dans l’dos, une baguette magique, qui à défaut d’avoir des pouvoirs en grosse quantité, en a un en particulier, celui de pouvoir frapper sur la tête des autres, sans me faire repérer ! héhé

Ca n’a pas été chose simple que de refaire sa robe et le chapeau, mais une fois prête, on a pu enfin avoir la paix, bien que je la comprenne, Blanche Neige n’a rien de magique, c’est la sorcière qui a l’miroir, mais bon… Le Chap’ron rouge non plus, en plusse il est mangé par le loup ! Ah ma pauvre Loulou… Faudrait voir à relire l’histoire, moi j’la connais un peu !

Et voilà tout l’monde en route pour le parc… Par la fenêtre je vois une fillette qui porte le costume de fée, j’ouvre de grands yeux, et je crie à mon tour un NONNNNNNNNNNN pas çaaaaaaaa !!! J’fais demi tour accompagnée de Berthe qui me suit à grand pas (^^) et me rattrape en disant que le mien est plusse beau, mais je ne veux rien entendre, et sur un coup de colère, j’enlève mes ailes, je retire l’étoile de ma baguette, et je garde ma couronne de fleur qui fait de moi la fée de la nature ! Je vole plus mais je tape quand même, au pire je prendrais une branche ou une fleur avec tige, j’ai encore des ressources en imagination, hein ! ^^ héhé et là j’vais pouvoir montrer ma belle robe et pavaner, manger tous les gâteaux et aussi une chose très importante, la plusse peut être… Suivre ma Louise de moi ! ^^ ben quoi j’ai fait comme Louise ? Nan nan nan… Elle sait pas crier comme moua !
avatar
Rose de la Brie en Carly

Messages : 15
Points : 17
Date d'inscription : 21/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Les appartements d'Athénaïs

Message  Athénaïs le Mer 2 Avr - 1:30

La matinée s'avançait doucement, une matinée fraîche mais une fois n'est pas coutume, non pluvieuse. Comme chaque jour, Athénaïs se rendait dans les appartements de ses enfants afin de les embrasser, Reine ou non elle avait toujours veillé à ce qu'ils ne manquent jamais pas de l'amour maternel qui lui avait toujours fait défaut.

Elle passait le plus de temps qu'il lui était possible avec eux, s'occupant de ses obligations pendant leurs enseignements. La grande horloge annonçait midi et, une fois le déjeuner achevé, elle regagna ses appartements pour se préparer à recevoir ses dames de compagnie.

La porte s'ouvrit alors sur un valet qui lui tendit un petit vélin roulé sur le plateau d'argent.
Elle déplia le courrier et s'enquit de son contenu, non sans écarquiller les yeux, manquant de s'étouffer au passage.

Ce Gregory lui aura vraiment tout fait ! Les rumeurs circulant plus vite que les vérités, il lui fallait parler de cette lettre à Louis-Philippe, plutôt qu'il ne se fasse des idées dans le cas où il serait mis au courant par une tiers personne un peu trop curieuse et zélée.

Toutefois elle s'attarda plus longuement sur la missive, et malgré l'écriture de cochon de Gregory, elle comprit qu'elle devait se rendre au lieu de rendez-vous afin d'y faire la rencontre d'une de ses amies susceptible de l'aider. De l'aider à quoi ? A se débarrasser de cet abject personnage ? Si cette personne existe qu'elle soit élevée au rang de Sainte, pour cet inespéré miracle !

Et si elle n'avait pas bien saisi le sens du message, elle n'aurait qu'à mettre son pied aux fesses du goujat !


Et en plus il ose me donner des ordres, non mais pour qui il se prend  celui-la?!

Elle hésitait à se rendre au rendez-vous, l'idée d'être seule avec lui la dérangeait grandement. Il allait une fois encore lui faire du charme, tenter de l'embrasser et se moquer d'elle si jamais il s'agissait d'un piège! Elle ne craignait guère pour sa vie, doutant qu'il lui veuille du mal, de toutes façons elle ne sortait plus jamais sans gardes même si ceux-ci avaient pour consigne de se montrer discrets.

Elle ne prit pas la peine de répondre au courrier, il verrait si elle se présente ou non ce soir, elle ne lui doit rien à ce malotru après tout !

Elle rangea le pli qu'elle garda sur elle afin qu'il ne tombe pas entre de mauvaises mains et poursuivit sa journée comme à son habitude.
Le soir venu, sa curiosité la poussant, elle prit le chemin de la taverne, hésitant toutefois à descendre du carrosse.  


 
avatar
Athénaïs
Reine de France & de Navarre

Messages : 231
Points : 245
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Les appartements d'Athénaïs

Message  Athénaïs le Lun 29 Sep - 17:58

Bon sang que la nuit avait été mauvaise. Le lit pourtant bien grand avait peine à contenir Athénaïs en proie à des insomnies répétées. Louis-Philippe avait fini par déserter le lit conjugal comme à chaque fin de grossesse de sa femme qui s'avérait pénible pour tout le monde. Elle gigote, pardon elle essaie de se retourner toutes les cinq minutes, aucune position n'était jamais assez confortable pour soulager son dos en compote, sauf que bah en 1664 personne n'avait encore invité la grue telle qu'on la connait et qui serait bien commode pourtant.

On l'aura compris, c'est une Athénaïs épuisée, lasse, énorme et totalement déprimée qui errait dans ses appartements. Ses dames de compagnie s'évertuaient à la distraire mais la fatigue était omniprésente. Il lui tardait qu'arrive enfin le jour de la délivrance. Elle était aussi impatiente de faire la connaissance de son enfant. Durant ces derniers mois elle s'était sans cesse inquiétée pour lui, repensant chaque fois à celui qui n'avait pas eu la chance de naître deux ans après Rose. Elle pensait que sa cadette serait son dernier enfant, qu'elle ne pourrait plus en avoir après cet "accident" qui l'avait endeuillée. Et puis les mois s'étaient écoulés tranquillement et enfin le dénouement était proche. Garçon ou fille, cela n'avait guère d'importance pour elle, mais elle savait que Louis espérait un autre fils.

Elle le sentait, il serait heureux cette fois. Que l'on ne se méprenne pas, il adorait ses filles qu'il couvait et surprotégeait, mais avec Arthur et Gabriel, ils étaient en minorité, les filles faisaient la loi à la maison !
Ses enfants l'avaient entourée et avaient pris soin de leur mère durant ces mois, même Louisa s'était montrée plus disponible et légèrement moins caractérielle. Rose par contre avait plus de mal à accepter de ne plus être le bébé de la famille et ne voulait pas hériter du rôle de "grande soeur". Mais comme pour ses aînés elle devrait s'y faire.

Midi allait sonner et alors qu'elle s'apprêtait à rejoindre mari et enfants dans la salle à manger, une effroyable douleur la cloua sur place, la première d'une longue, d'une très longue succession d'autres toujours plus violentes.

Et voici que commença un immense branle-bas de combat au sein du palais. On reconduisit la Reine jusque dans son lit, on dépêcha tous les médecins et sages-femme royaux, les dames de compagnie et gouvernantes eurent quant à elles la charge de rassurer les enfants, en particulier les plus jeunes, et le Roi, lui bah...Son prénom résonnait en tous sens entre cris et halètements, par sa femme qui pour la cinquième fois de sa vie le maudissait et l'aurait probablement étranglé s'il avait osé entrer dans la chambre.

Après six longues et interminables heures, en ce 29 Septembre 1664, le petit cri aigu d'un nouvel habitant de Versailles se fit entendre et un large sourire naquit sur les lèvres de la rouquine qui découvrit enfin son fils.


 
avatar
Athénaïs
Reine de France & de Navarre

Messages : 231
Points : 245
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Les appartements d'Athénaïs

Message  Athénaïs le Jeu 4 Déc - 16:19

Ce n'était pas la joie en ce moment à Versailles, en particulier pour Athénaïs. Louis-Philippe lui avait mis la pression pour qu'elle revienne vivre au château sous peine de ne plus revoir les enfants. Elle ne reconnaissait plus l'homme merveilleux et aimant qu'elle avait épousé. Si elle s'était sentie trahie par son infidélité, humiliée aux yeux de tous et anéantie de perdre l'homme de sa vie, son âme soeur, cet ultimatum l'avait plongée dans une détresse profonde qu'elle cachait par des sourires feints.

Il avait installé cette Julia à Versailles, engrangé des sommes folles pour aménager ses appartements à son goût du luxe et ne jurait plus que par elle au point d'en délaisser ses enfants. Geoffrey venait d'avoir un mois il n'en souffrait pas bien sûr, mais pour les autres c'était bien différent. Ils avaient toujours formé une famille parfaite, unie, soudée, et tout cela avait été détruit. Mais outre Athénaïs, celle qui souffrait le plus de cette situation c'était Louisa. Elle passait des heures enfermée à pleurer ou à bouder dans son coin. Elle était si proche de son père et il ne s'en cachait guère, elle était sa préférée, mais leurs relations s'étaient dégradées au point de ne plus en avoir du tout. Sa mère avait beau tout faire pour la consoler et la distraire, rien y faisait. Elle n'avait pas d'amis, du moins pas de véritables amis l'aimant pour elle et non pour ce qu'elle représente, son caractère particulier n'aidant pas à cela.

Elle trouvait un semblant de réconfort dans l'équitation, son activité favorite. Elle aimait se balader dans la forêt adjacente au château mais par deux fois elle avait semé les gardes et accompagnants provoquant la colère de sa mère. La petite fille, enfin la jeune adolescente devrait-on dire aujourd'hui, avait expliqué alors à sa mère courroucée, qu'elle voulait rester seule plutôt que d'être avec des gens qu'elle n'apprécie pas spécialement et qui ne sont là que par obligation.

Athénaïs connaissait bien cela également mais ne pouvait tolérer que Louisa se mette ainsi en danger. Elle aurait voulu l'accompagner mais il était trop tôt après la naissance du cadet pour remonter, il lui fallait attendre encore un peu.
Et c'est au hasard d'une discussion en taverne, après que la Reine se décide enfin à sortir de son trou, profitant d'un voyage du Roi, qu'elle avait fait la connaissance de la Baronne des Angles. Une jeune femme adorable mais bien tourmentée et malheureuse. Etait-ce le chagrin qu'elle lisait dans ses yeux qui avait attiré Athénaïs ? Elle l'ignorait mais au fil des conversations, elle avait appris qu'Elisabeth aimait les animaux et les balades à cheval aussi la rouquine eut dans l'idée de lui apporter son aide tout en en apportant à Louisa. Il lui faudra de la patience et de la douceur pour apprivoiser la princesse en pleine rébellion mais elle avait pour elle sa jeunesse et son calme qui pourrait  en faire une bonne amie et surtout une confidente de grande discrétion.

Elle avait aussi fait la rencontre du Baron de Veyrac, et une fois passée le malaise dû à son identité et son lien de parenté avec Julia, elle l'avait écouté et apprécié. Il s'était confié à elle et elle avait essayé de lui venir en aide du mieux qu'elle le pouvait. Il s'est avéré que son talent à lui c'était la musique, Mariana ne cessait de lui vanter ses qualités de musicien, l'engageant même pour son mariage. Athénaïs n'avait plus la moindre distraction qui savait la satisfaire en ce moment. Quelques notes de musique pourraient peut-être lui mettre un peu de baume au coeur et Iseline serait également heureuse de cette idée. Le Baron avait besoin d'argent et elle de chercher un moyen de survivre tant bien que mal à cette situation, le rendez-vous était pris.

Finalement, elle avait réalisé qu'elle pouvait tout oublier ou presque simplement en tendant la main à d'autres. Nos soucis sont moindre quand ils sont partagés ou là en l'occurrence, quand vous vous entourez de personnes qui en ont davantage que vous, bien que cela ne suffise pas à la sortir de son deuil d'un mariage achevé...


 
avatar
Athénaïs
Reine de France & de Navarre

Messages : 231
Points : 245
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Les appartements d'Athénaïs

Message  Athénaïs le Lun 5 Jan - 19:55

Le retour à Versailles après ce séjour normand, laissait à Athénaïs un goût de nostalgie. Durant ces jours elle avait retrouvé son mari, sa famille unie comme autrefois, comme avant l'arrivée de cette Julia dans leur vie.

Mais elle avait dû revenir à la réalité et s'il tentait de se rapprocher, Athénaïs se devait de le freiner. Elle l'aimait toujours mais entre chagrin et déception, elle devait protéger leurs enfants. Il poursuivait sa relation avec Julia qui portait son enfant et jamais elle ne pourrait l'accepter ni le pardonner. Ses seules raisons de rester à Versailles étaient le bien-être de Gabriel, Louisa, Arthur, Iseline, Rose et Geoffrey  qu'elle refusait d'abandonner et dont elle aurait été privée en partant. Alors elle prenait sur elle encore et encore, se cachant pour pleurer, affichant un sourire de circonstance et factice le reste du temps.

Ils ne se voyaient essentiellement que pour le travail et les enfants, mais elle l'évitait depuis leur retour de Eu. Pourtant hier ils s'étaient parlés, et elle avait une nouvelle fois tenté de le convaincre de revenir sur sa décision quant au mariage de Robert et de Julia. Le Marquis l'avait presque implorée d'intervenir, il refusait cette union, son coeur appartenant déjà à une autre belle jeune fille. Elle avait tout tenté mais en vain.

La suite de la conversation était repartie vers le domaine de leur propre histoire et de leurs échecs, s'achevant par les larmes de l'épouse bafouée. Le lendemain c'est une Reine aux yeux encore rougis qui s'était levée pour rejoindre Iseline, Rose  et quelques suivantes dans le petit salon de ses appartements privés pour entendre le Baron au clavecin.

Sa musique avait toujours eu le don de l'apaiser et de la sortir de sa peine. De plus Iseline l'aimait beaucoup et se faisait une joie d'apprendre à ses côtés. Quand l'instrument acheva ses dernières notes, elle s'était levée pour rejoindre Romain.

Baron ? Auriez-vous une minute à m'accorder ?

Question rhétorique de pure politesse, il n'allait pas lui dire qu'il était pressé et avait mieux à faire.

Allons marcher un peu...

Elle lui sourit et sortit de la pièce, suivie de ses Dames de Compagnies. Après avoir traversé divers couloirs et monté deux escaliers Athénaïs se fit ouvrir les portes d'un magnifique appartement et convia le Baron à y entrer.

Qu'en dites-vous ? L'endroit vous plaît ?

Elle sourit doucement le laissant regarder, bien qu'il devait se demander où elle voulait en venir. Durant le trajet, elle lui avait parlé de ses allées et venues entre Paris et  Versailles, les routes verglacées, dangereuses et difficilement praticables.

Je pense que vous avez fait vos preuves comme musicien, les enfants, en particulier Iseline, vous aiment beaucoup et les gens que j'invite à venir vous écouter ne cessent de me vanter vos mérites. Vous êtes également un très bon professeur. De plus vous avez réussi à m'apporter un peu de joie, et vous savez que je vous apprécie. Bref je tenais à vous en remercier. comme il se doit. et vous rendre un peu de ce que vous nous apportez. Alors que diriez-vous de venir vous installer ici ?

Elle sourit largement comme pour dire "surpriiiise" tout en observant sa réaction. Il était différent des autres nobles qui se pressaient pour avoir lieu de résidence à Versailles. Il était comme Mariana, il ne demandait ni n'attendait rien, prenant ce qu'on lui donnait sans blesser ou écraser les gens pour l'obtenir. Du moins c'est ainsi qu'Athénaïs le voyait et elle ne pensait pas se tromper, elle avait acquis une certaine expérience à force de trahisons en tous genres et parvenait davantage à "juger" les gens.

Si l'endroit vous plait, il est à vous !


 
avatar
Athénaïs
Reine de France & de Navarre

Messages : 231
Points : 245
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Les appartements d'Athénaïs

Message  Romain de Nansac le Sam 10 Jan - 13:43

Chaque matin depuis quelques semaines, il se rendait à Versailles pour jouer du clavecin pour la Reine. Depuis quelques temps, ces matinées s'étaient vues complétées par deux après-midi par semaine où il donnait des cours à la princesse Iseline. A la fin de sa "séance", la Reine s'approcha demandant à lui parler. Il se leva donc pour la suivre, attendant de savoir ce qu'elle voulait. Ses dames étaient à leur suite, il se demandait ce qu'il se passait. Ils montèrent deux étages jusqu'à des appartements où ils finirent par entrer alors qu'ils parlaient de la distance entre son hôtel et Versailles qui, par ce temps, rendait le trajet long et pénible.

Il observa un instant la pièce dans laquelle ils venaient d'entrer, s'imaginant que ce n'était pas la seule des appartements ci-présent. Quand elle lui demanda si l'endroit lui plaisait, il répondit spontanément :


Il faudrait être grandement difficile pour ne pas apprécier ces lieux.

Elle poursuivit alors en lui expliquant que s'il le souhaitait, l'endroit était à lui non sans avoir fait son éloge, ce qui le gêna quelque peu. Il faut dire que Romain ne se serait jamais imaginé à une telle place ni en un tel lieu, il avait toujours vécu dans un petit château tout ce qu'il y avait de plus simple et s'il avait suivi l'enseignement que tout noble soit avoir, il n'avait pas de grandes ambitions ni de volonté de s'élever davantage comme l'espérait sa belle-mère Julia.

Alors, arriver là, ce n'était vraiment pas prévu et il faut bien l'avouer, ça l'avait surpris. La Reine lui avait proposé ce "travail" après que sa dame de compagnie et amie Mariana Perez lui ait parlé de ses "talents". Si le jeune homme était flatté de l'engouement dont certains membres de la Cour avaient fait preuve pour sa musique, il n'en restait pas moins surpris.

Il regarda la pièce une fois encore, se disant qu'effectivement, ce serait plus pratique surtout par ce temps mais il y avait Harmonie et à présent Diane et c'est un peu gêné qu'il répondit à la Reine :

Ce serait un grand honneur Majesté et vous remercie de votre générosité mais je dois vous avouer être quelque peu embêté...Comme vous devez le savoir, ma belle-mère est la tutrice officielle d'une jeune fille qui vit avec moi à l'hôtel et dont j'ai la charge du fait de son état de santé. J'ai, depuis peu, fait venir une demoiselle chez moi afin de lui tenir compagnie puisque je suis assez souvent absent et que mes gens sont, pour la plupart, âgés puisque je les ai fait venir de Veyrac et...Enfin je ne vais pas vous ennuyer avec tout cela, c'est juste pour dire que j'ai ces deux jeunes filles chez moi et je ne puis les laisser.


avatar
Romain de Nansac

Messages : 58
Points : 79
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Les appartements d'Athénaïs

Message  Athénaïs le Mer 14 Jan - 17:22

Athénaïs était ravie de son petit effet. Le Baron semblait apprécier l'endroit pour son plus grand plaisir. Il ne manquait rien, il n'avait qu'à y déposer ses malles et prendre possession des lieux. Oh bien sûr il pourra toujours l'aménager à son goût par la suite.

Je suis ravie qu'ils vous plaisent. Vous êtes ici chez vous.

Elle lui sourit et l'emmena faire le tour des pièces adjacentes. Le petit salon n'était pas le plus grand du palais mais il était luxueusement décoré et Athénaïs y avait fait installer un clavecin.


Je suppose que vous en avez déjà un à vous, aussi si vous préférez faire apporter le vôtre, je n'y vois pas d'inconvénient.

Elle laissait machinalement ses doigts courir sur le clavier et s'arrêta quand il prit la parole. Elle l'écouta sans l'interrompre. Elle avait oublié ce détail concernant la jeune Harmonie. Il est vrai qu'elle lui avait cherchée un tuteur et la Baronne s'était proposée à la grande surprise d'Athénaïs. Elle ne la connaissait pas bien mais du peu qu'elle savait elle n'avait pas l'air de beaucoup apprécier les enfants, il suffisait d'entendre la petite tribu de la Brie en Carly pour le comprendre. En dehors de Gabriel qui semblait faire un effort, c'était plus compliqué avec les autres, en particulier Louisa qui faisait preuve d'ingéniosité dans sa lutte à "évincer cette vilaine sorcière" comme elle disait.

Finalement, si officiellement c'est Julia la tutrice d'Harmonie, elle s'est bien empressée de refiler le bébé à Romain, ce qui n'était pas si étonnant que cela, bien qu'elle ne comprenait pas ses motivations de départ.

Romain était bien jeune pour avoir une pareille charge mais il avait l'air de s'en sortir malgré tout puisqu'il avait offert les services d'une dame de compagnie à sa petite protégée. Athénaïs craint alors que deux enfants à la charge d'un garçon tout juste sorti de l'enfance lui-même soit bien trop lourd à porter. Ici au moins il recevra toute l'aide dont il aura besoin.

Je comprends. Et bien je suppose que la Baronne sera heureuse d'avoir sa "fille" avec elle et vu l'espace qu'elle possède. Il y a bien entendu la possibilité de loger ces deux jeunes filles dans les pièces inoccupées.
Je vais voir pour arranger cela.


"Et voilà, Baronne, il est temps de faire face à vos obligations ! "Elle n'en dit rien bien entendu mais n'en pensait pas moins. Elle était gentille Athénaïs mais il ne fallait pas trop la chatouiller et les rumeurs que cette femme faisait courir sur son compte au sujet d'amants fictifs et les moqueries à son égard, commençaient à bien faire ! Et puis Romain devait penser à lui, il est jeune et à son âge il avait mieux à faire que jouer les gouvernantes.

Alors si tout est bon pour vous, vous venez tous trois quand vous le désirez. Ah et si vous avez des gens, ils peuvent s'installer au dernier étage. Je laisserais des consignes.

Elle fut interrompue par un valet venu la prévenir que le déjeuner était servi.

Bien je ne vous retiens pas plus longtemps, je crois que vous avez aussi à faire. Passez une bonne journée Baron.

Elle le salua et sortit en compagnie de ses dames, non sans donner pour ordre à un valet de faire escorter Romain vers la sortie quand il aura terminé de découvrir l'endroit.


 
avatar
Athénaïs
Reine de France & de Navarre

Messages : 231
Points : 245
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Les appartements d'Athénaïs

Message  Romain de Nansac le Jeu 15 Jan - 21:12

En faisant le tour du petit salon, il découvrit un magnifique clavecin, de loin bien plus beau que celui qu'il possédait, ce qui l'intéressa d'ailleurs bien davantage que la décoration des lieux.

Celui-ci est parfait votre Majesté, vous avez vraiment pensé à tout et vous remercie de votre prévenance. Il est magnifique.

Vint alors le sujet de son installation ici. Il était gêné, ce qu'il venait de lui dire signifiait soit un refus soit...Une demande d'en avoir plus encore pour que ses proches soient installés à Versailles également et ce n'était clairement pas le genre de Romain de réclamer. Il fut cependant soulagé en entendant la réponse de la Reine qui avait, semble-t-il, oublié que Julia avait une jeune fille sous sa tutelle.

Il esquissa un sourire quand elle lui confirma qu'Harmonie et Diane auraient également un endroit où loger de même que ses gens s'il le souhaitait. La plupart resteraient à l'hôtel, il y avait assez de valets et serviteurs ici à Versailles, il n'y en avait qu'un auquel il pensait, Ferdinand, un vieil homme un peu bourru et assez froid mais qui faisait un travail irréprochable. Il était au service de son père avant lui et l'avait toujours connu, c'est donc tout naturellement qu'il l'avait emmené avec lui à Paris.

Au départ de la Reine, il la remercia et s'inclina. Un valet vint alors le rejoindre pour le reconduire vers la sortie. Il ne lui restait plus qu'à rentrer à l'hôtel pour en informer tout le monde et préparer l'installation.

Environ une semaine plus tard, ils furent tous les quatre installés dans leurs logements respectifs. Il alla donc voir les filles dans les leurs pour vérifier qu'elles étaient bien installées. Il se fit alors annoncer avant d'entrer...





avatar
Romain de Nansac

Messages : 58
Points : 79
Date d'inscription : 28/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Les appartements d'Athénaïs

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum